Un Forum au cœur de l’Empire

No 65 - été 2016

Forum social mondial 2016

Un Forum au cœur de l’Empire

Du 9 au 14 août prochains, Montréal accueillera le Forum social mondial. Plus de 50 000 personnes sont attendues pour cet événement phare du mouvement altermondialiste, dont les représentant·e·s de 5 000 organisations de la société civile de 120 pays, pour participer à plus de 1 500 activités.

Le Forum social mondial (FSM) est actuellement le plus grand rassemblement des mouvements sociaux, activistes et organisations de la société civile locale et mondiale qui cherchent et proposent des solutions aux défis de notre temps. C’est l’un des rares espaces dont nous disposons pour construire une mondialisation par le bas, fondée sur la solidarité des peuples, par et pour les mouvements sociaux et citoyens et dans le respect des limites de la planète et de l’être humain.

La tâche est immense, autant que notre espoir et notre volonté de sortir de cette civilisation de l’extractivisme et de l’exploitation qui nous mène collectivement à notre perte. Nul besoin de s’étendre sur les problèmes que nous affrontons : néolibéralisme, sexisme, racisme, militarisme, colonialisme, capitalisme… autant de concepts qui nous permettent de décrire et de comprendre les réalités de nos oppressions.

Il faut saisir l’opportunité du FSM 2016 pour nous rassembler et profiter de ce moment d’échange pour passer de la réflexion à l’action. Le FSM est un puissant levier pour relier les activistes et les mouvements sociaux à travers le monde, du local au global. Il ouvre un espace de convergence qui nous permet de nous renforcer et de donner de la visibilité à nos luttes respectives.

Depuis 2011, les soulèvements populaires et vagues d’indignation qui ont porté des foules dans les rues du monde entier témoignent d’une forte volonté populaire et globale de changer ce système qui ne satisfait les intérêts que d’une infime minorité, ce fameux 1 % qui accapare la majorité des ressources de la planète. Il est aujourd’hui nécessaire de faire évoluer ces révoltes en véritable révolution, de passer de l’opposition à la proposition. Il est important d’accompagner cette insurrection des consciences vers la construction en commun d’initiatives porteuses de renouveau. »

Être des agent·e·s de changement

Cet été à Montréal, ce sera la première fois depuis sa création en 2011 à Porto Alegre, au Brésil, que le FSM s’installera pour quelques jours dans un pays du Nord, au cœur de l’Empire. L’objectif est clair : donner la parole aux mouvements sociaux et citoyens d’ici afin de contribuer au changement global, en solidarité avec les peuples et mouvements sociaux de partout sur la planète. Il faut changer le monde du local au global, en devenant des acteurs de changement et en s’extirpant de cette position de spectateur confortablement installé dans la contemplation apathique. Changer le monde commence par se changer soi-même, puis son quartier, sa ville…

Le FSM est un bien commun, une arme de conscientisation massive. C’est un espace à investir : de nos idées, de nos rêves, de nos propositions, de nos créations, de nos revendications, de nos campagnes, de nos actions.

Le FSM 2016 offre un réel parcours d’engagement en permettant de participer à des activités festives à large déploiement ; d’organiser des activités autogérées pour partager nos réflexions et proposer des pistes d’actions essentielles et urgen­tes ; de participer à des assemblées de convergence afin de rencontrer d’autres groupes, collectifs et organisations d’ici et d’ailleurs qui partagent nos préoccupations et souhaitent travailler en concertation pour construire, du local au global, les alter­natives dont nous avons besoin ; finalement, d’aboutir au renforcement d’initiatives qui seront partagées lors de l’Agora finale qui permettra de dégager des pistes communes d’action.

Vous pouvez dès maintenant vous inscrire au FSM 2016 et proposer des activités à travers notre site web. Rendez-vous au cœur de Montréal du 9 au 14 août 2016 pour contribuer à cette construction collective d’un monde meilleur.

Soyons les leaders que nous cherchons ! Nous sommes le changement !

Vous avez aimé cet article?
À bâbord! vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.
Partager sur        

Articlessur le même thème