Articles

  • No 42 - déc. 2011 / jan. 2012

    Politique

    ONG et minières canadiennes

    Douteux partenariat

    Avec la sortie de Trou Story, on peut espérer une nouvelle prise de conscience sur le rôle de l’industrie minière dans la société québécoise et canadienne. Dans une perspective historique, le film jette un regard sur l’exploitation des ressources naturelles aux mains de compagnies étrangères, les dizaines de milliers de mineurs qui ont péri avant que les conditions de travail ne s’améliorent et les répercussions sur les écosystèmes qui font en sorte que des générations futures devront payer pour les dommages causés.

  • No 42 - déc. 2011 / jan. 2012

    Immigration

    La peur de l’autre

    On discute aujourd’hui plus que jamais des politiques d’immigration. Les enjeux soulevés sont nombreux : démographique, économique, national, politique, culturel. Benoît Dubreuil et Guillaume Marois, dans leur livre paru récemment [1]., y voient un « remède imaginaire  » qui « ne sauvera pas le Québec  ». Voyons ça de plus près.

  • No 42 - déc. 2011 / jan. 2012

    Société

    Campagne contre l’avortement

    Les anti-choix gagneront-ils leur bataille contre Développement et paix ?

    Le mouvement de contestation qui a cours un peu partout dans le monde occidental depuis 2001 est-il à l’image des idoles qu’il veut détrôner  ? S’inspirant des manifestations de protestation du « printemps arabe  », divers regroupements de citoyennes se sont multipliés à travers le monde. Or, la réalité des peuples des pays occidentaux est sans commune mesure avec celle des peuples des pays arabes.

  • No 42 - déc. 2011 / jan. 2012

    Syndicalisme

    Travailleuses et travailleurs des Couche-Tard

    Mobilisés plus que jamais !

    Pot de fer contre pot de terre, encore une fois la lutte des classes s’exprime. Le riche et puissant Couche-Tard fait tout pour casser les reins du syndicat et écraser ses travailleuses et travailleurs. Mais ils tiennent bon. Une illustration de ce que peuvent faire ceux qui font partie du 1 %  : garder la tête haute et foncer droit devant.

  • No 42 - déc. 2011 / jan. 2012

    Social

    L’internationale de l’indignation

    Le mouvement de contestation qui a cours un peu partout dans le monde occidental depuis 2001 est-il à l’image des idoles qu’il veut détrôner  ? S’inspirant des manifestations de protestation du « printemps arabe  », divers regroupements de citoyenNEs se sont multipliés à travers le monde. Or, la réalité des peuples des pays occidentaux est sans commune mesure avec celle des peuples des pays arabes.

  • No 42 - déc. 2011 / jan. 2012

    Économie

    La cécité du Conseil du patronat

    Pour une deuxième année consécutive, le Conseil du patronat du Québec (CPQ) a publié, en août, son Bulletin de la prospérité du Québec. Sans grande surprise, le Québec n’y reçoit pas une très bonne note («  C  »). Main-d’œuvre trop coûteuse et inflexible, réglementation tatillonne, environnement d’affaires décourageant et situation des finances publiques incertaine provoqueraient une trop faible croissance du produit intérieur brut (PIB).

  • No 42 - déc. 2011 / jan. 2012

    Débat politique

    La dette anthropophage

    Fausse ou véritable menace ?

    La dette souveraine des États est devenue aujourd’hui un prétexte pour entreprendre des coupes radicales, privatiser, augmenter les tarifs. De nombreux pays se sont endettés parce qu’ils ont renfloué les banques. Parce qu’ils sont à court de revenus, ils doivent réduire drastiquement les financements publics. Et parce qu’ils ne peuvent plus venir au secours d’une population appauvrie, la crise se perpétuera. Mais comment donc mettre fin à ce cycle infernal ?

  • No 42 - déc. 2011 / jan. 2012

    Éducation

    Vers une neuvième grève générale étudiante

    En 2010, le ministre Bachand annonçait que pour atteindre l’équilibre budgétaire, une hausse des frais de scolarité de 1 625 $ sur cinq ans allait être imposée à partir de 2012. Dès lors, une importante bataille contre le dégel s’enclenchait et il était clair que la manifestation du 10 novembre 2011 allait être le baromètre ultime qui déterminerait s’il y aurait une grève générale étudiante en 2012 au Québec. Ceux qui avaient parié sur un scénario catastrophe à la 2007 seront déçus. Au total, plus de 200 000 (...)

  • No 42 - déc. 2011 / jan. 2012

    Société

    Milieu communautaire : à quoi sert l’évaluation ?

    Parler de l’évaluation n’est pas une chose simple : celle-ci est liée au contexte dans lequel elle est évoquée, de la compréhension que chacun en a et de l’utilisation qui en est faite. Dans le milieu communautaire, cette question éveille des sentiments ambigus où intérêt et méfiance se côtoient. Lorsque évoquée par un bailleur de fonds, l’évaluation inquiète et provoque toutes sortes de craintes. En revanche, lorsqu’elle émerge du milieu lui-même et qu’elle est conçue comme un outil favorisant la réflexion et l’apprentissage autour des pratiques des groupes, alors elle semble aller de soi.

  • No 42 - déc. 2011 / jan. 2012

    International

    Les feux de la colère

    Émeutes en Angleterre

    Les confettis des cérémonies nuptiales du couple princier britannique, Kate et Will, venaient à peine de se disperser que l’Angleterre, début août, était ébranlée par un événement de tout autre nature. Partie de Tottenham, un quartier de Londres, à la suite de la mort d’un jeune homme de 29 ans provoquée par les forces de police, une vague d’émeutes a embrasé le pays du 6 au 10 août. Les images de bâtiments et de voitures incendiés ainsi que des scènes de pillage, diffusées sans cesse à cette occasion par les médias de masse, ont réussi à occulter les racines mêmes de ces explosions de colère : inégalités grandissantes, démantèlement des protections sociales dans la foulée d’une application stricte des principes néolibéraux, racisme et violence policière.

  • No 42 - déc. 2011 / jan. 2012

    International

    De l’insurrection au parlementarisme

    Entrevue avec Tommy McKearney

    Tommy McKearney est né en 1952 en Irlande du Nord. Il est issu d’une famille qui a une longue tradition républicaine. Ses deux grands-pères ont combattu dans la guerre d’indépendance (1919-1921) et la guerre civile (1922-1923). Trois de ses frères sont morts durant le conflit nord-irlandais  : deux en service commandé pour l’IRA, le troisième, malgré qu’il n’ait jamais été membre de l’IRA, a été assassiné par des paramilitaires protestants. Le 9 août 1971, au lendemain de l’introduction de la politique d’internement, Tommy McKearney décida de joindre l’IRA provisoire. Il deviendra rapidement l’officier commandant de la brigade d’East Tyrone. Arrêté en 1977, il fut condamné à la prison à vie. Dès son arrivée en prison, il participa avec des centaines d’autres républicains au blanket protest et au dirty protest pour obtenir le statut de prisonnier politique. En 1980, après trois ans de lutte sans résultat, il prit part avec six autres volontaires à la première des deux grèves de la faim menées par les prisonniers républicains. Afin d’éviter la mort d’un des grévistes, la grève fut levée après 53 jours, avant qu’un accord officiel n’ait été conclu, ce qui mena à la seconde grève de la faim, dirigée par Bobby Sands. À sa sortie de prison en 1993, en désaccord avec l’orientation prise par le Sinn Féin, il fonde avec d’autres républicains l’Irish Republican Writers Group (IRWG) et la revue Fourthwrite (for a democratic socialist republic) afin de donner une voix à la gauche républicaine. Aujourd’hui, il est journaliste pigiste et organisateur syndical pour l’Independent Workers Union. Ses articles peuvent être consultés sur son site [2]. Il se décrit toujours comme un républicain socialiste. Il vient de publier The Provisional IRA : From Insurrection to Parliament (Pluto Press, 2011, 236 p.). C’est à cette occasion qu’À bâbord ! l’a rencontré.

  • No 42 - déc. 2011 / jan. 2012

    International

    Délires sécuritaires

    Après le 11-Septembre...

    Les commémorations des attentats du 11 septembre 2001 n’ont pas eu l’éclat qu’on aurait pu imaginer. Il est vrai que la grave crise socioéconomique que traversent les États-Unis et une bonne partie de la planète détourne le regard du passé au profit d’un présent traversé par beaucoup d’incertitudes. Il est vrai aussi que le bilan que l’on peut dresser de ces dix dernières années, en termes de droits démocratiques à travers le monde, ne donne guère de raisons de pavoiser. En adoptant, sous la bannière de la lutte contre le terrorisme, un ensemble de politiques dites sécuritaires, une bonne partie des États de la planète ont ainsi provoqué un recul de la démocratie bien plus que son renforcement.

  • No 42 - déc. 2011 / jan. 2012

    International

    Entretien avec Jooneed Khan

    L’impérialisme néolibéral et la grande mutation géopolitique

    Originaire de Maurice, Jooneed Khan a œuvré pendant trente-cinq ans au quotidien La Presse comme journaliste de politique internationale. Il nous livre ici ses réflexions sur la nature perfide d’un système mondial qui confine de nombreux pays du tiers-monde – à l’instar de Maurice – à l’inégalité et à la dépendance.

  • No 42 - déc. 2011 / jan. 2012

    Culture

    Agir par l’imaginaire

    Art, communauté et engagement

    Vous avez probablement entendu parler, au printemps dernier, d’Agir : Art des femmes en prison, une exposition réalisée grâce à un travail collaboratif entre 8 artistes professionnelles et 49 femmes incarcérées dans deux établissements pénitenciers, une maison de transition et un institut psychiatrique. Le projet a permis aux participantes d’explorer leur expérience de vie, mais revisitée à partir d’une interrogation sur les liens entre la pauvreté, l’exclusion et la criminalisation. Deux objectifs (...)

  • No 42 - déc. 2011 / jan. 2012

    Culture

    Chartrand le malcommode

    Un combattant acharné

    Le 12 avril 2010, le réputé syndicaliste québécois Michel Chartrand s’éteignait à l’âge vénérable de 93 ans. En raison des propos tenus par l’ex-ministre de la Justice du Québec, Marc Bellemare, au sujet des relations unissant le premier ministre Charest à des personnages importants de l’industrie de la construction, et de l’annonce des travaux de la Commission Bastarache, l’événement n’a pas suscité autant d’attention médiatique qu’on aurait pu le souhaiter. Pourtant, plusieurs mois avant que Chartrand ne meure, le cinéaste Manuel Foglia a eu l’heureuse idée de le filmer et d’interroger des personnalités connues à son sujet afin de tracer un portrait synthétique de celui qui fut une des figures-clefs du syndicalisme québécois de la deuxième moitié du XXe siècle.

  • No 42 - déc. 2011 / jan. 2012

    Culture

    Réjean Ducharme

    Pour sortir de la Révolution tranquille

    Y a-t-il un mythe plus massif au Québec que celui de la Révolution tranquille ? La pluralité des mouvements politiques et sociaux des années 1960-1970 au Québec, incluant les œuvres de cette période, les plus authentiquement libératrices comme les plus conformistes, est généralement présentée par le discours institutionnel comme une volonté univoque et acharnée à édifier le merveilleux présent. Et je ne vois pas, ou très peu, d’œuvres ni d’ouvrages qui se penchent sur la violence et la complexité de ce passage de l’ancien au nouveau.

  • No 42 - déc. 2011 / jan. 2012

    Éditorial du no. 42

    « La révolte est la proposition »

    Le 15 octobre, des camps, aujourd’hui démantelés par les autorités municipales, se sont installés à Québec et à Montréal, où a été transformé le square Victoria, renommé avec à propos Place des Peuples, en véritable place publique et en laboratoire politique et démocratique. Face à l’arrogance des milieux financiers et à la supposée impuissance de nos gouvernants qui n’ont de cesse de nous répéter le mantra néolibéral there is no alternative, ces hommes et ces femmes ont fait la preuve, par leur courage et leur (...)

  • No 42 - déc. 2011 / jan. 2012

    Sommaire du no. 42

    Actualité
    ONG et minières canadiennes / Roberto Nieto
    Immigration : La peur de l’autre / Paul Bélanger
    Couche-Tard : Mobilisés ! / Léa Fontaine et Jean-Marc Piotte
    Campagne contre l’avortement / Jean-Pierre Larche
    L’internationale de l’indignation / Myrna Chahine
    La cécité du CPQ / René Gignac et Philippe Hurteau
    La dette anthropophage / Claude Vaillancourt
    Un ordre pour les enseignants ? / Normand Baillargeon
    Vers une 9è grève étudiante / Alexandre Leduc
    L’évaluation communautaire / Marie (...)

Dossier : Éthique animale - Les animaux ont-ils des droits ?

  • 1er septembre 2012

    Dossier : Éthique animale - Les animaux ont-ils des droits ?

    Éthique animale 101

    Quel rapport devrions-nous entretenir avec les animaux ? Qu’est-ce que le spécisme ? Est-il acceptable de consommer des produits d’origine animale ? Faut-il agrandir les cages ou, plus radicalement, abolir toute forme d’exploitation des animaux, comme on a aboli l’escla­vage humain ? Avons-nous des devoirs envers les animaux ? Ont-ils des droits ?

  • 1er septembre 2012

    Dossier : Éthique animale - Les animaux ont-ils des droits ?

    Vers la liberté animale

    Certaines discriminations sont-elles légitimes ? Oui, mais à condition d’être moralement justifiées. Depuis Aristote, en effet, nous croyons que la justice exige que les cas similaires soient traités de manière similaire et que les cas différents soient traités de manière différente. Discriminer entre deux êtres sur la seule base de leur race ou de leur sexe serait raciste ou sexiste. Le faire sur la seule base de leur espèce serait spéciste.

  • 1er septembre 2012

    Dossier : Éthique animale - Les animaux ont-ils des droits ?

    Le végétarisme

    Un choix éthique envers les animaux

    « L’homme est le seul animal qui peut être l’ami de ses victimes jusqu’à ce qu’il les dévore. »
    Samuel Butler

    Il existe plusieurs sortes de végétarismes, c’est-à-dire de restrictions alimentaires relatives aux produits issus de l’exploitation animale, qu’ils soient motivés par des raisons politiques, économiques, environnementales, sentimentalistes ou encore éthiques. En matière d’éthique animale, deux principaux courants de pensée s’oppo­sent : l’antispécisme et le welfarisme.

  • 1er septembre 2012

    Dossier : Éthique animale - Les animaux ont-ils des droits ?

    Sur les animaux de compagnie

    J’ai toujours aimé la présence d’un animal de compagnie, de préférence un chat. Je ne suis pas la première. Très tôt, les hommes ont fait des animaux des compagnons de vie. Jules César aurait déclaré à son retour de Gaule : «  Les femmes romaines n’ont-elles donc plus comme autrefois des enfants à nourrir et à porter dans leurs bras ? Je ne vois partout que des chiens et des singes. »

  • 1er septembre 2012

    Dossier : Éthique animale - Les animaux ont-ils des droits ?

    Voter pour les animaux

    Au printemps 2011, la section canadienne de la Société mondiale pour la protection des animaux (WSPA) a fait parvenir aux principaux partis politiques fédéraux une série de questions en vue des élections générales du 2 mai. Les réponses reçues ont été publiées sur un site Internet invitant les Canadiennes et Canadiens à « voter pour les animaux ».

  • 1er septembre 2012

    Dossier : Éthique animale - Les animaux ont-ils des droits ?

    Le bien-être animal

    Législations canadiennes et québécoises

    Commençons par définir ce qu’on entend par bien-être animal. Selon l’Organisation mondiale de la santé animale, « le bien-être animal fait référence aux conditions de vie auxquelles un animal doit faire face. Un animal a un bon niveau de bien-être s’il est en santé, s’il est à son aise, s’il est bien nourri, s’il est en sécurité, s’il est capable d’exprimer ses comportements innés, et s’il ne doit pas éprouver d’états négatifs tels que la souffrance, la peur et la détresse. La qualité du bien-être d’un animal implique la prévention de la maladie et les traitements d’un vétérinaire, un abri adéquat, une saine nutrition, de même que la manipulation, le transport et l’abattage sans cruauté.  » Qu’en est-il chez nous ? Le portrait, on va le voir, est loin d’être rose.

  • 1er septembre 2012

    Dossier : Éthique animale - Les animaux ont-ils des droits ?

    La libération animale

    Mouvement en faveur des droits des animaux

    Il y aura bientôt quarante ans – pour être exact, le 5 avril 1973 –, j’ai fait paraître dans The New York Review of Books la recension d’un ouvrage précurseur de ce qui allait devenir le nouveau mouvement en faveur des droits des animaux. Ce livre, Animals, Men and Morals, était un ouvrage collectif édité par Stanley et Roslind Godlovitch et John Harris.

  • 1er septembre 2012

    Dossier : Éthique animale - Les animaux ont-ils des droits ?

    Le mythe d’un traitement "humain"

    Vus de l’extérieur, les défenseurs des droits des animaux (DDA) doivent sembler bien étranges. Nous ne mangeons pas de viande, nous évitons tout cosmétique qui aurait été testé sur des animaux et nous boycottons les « Ringling Brothers » [un cirque qui utilise des animaux, NDT]. Porter de la fourrure est hors de question : les DDA ne portent même pas de cuir ou de laine. En fait, bien des gens considèrent que les DDA sont à classer parmi les cinglés certifiés et les tiennent pour des premiers de classe de la dinguerie. Pourtant, quand on le ramène à l’essentiel, ce que nous défendons est de l’ordre du simple bon sens.

  • 1er septembre 2012

    Dossier : Éthique animale - Les animaux ont-ils des droits ?

    La vie pitoyable de Nim Chimpsky

    Publiée par Peter Singer dans The New York Review of Books, « The troubled life of Nim Chimpsky » est une analyse critique du documentaire Project Nim de James Marsh. Le film raconte le traitement subi par un singe enlevé très tôt à sa mère – une « machine reproductrice » dont tous les petits ont servi à des expériences – en vue de lui enseigner la langue des signes américaine. On l’a surnommé Nim Chimpsky, en référence au célèbre linguiste Noam Chomsky, qui a avancé que seuls les humains avaient la faculté (...)

  • 1er septembre 2012

    Dossier : Éthique animale - Les animaux ont-ils des droits ?

    Contre les animaux familiers et familiaux

    Le devenir-animal de Gilles Deleuze

    Dans L’abécédaire de Gilles Deleuze (1996), de Pierre-André Boutang, Claire Parnet demande au philosophe de s’expliquer sur son rapport aux animaux. La réponse se fait d’abord légère, drôle ou provocante, c’est selon. Il affirme en effet ne pas supporter chez les chats qu’ils soient des « frotteurs » et chez les chiens leurs aboiements, « la honte du règne animal », dit-il. Et puis il précise que ce qu’il ne supporte pas en fait, c’est le rapport familier et familial avec les bêtes, la façon de leur parler (...)

  • 6 décembre 2011

    Présentation du dossier du no. 42

    Éthique animale - Les animaux ont-ils des droits ?

    Tout le monde, au Québec, se souvient de cette sordide affaire de la fourrière Le Berger blanc, mise au jour au printemps 2011 par l’émission Enquête, et à quel point les images d’animaux maltraités qui y étaient montrées avaient ému toute la province.
    On le sait : le cas du Berger blanc n’est pas unique, loin de là, et périodiquement, l’opinion se scandalise du traitement réservé à certains animaux. La chasse (sportive ou autre) semble à plusieurs indéfendable ; les zoos ont en certains milieux bien (...)

La revue

dans votre poche

Depuis 2013, la revue est disponible au format numérique. Que vous utilisiez un téléphone, une tablette, une liseuse Kindle ou un ordinateur, vous pourrez lire la revue sur le support qui vous convient.

Téléchargez gratuitement une application pour lire la revue À bâbord !

Le module EPUBReader permet de lire les fichiers ePub dans le navigateur Firefox (MAC, PC)

Le logiciel FBReader (MAC, PC, Linux, Android, Blackberry)

Le logiciel Calibre (MAC, PC, Linux)

Le logiciel Adobe Digital Editions (MAC, PC)

Le site Google Play Livres permet de téléverser la revue dans l’onglet "Mes livres". Vous pourrez ensuite lire la revue sur tous les navigateurs (Chrome, Firefox, Internet Explorer, Safari) ou sur votre téléphone intelligent via l'application Google Play Livres (MAC, PC, iPad/iPhone, Android).

Le site Google Play Livres permet de téléverser la revue dans l’onglet "Mes livres". Vous pourrez ensuite lire la revue sur tous les navigateurs (Chrome, Firefox, Internet Explorer, Safari) ou sur votre téléphone intelligent via l'application:
Google Play Livres pour Android
Google Play Livre pour iPhone/iPad

Kindle pour liseuse Kindle

iBooks pour iPhone/iPad

Le logiciel FBReader pour Blackberry