Nolet-Rousseau, Émilie

  • Articles
  • No 39 - avril / mai 2011

    Société

    Rififi en perspective

    L’offensive patronale en santé et sécurité au travail

    Les prochaines semaines risquent d’être chargées en discordes entre les représentants patronaux et syndicaux siégeant à la Commission de la santé et de la sécurité au travail (CSST). Un fossé gigantesque divise en effet les deux groupes qui devaient se pencher récemment sur la mise à jour du régime québécois de santé et de sécurité au travail.

  • No 37 - déc. 2010 / jan. 2011

    Coach Canada et la reconnaissance syndicale

    Une lutte acharnée

    À première vue, c’est une histoire ordinaire. Elle commence à l’automne 2009 lorsque les employés de Coach Canada décident de se syndiquer afin d’améliorer leurs conditions de travail. La campagne de syndicalisation se fait à pleine vitesse, le syndicat CSN choisi pour les représenter recevra rapidement l’assentiment de la majorité des travailleurs. Depuis, l’histoire prend une tournure moyenâgeuse, l’employeur multiplie les obstacles et refuse de reconnaître la légitimité de la nouvelle accréditation. On croyait certains droits acquis, pourtant ces salariés mènent une lutte tenace pour leur reconnaissance syndicale.

  • No 34 - avril / mai 2010

    Travail

    Ne lisez pas le Journal de Montréal

    Jetés sur le trottoir comme de « vieilles chaussettes » il y a plus de 13 mois, les lock-outés du Journal de Montréal ne lâchent pas ! De son côté, Quebecor laisse entendre qu’elle subit les effets néfastes de la surpuissance syndicale. Sans revenir en détail sur la triste histoire du conflit, puisque chacun la connaît (sinon, voir notamment le site Internet www.ruefrontenac.com), il importe de discuter du rapport de force opposant l’employeur à ses salariés, en l’occurrence Quebecor et ses lock-outés [1].

Rechercher un article, un auteur ou un sujet

Thèmes de recherche

Les auteur.e.s