Articles

  • No 60 - été 2015

    Société

    L’exception UQAM

    Dès les premiers jours de cette grève, le gouvernement et l’administration uqamienne ont confirmé que la violence dont ils sont à l’origine est sans commune mesure avec l’action des « masqué·e·s  », des « radicaux », bref des résistant·e·s et des réprimé·e·s.

    Il s’agit du point de vue de militant·e·s impliqué·e·s dans la grève dont on protège l’anonymat compte tenu du climat de répression qui existe présentement à l’UQAM.

  • No 60 - été 2015

    Fondation Coule pas chez nous

    « Vous, les pétrolières, n’êtes pas les bienvenues au Québec »

    Entretien avec Anne Céline Guyon, porte-parole de la campagne

    Fin novembre 2014, l’ancien leader étudiant Gabriel Nadeau-Dubois annonce sur le plateau de l’émission Tout le monde en parle qu’il reverse à la campagne « Coule pas chez nous » le montant de la bourse de 25 000 $ qu’il a reçu avec le Prix littéraire du Gouverneur général pour son essai Tenir tête. Il va même plus loin en lançant le site « Doublons la mise », par lequel il invite la population québécoise à faire un don pour doubler le montant de 25 000 $.

  • No 60 - été 2015

    Grève sociale du 1er mai

    Les profs à l’école de la grève

    Après une année d’austérité intensive au Québec, plusieurs appelaient de leurs vœux pour le premier mai 2015 une riposte à la hauteur des attaques. Il est vrai que la mobilisation fut d’une rare ampleur : perturbations et blocages à travers le Québec, plus de 800 organismes communautaires en grève de même qu’un étrange mouvement de débrayage provenant de 30 syndicats de cégeps qui suscite bien des questions.

  • No 60 - été 2015

    Société

    Sortir de la crise : quel rôle pour le mouvement syndical ?

    S’il est un défi, incontournable, que le mouvement syndical doit relever afin de réussir son renouvellement, c’est bien de contrer le cynisme et le désintérêt envers les choses politique et publique qui se sont installés en son sein même tout comme dans l’ensemble de la société. Le résultat de la mise en œuvre, depuis plus de trente ans, de politiques d’inspiration néolibérales.

  • No 60 - été 2015

    Féminisme

    Les femmes, au présent

    La liste est longue des disparitions de femmes. Il faut lire le long roman 2666 de Roberto Bolano pour sentir dans son corps l’extrême violence, mais aussi la terrible mécanique des femmes éliminées à Ciudad Juárez, au Mexique ; des femmes-déchets, comme dans cette scène du long métrage de Ridley Scott The Counselor où le personnage joué par Penelope Cruz se retrouve poussé par une pelle mécanique dans une immense pile de détritus. Elle est de la même espèce que les déchets, nous dit le film, un être humain jetable.

  • No 60 - été 2015

    International

    Esquisse du Forum social mondial de Tunis

    Après les débuts enthousiastes des Forums sociaux mondiaux (FSM) de Porto Alegre en 2001, 2002 et 2003, cet espace de dialogue et de réflexion a été régulièrement remis en question, et ce, de manière de plus en plus pressante. Ses détracteurs en critiquent l’absence de résultat « concret » ou plus « politique », ce qui voudrait pourtant souvent signifier de contredire la démarche et les principes fondamentaux des Forums, à savoir : des espaces ouverts, non hiérarchiques, qui s’ancrent dans la diversité des luttes, basés sur l’auto-organisation et l’autogestion, pour s’opposer en particulier au néolibéralisme et à l’impérialisme.

  • No 60 - été 2015

    Éducation

    Sur l’enseignement explicite

    Entretien avec Steve Bissonnette

    Steve Bissonnette enseigne au niveau universitaire depuis 2008. Il a commencé sa carrière à l’Université du Québec en Outaouais, au département de psychoéducation. Depuis juin 2012, il est professeur à l’unité d’enseignement et de recherche en éducation de la Télé-Université. Son domaine de spécialisation est l’intervention en milieu scolaire. Pendant plus de 25 ans, il a travaillé auprès des élèves en difficulté et du personnel scolaire dans les écoles des niveaux primaire et secondaire ainsi qu’en centres jeunesse. Il s’intéresse aux travaux sur l’efficacité de l’enseignement et des écoles, à l’enseignement expli­cite, à la gestion efficace des comportements ainsi qu’aux approches et moyens pédagogiques favorisant la réussite des élèves en difficulté.

  • No 60 - été 2015

    Marche mondiale des femmes

    Libérons nos corps, notre Terre et nos territoires !

    La Marche mondiale des femmes (MMF) est un mouvement international d’actions féministes rassemblant des groupes et des organisations de la société civile. La MMF a pris racine à la suite de la marche « Du pain et des roses » en 1995, au Québec. Tous les cinq ans depuis l’an 2000, les femmes de la MMF et leurs allié·e·s mobilisent quelque 4 000 groupes dans plus de 50 pays et territoires. Lancée le 8 mars dernier avec plus d’un millier de manifestant·e·s à Montréal, l’édition 2015 de la MMF se poursuit jusqu’au 17 octobre 2015, date du rassemblement final.

  • No 60 - été 2015

    Économie

    L’alcool, la concurrence et la SAQ

    La privatisation de la SAQ est l’une de ces idées qui refont toujours surface. Il faut vendre la société d’État soit pour mieux rembourser la dette du Québec, soit pour permettre aux consommateurs et consommatrices de profiter de meilleurs prix sur le vin. Pourtant, une étude [1] récente que j’ai réalisée avec mon collègue Simon Tremblay-Pepin nous indique qu’il s’agirait là d’un choix politique tout aussi dommageable pour les finances publiques que pour les client·e·s de la SAQ.

  • No 60 - été 2015

    International

    Quand la Chine d’en bas s’éveille

    Les échos parcimonieux qu’on entend sur la Chine nous font penser à un pays industrieux où le développement économique spectaculaire repose sur des ateliers de misère où s’entassent des centaines de milliers d’ouvriers et surtout d’ouvrières. C’est l’image d’une Chine « atelier du monde » où les capitalistes chinois avec leurs copains des multinationales règnent sans partage.

  • No 60 - été 2015

    Analyse du discours

    L’austérité, œuvre des « juntes civiles »

    Dans le numéro du Monde diplomatique de décembre 2011, Serge Halimi intitulait son éditorial tout simplement « Juntes civiles » pour qualifier les gouvernements de la droite politique et économique qui ont dominé la scène européenne de la dernière décade avec leur stratégie politique appelée « lutte au déficit et austérité » notamment en Grèce, en Italie et en Espagne. Dans un article récent paru dans le Huffington Post Québec, le professeur Bernard Vachon qualifie le gouvernement Couillard de « dictature démocratique  [2] ».

  • No 60 - été 2015

    Culture

    La disparition de l’intellectuel : nouvel épisode

    Chez nous comme ailleurs dans le monde, il est bien connu que la place occupée par l’intellectuel·le dans la société s’est considérablement réduite, devant celle prise par l’expert. Un point de vue ultra spécialisé sur un sujet l’emporte nécessairement sur un autre plus distant et généraliste. Mais au Québec, où l’on s’est toujours méfié des intellectuels, cette mise au ban devient plus évidente ; elle semble d’ailleurs se faire avec la complicité silencieuse de tous, y compris des intellectuels eux-mêmes.

  • No 60 - été 2015

    Cinéma

    Gurov et Anna

    La déception de la chair

    Rafaël Ouellet a entamé sa carrière, à titre de téléaste, il y a une douzaine d’années, en réalisant des émissions et des séries alimentaires (Le Groulx Luxe [2003], Canadian Case Files [2005], Decade : Our Lady Peace [2006]), qui lui ont permis de faire ses gammes, en termes grammaticaux, voire de préparer son avenir dans le domaine du septième art.

  • No 60 - été 2015

    Pour une critique radicale du capitalisme

    Les racines de la liberté, de Gilles Labelle, Éric Martin et Stéphane Vivert

    Nous vous proposons la version intégrale de la recension du livre de Gilles Labelle, Éric Martin et Stéphane Vibert, Les racines de la liberté. Réflexions à partir de l’anarchisme tory, Montréal, Éditions Nota Bene, 2014, 400 p. Une version plus courte paraît dans notre numéro de juin 2015.

  • No 60 - été 2015

    Sommaire du no 60

    En kiosque le 12 juin

    Actualité
    L’exception UQAM / Des grévistes uqamien·ne·s
    Les profs à l’école de la grève / Philippe de Grosbois
    Sortie de crise. Quel rôle pour le mouvement syndical ? / Philippe Crevier, Hubert Forcier et Samuel Trépanier
    Coule pas chez nous / Entretien avec Anne Céline Guyon par Rémi Leroux
    Colloque du Front commun 2015 / Léa Fontaine
    Sur l’enseignement explicite / Normand Baillargeon
    Les femmes, au présent / Martine Delvaux
    Marche mondiale des femmes 2015 / Caroline Moreau
    L’alcool, la (...)

  • No 60 - été 2015

    Éditorial du no 60

    Ces pères Fouettard qui nous gouvernent

    En kiosque le 12 juin

    Face à une opposition sociale croissante à leurs politiques d’austérité, nos gouvernants manient alternativement la matraque, le discours lénifiant et la novlangue. Le gouvernement provincial, où 91 % du budget est contrôlé par des hommes blancs, veut nous faire croire que papa a toujours raison et que c’est pour notre bien qu’on sabre dans l’éducation, la culture, la santé publique ou les programmes sociaux. Tant pis si ce sont des femmes qui en font majoritairement les frais comme travailleuses dans les services publics, comme usagères de ces services ou encore comme substituts lorsqu’ils disparaissent ; l’ordre patriarcal s’en trouvera conforté.

Dossier : Sexe

  • 5 avril 2016

    Dossier : Sexe

    Une éducation sexuelle pour les jeunes

    L’organisme communautaire Head & Hands/À deux mains existe depuis 1970 et offre une variété de services médicaux, sociaux et juridiques aux jeunes de moins de 25 ans avec une approche holistique, sans jugement et dans une perspective de réduction des risques. Parmi les programmes proposés, il y a notamment du soutien aux jeunes parents et des cliniques de santé sexuelle accessibles à tous et toutes, même sans carte de la RAMQ.

  • 5 avril 2016

    Dossier : Sexe

    Biologie, sexe et compétitions sportives

    Mâle ou femelle ? Une question en apparence banale, mais qui appelle une réponse infiniment complexe. Qu’est-ce qui définit le sexe ? Les chromosomes ? Les hormones ? L’apparence des organes génitaux ? Que faire lorsque ceux-ci entrent en contradiction ? Depuis le milieu du 20e siècle, les organisations sportives tentent de mettre en place des tests pour déterminer qui est apte à concourir dans la catégorie « femme ». Avec des résultats peu concluants, voire désastreux pour les athlètes. Car si le sexe est socialement construit sur un mode binaire M/F, la biologie, elle, se moque des catégories.

  • 5 avril 2016

    Dossier : Sexe

    Clitoris, vagin, plaisir…

    Quelques notions d’intérêt public

    Le clitoris
    Jusqu’à la sixième semaine in utero, l’embryon possède le même « tronc commun » génital, qui se développe ensuite vers une forme pénis / scrotum / testicules, clitoris / lèvres / ovaires ou une variation de ces deux formes si la personne naît intersexuée. Si le pénis a plusieurs fonctions (sensation, éjaculation et miction), le clitoris n’en a qu’une : le plaisir. Mission relativement facile à accomplir puisque c’est la partie la plus sensible du corps : elle compte 8 000 terminaisons nerveuses. (...)

  • 5 avril 2016

    Dossier : Sexe

    Sexe et liberté

    Anne Archet parle de sexe – ça vous étonne ? –, mais pas que. Elle se décrit comme une héroïne sans emploi, une pétroleuse, une nymphomane, une pr0nographe lubrique, anarcho-verbicruciste, poétesse de ses fesses, Gitinoise et menteuse par-dessus le marché. Sur le Web, elle jase politique, faits divers sexualo-macabres/cocasses et raconte des orgies et perversions en tout genre. Dans les librairies, elle fait un carton avec le Carnet écarlate, des fragments érotiques lesbiens publiés par les Éditions remue-ménage. Telle une succube, Anne Archet préfère vivre dans l’ombre, alors on a fait une entrevue toute virtuelle.

  • 5 avril 2016

    Dossier : Sexe

    Pourquoi je suis devenue une pornstar

    On imagine souvent que les personnes en situation de handicap sont dans le chemin, qu’elles sont sans importance ou qu’elles ont besoin d’aide. On dit qu’elles sont une « source d’inspiration » quand elles font des choses ordinaires. On les pense moins capables ou pas aussi bonnes que les personnes « normales » (un terme qui est aussi problématique). Ces attitudes renforcent et perpétuent des politiques et des pratiques qui associent handicap et non-désirabilité.

  • 5 avril 2016

    Dossier : Sexe

    L’asexualité. Redéfinir l’amour et le sexe

    Il y en a qui s’intéressent aux hommes, d’autres qui s’intéressent aux femmes, d’autres qui s’intéressent aux deux et… il y a ceux et celles qui ne s’intéressent à personne. L’asexualité est une orientation sexuelle méconnue qui concerne 1 % de la population. Comment vit-on sans sexe dans une société où la sexualité semble être la chose la plus importante ? [3]

  • 5 avril 2015

    Présentation du dossier du no 60

    Sexe

    Le sexe est sur toutes les lèvres, les vitrines, les magazines de mode. Il fait vendre de la bière, des livres et des films, même mauvais. Les magazines féminins les plus conservateurs exhortent leurs lectrices à adopter des comportements sexuels « tendance » et donnent des conseils à tout va sur les moyens infaillibles pour atteindre l’orgasme ou faire perdre les sens à monsieur. Cet été, À bâbord ! ne sera pas en reste. Nous aussi, nous voulons être feuilleté sur une plage tandis que vous jetez des (...)

La revue

dans votre poche

Depuis 2013, la revue est disponible au format numérique. Que vous utilisiez un téléphone, une tablette, une liseuse Kindle ou un ordinateur, vous pourrez lire la revue sur le support qui vous convient.

Téléchargez gratuitement une application pour lire la revue À bâbord !

Le module EPUBReader permet de lire les fichiers ePub dans le navigateur Firefox (MAC, PC)

Le logiciel FBReader (MAC, PC, Linux, Android, Blackberry)

Le logiciel Calibre (MAC, PC, Linux)

Le logiciel Adobe Digital Editions (MAC, PC)

Le site Google Play Livres permet de téléverser la revue dans l’onglet "Mes livres". Vous pourrez ensuite lire la revue sur tous les navigateurs (Chrome, Firefox, Internet Explorer, Safari) ou sur votre téléphone intelligent via l'application Google Play Livres (MAC, PC, iPad/iPhone, Android).

Le site Google Play Livres permet de téléverser la revue dans l’onglet "Mes livres". Vous pourrez ensuite lire la revue sur tous les navigateurs (Chrome, Firefox, Internet Explorer, Safari) ou sur votre téléphone intelligent via l'application:
Google Play Livres pour Android
Google Play Livre pour iPhone/iPad

Kindle pour liseuse Kindle

iBooks pour iPhone/iPad

Le logiciel FBReader pour Blackberry