Articles

  • No 65 - été 2016

    Médias et lock-out chez les concessionnaires autos du Saguenay

    Sauter une page de notre histoire

    Au-delà de notre intérêt touristique pour le bucolisme de l’arrière-pays, que savons-nous réellement des enjeux propres à la Gaspésie, de l’actualité nord-côtière, de l’Abitibi ? Probablement pas grand-chose puisque les régions sont « presque éradiquées de la carte médiatique du Québec », nous révélait Influence communication en décembre dernier [1]

  • No 65 - été 2016

    Féminisme

    Mon amusant et brillant professeur

    Il est répandu dans le monde universitaire québécois de permettre aux étudiant·e·s d’évaluer, sous différents aspects, la qualité des enseignements donnés par leurs professeur·e·s ou par les personnes chargées de cours par le recours à des questionnaires standardisés. À cela s’ajoutent les sites d’évaluation d’enseignement en ligne comme RateMyProfessors.com.
    On ne peut nier l’importance de la considération de l’avis des étudiant·e·s. Pour les enseignant·e·s, il s’agit là d’une occasion formidable « de prendre (...)

  • No 65 - été 2016

    Forum social mondial 2016

    Un Forum au cœur de l’Empire

    Du 9 au 14 août prochains, Montréal accueillera le Forum social mondial. Plus de 50 000 personnes sont attendues pour cet événement phare du mouvement altermondialiste, dont les représentant·e·s de 5 000 organisations de la société civile de 120 pays, pour participer à plus de 1 500 activités.

  • No 65 - été 2016

    Histoire gaspésienne

    Hommage aux femmes

    À l’occasion du 475e anniversaire de l’arrivée de Jacques Cartier à Gaspé, un Collectif de citoyen·ne·s a initié un projet pour rendre hommage aux femmes des trois communautés : autochtone, francophone et anglophone. Ainsi, une sculpture de 5 mètres réalisée par la sculpteure Renée Mao Clavet est maintenant installée au Musée de la Gaspésie.
    Près de 700 femmes vivantes ou disparues dont la plupart ont construit la Gaspésie ont été choisis par les familles, des personnes et des organismes communautaire (...)

  • No 65 - été 2016

    De « Fight for 15 » à Bernie Sanders

    Regain du syndicalisme étatsunien

    Avec un taux de syndicalisation d’environ 11 % et des décennies de reculs imposés par des gouvernements acquis à la mondialisation et au néolibéralisme, le mouvement ouvrier étatsunien affichait jusqu’à récemment un portrait plutôt déprimant. Or, les choses pourraient être en train de changer.

  • No 65 - été 2016

    La littérature et la vie

    Sables bitumineux : l’Apocalypse maintenant !

    Je terminais ma lecture du dernier roman de Nancy Huston, Le club des miracles relatifs (Actes Sud, Leméac, 2016), lorsque l’incendie s’est déclenché autour de Fort McMurray, détruisant tout sur son passage, une bonne partie de la ville de même que les forêts qui l’encerclent. Un drame qui fait coïncider l’Évènement et la Fiction, s’offrant du coup comme une expérience inédite dans mon long parcours de lecteur : la coprésence en acte du réel et de l’imaginaire !

  • No 65 - été 2016

    La Maison du pêcheur

    Des subversifs à Percé

    En 1971, Alain Chartrand profite de la création de l’Association coopérative de productions audio-visuelles (ACPAV) pour s’y impliquer et y achever le long métrage Isis au 8 (1972). De 1976 à 1983, Chartrand réalise des métrages comme La piastre (1976) et On n’est pas sorti du bois (1982), dans lesquels il traite, avec originalité, du rapport que le Québécois entretient avec la nature.

  • No 65 - été 2016

    Militance féministe post-printemps arabe

    L’union des voix malgré tout

    International

    Les soulèvements du « printemps arabe » ont engendré diverses transformations politiques, notamment le renversement des dictatures en place. Une fois l’euphorie passée, la complexité de la transition démocratique et le renforcement de mouvances intégristes participent à produire des espaces publics fragmentés, désordonnés, mais aussi ouverts sur de nouveaux horizons.

  • No 65 - été 2016

    Féminisme

    « Celles qui aiment aussi la culture pop »

    J’avais 8 ans, 10 ans, 12 ans, je passais des heures devant la télé et celles que j’aimais plus que tout, c’était les Charlie’s Angels, Wonder Woman, la femme bionique. Je collais des photos des acteurs Scott Baio et Shaun Cassidy sur mon mur recouvert de faux bois par mes parents pour que je n’abîme pas la peinture avec les bouts de scotch tape.
    Mais celles que je préférais, c’était elles. Mes « drôles de dames ». Elles m’ont appris beaucoup de choses. Quand on me deman­de ce qui a fait de moi une (...)

  • No 65 - été 2016

    Sommaire du no 65

    Société
    Un FSM au cœur de l’Empire / Raphaël Canet
    Féminisme
    « Celles qui aiment aussi la culture pop » / Martine Delvaux
    Mon amusant et brillant professeur / Isabelle Bouchard
    Éducation
    Arendt et Little Rock (2) / Normand Baillargeon
    Travail
    L’optimisme gouvernemental / Léa Fontaine
    Médias et lockout au Saguenay / Sophie Gagnon-Bergeron et Annie Maisonneuve
    Débats politiques
    Répression politique 101 / Yvan Perrier
    Lieux de diffusion engagés / Yannick Delbecque
    Raviver l’utopie au (...)

Dossier : Gaspésie - Forces vives

  • 22 février 2017

    Dossier : Gaspésie - Forces vives

    Une Gaspésie à rebâtir

    Avec un taux de chômage au-dessus des 12 % depuis 20 ans (deux fois celui du Québec), un vieillissement démographique marqué, des investissements décroissants, une relance économique de nouveau fondée sur l’économie primaire et le quart des 25-64 ans sans diplôme (deux fois la moyenne québécoise), une question se pose : comment se fait-il qu’une région pourvue de pareilles beautés et richesses collectives navigue toujours de Charybde en Scylla ? Quel maléfice en cimente les perspectives et s’acharne à lui soutirer sa richesse en offrant l’indigence en retour ? Levée d’amarres sur une longue traversée brumeuse.

  • 22 février 2017

    Développement régional

    Quelle place pour les femmes ?

    Dossier : Gaspésie - Forces vives

    Au cours des dix dernières années, la région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine a été un terreau fertile en matière de développement, notamment pour la condition féminine. Des ententes de collaboration ont été développées entre les divers acteurs de la région, préoccupés par l’avancement de l’égalité femmes-hommes et de l’amélioration des conditions de vie des femmes, sur le plan autant économique que social.

  • 22 février 2017

    De la dépendance à l’économie planifiée

    Le modèle du Québec

    Dossier : Gaspésie - Forces vives

    En 1935, Irénée Vautrin, alors ministre responsable de la Colonisation, de la Chasse et des Pêcheries, propose et fait adopter un projet de loi sur la colonisation. Le plan Vautrin, comme il sera désigné, représentera la plus importante campagne de redéploiement de la collectivité québécoise dans les régions du Québec, sur les bases d’un développement économique qu’elle tentera tant bien que mal de contrôler. Le plan représente la conclusion d’une intense mobilisation du monde syndical et d’une grande (...)

  • 22 février 2017

    L’action communautaire en Gaspésie

    Une présence incontournable

    Dossier : Gaspésie - Forces vives

    Il en va des organismes communautaires en Gaspésie comme du chapelet de villages qui longent les centaines de kilomètres de côtes de notre vaste région : ils sont nombreux, plus de cent, et ils ont chacun leurs couleurs, leurs accents, leurs défis, leur succès. Leur grand nombre démontre la vitalité des communautés, la culture d’entraide typique de la région.

  • 22 février 2017

    Le cégep à l’heure de l’austérité

    L’austérité possède plusieurs visages, tous plus désolants les uns que les autres. L’un de ces visages est celui de la destruction (planifiée ?) de notre système d’éducation, notamment du réseau collégial. Bien que l’austérité frappe durement l’ensemble des cégeps québécois, la portée de la dérive austéritaire du gouvernement est particulièrement dommageable en région. Le cégep de la Gaspésie et des Îles (CGI) subit de plein fouet les conséquences des coupes budgétaires.

  • 22 février 2017

    Dossier : Gaspésie - Forces vives

    Les utopistes en action

    René Lévesque compara un jour le Québec à une main riche d’un duvet de forêt ouverte sur le monde et dont le pouce serait sa Gaspésie. Félix Leclerc décrivit la Gaspésie comme notre pays intérieur, patient, silencieux, inconnu, mystérieux d’où viendra le cri qui fera peur à tout le monde…

  • 22 février 2017

    Dossier : Gaspésie - Forces vives

    Histoire de pêche

    La Gaspésie évoque le poisson et la mer. Les Amérindiens ont exploité cette dernière depuis des millénaires, les Européens depuis au moins 600 ans. Histoire de la pêche, de ses débuts jusqu’à aujourd’hui. Qu’en reste-t-il ?

  • 22 février 2017

    Dossier : Gaspésie - Forces vives

    La Gaspésie, région éloignée ou région isolée ?

    La Gaspésie est l’un des plus beaux milieux de vie. C’est une région idéale pour fonder une famille ou passer ses vacances. La région a été récipiendaire de prix décernés par le célèbre magazine National Geographic et par l’éditeur de guides de voyage Lonely Planet notamment pour ses paysages somptueux et son fort potentiel touristique.
    Toutes ces reconnaissances internationales ne pourront cependant contribuer au développement socioéconomique que si des services compétitifs et à la hauteur des attentes (...)

  • 22 février 2017

    Inclusion sociale

    Un grand défi pour les anglophones

    Dossier : Gaspésie - Forces vives

    Le comité d’action sociale anglophone (CASA) aide les jeunes anglophones de la péninsule gaspésienne grâce à son programme Compass. Ce programme vise à aider les anglophones de 12 à 35 ans pour qui accéder au marché du travail présente toutes sortes de difficultés.

  • 22 février 2017

    Dossier : Gaspésie - Forces vives

    Une cimenterie coûteuse et polluante

    La scène se passe le 31 janvier 2014 à Port-Daniel-Gascons. La première ministre du Québec d’alors, Pauline Marois, et le président du conglomérat Beaudier, Laurent Beaudoin, annoncent la réalisation d’une cimenterie d’un milliard de dollars, sous les applaudissements nourris d’invités choisis.

  • 22 février 2017

    Gesgapegiag

    Les Mi’gmaqs de Gaspésie

    Dossier : Gaspésie - Forces vives

    Les trois communautés mi’gmaqs de la Gaspésie, Gespeg, Gesgapegiag et Listuguj, se sont réunis pour combattre les impacts du colonialisme et de la discrimination pour avoir accès aux ressources nécessaires pour leur développement. Comme l’exemple de Gesgapegiag le démontre, bâtir une économie sur moins de 2 km2, ce n’est pas évident !

  • 22 février 2017

    Dossier : Gaspésie - Forces vives

    Un pacte de résistance

    L’heure est au choix : choisir de quoi nous vivrons demain ; choisir de protéger durablement l’écosystème qui nous nourrit, pour nous et les générations futures. La péninsule gaspésienne est aujourd’hui à l’avant-plan dans l’échiquier du virage pétrolier du Québec. Celui-ci s’oriente vers des activités extractives à haut risque et s’offre comme lieu de transit pour l’exportation de pétrole, notamment des sables bitu­mineux de l’Alberta, ce désastre écologique et économique dont nous devenons les complices.
    La (...)

  • 22 février 2017

    Dossier : Gaspésie - Forces vives

    Les grands enjeux environnementaux

    Chère Gaspésie ! Destination chouchou de bien des vacanciers de partout au Québec, on y vient pour se connecter à des éléments forts et pour mieux recharger ses batteries. Pour goûter aux saveurs maritimes et à un certain sentiment de liberté. Et on y habite à cause d’un amour profond face à un milieu naturel plus grand que nature et d’une popu­lation au cœur tout aussi immense.

  • 22 février 2017

    Pour ne pas conclure

    La parole aux Gaspésien·ne·s

    Dossier : Gaspésie - Forces vives

    Daniel Côté, maire de Gaspé
    « La Gaspésie, c’est une région qui n’a jamais été « reconnue » à 100 % comme telle. Jusqu’en 1985, on était dans la même région que le Bas-Saint-Laurent (et aujourd’hui on est encore beaucoup rattaché à elle). Cette espèce d’indépendance Gaspésie-les-Îles n’a jamais été consommée complètement.
    « Sur le plan industriel, on a été chanceux du côté de Gaspé, avec le développement de la filière éolienne. Une usine de près de 200 employé·e·s qui fabriquent les pales d’éoliennes, c’est majeur. On (...)

  • 2 juin 2016

    Présentation du dossier du no 65

    La Gaspésie, un enjeu collectif

    C’est beau, la Gaspésie. Je le sais : j’y étais cet automne, avec deux camarades de la revue qui y ont des racines, Noémie Bernier et Gérald McKenzie.

    C’est grand aussi, la Gaspésie, très grand. Si grand en fait que je ne saurais vous dire avec certitude où cela commence, ni à vrai dire combien il y a de Gaspésies. Mais ce n’est pas grave. Des Gaspésiennes et des Gaspésiens vous le diront. Ou du moins en discuteront devant et avec vous.

Dossier en ligne : AB ! au Forum social mondial 2016

  • 14 septembre 2016

    Dossier en ligne : AB ! au Forum social mondial 2016

    Comment organiser la gauche syndicale ?

    Dans le cadre du Forum social mondial 2016, Lutte commune a tenu trois ateliers intimement liés aux enjeux contemporains du syndicalisme québécois. L’un de ces ateliers cherchait à s’inspirer d’expériences enrichissantes, à l’échelle occidentale, en matière de rénovation par le bas de la vie syndicale et d’un épanouissement du courant « syndicalisme de combat » en son sein. Cet atelier, animé par Philippe de Grosbois, donnait la parole à deux invités : Natasha Carlsen (syndicaliste de Chicago) et Bruno-Pierre Guillette (syndicaliste du Québec). La première nous a expliqué l’origine, le fonctionnement et l’effet des Caucus of Rank and File Educators (CORE) dans le monde syndical américain ; le second a offert le même type d’explications à propos du National Shop Stewards Network (NSSN) au Royaume-Uni.

  • 10 août 2016

    Dossier en ligne : AB ! au Forum social mondial 2016

    Les médias libres face aux intérêts commerciaux

    Compte-rendu du panel « Défis des médias libres dans un environnement multi-plateforme et numérique » (Forum mondial des médias libres)

    Le thème central abordé lors de ce panel était la lutte pour les médias libres
    dans un contexte où les moyens de communication sont essentiellement
    contrôlés par les géants des télécommunications et d’Internet. Les panélistes étaient Peter Bloom (Rhizomatica, USA/Mexico), Anja Kovacs
    (Internet Democracy Project, Inde), Vladimir Garay–Derechos (Digitales,
    Creative Commons Chili, Chili) et Mallory Knobel (Association for Progressive Communications, Canada/Kenya).

  • 9 août 2016

    Dossier en ligne : AB ! au Forum social mondial 2016

    Quelle sécurité ? La criminalisation et l’impact de la violence sociale et étatique sur la liberté d’expression

    Panel au Forum mondial des médias libres

    Depuis quelques années, le Forum mondial des médias libres (FMML) a lieu en marge du Forum social mondial. Les ateliers et tables rondes portent sur les « médias libres », terme assez large qui regroupe les organisations et personnes qui considèrent qu’il existe un droit fondamental à la communication et qui œuvrent à rendre l’accès à la communication le plus large possible. Les médias libres sont inclusifs, non orientés vers des objectifs économiques et abordent les thèmes mis en avant par les mouvements sociaux, syndicaux, universitaires ou culturels. Pour en savoir plus sur ce mouvement, on peut consulter la Charte mondiale des médias libres, élaborée et adoptée lors des éditions précédentes du FMML.

  • 9 août 2016

    Dossier en ligne : AB ! au Forum social mondial 2016

    L’équipe de bénévoles : le carburant du FSM Montréal

    L’organisation d’un Forum social mondial exige une préparation minutieuse et à très long terme. Les organisateurs·trices du FSM Montréal attendent près de 30 000 personnes provenant de 121 pays. Pour le moment, 1 300 ateliers/activités sont prévus et une vingtaine d’assemblées de convergence devrait se tenir.

    Pour faire rouler cette immense machine, les organisateurs estiment qu’ils auraient besoin de 1500 personnes bénévoles. Selon mes dernières informations, plus de 1000 personnes avaient rempli la fiche d’inscription pour être bénévoles dont 750 provenant du Canada. Quel portrait pouvons-nous tracer des personnes bénévoles qui œuvreront à faire du FSM un franc succès ?

La revue

dans votre poche

Depuis 2013, la revue est disponible au format numérique. Que vous utilisiez un téléphone, une tablette, une liseuse Kindle ou un ordinateur, vous pourrez lire la revue sur le support qui vous convient.

Téléchargez gratuitement une application pour lire la revue À bâbord !

Le module EPUBReader permet de lire les fichiers ePub dans le navigateur Firefox (MAC, PC)

Le logiciel FBReader (MAC, PC, Linux, Android, Blackberry)

Le logiciel Calibre (MAC, PC, Linux)

Le logiciel Adobe Digital Editions (MAC, PC)

Le site Google Play Livres permet de téléverser la revue dans l’onglet "Mes livres". Vous pourrez ensuite lire la revue sur tous les navigateurs (Chrome, Firefox, Internet Explorer, Safari) ou sur votre téléphone intelligent via l'application Google Play Livres (MAC, PC, iPad/iPhone, Android).

Le site Google Play Livres permet de téléverser la revue dans l’onglet "Mes livres". Vous pourrez ensuite lire la revue sur tous les navigateurs (Chrome, Firefox, Internet Explorer, Safari) ou sur votre téléphone intelligent via l'application:
Google Play Livres pour Android
Google Play Livre pour iPhone/iPad

Kindle pour liseuse Kindle

iBooks pour iPhone/iPad

Le logiciel FBReader pour Blackberry