Articles

  • No 11 - oct. / nov. 2005

    La feuille de route des néolibéraux

    L’étau des privatisations

    par Serge Halimi

    Quelle technique a-t-elle permis d’imposer la mise en concurrence, voire la privatisation, d’entreprises publiques, de faire accepter la fermeture définitive de nombre de bureaux de poste et de gares, de remettre en cause la gratuité de la santé et de l’éducation, de transformer la fonction publique en un archipel d’agents concurrents et menacés ? Le tout presque sans « débat ». Pour cela, il a suffi de construire un corridor de « réformes » à l’intérieur duquel une porte se verrouille sitôt qu’on en franchit le seuil, pour conduire à une autre qui s’ouvre à mesure qu’on s’en rapproche. Puis, comme le dit la chanson, assez vite « on n’a plus assez d’essence pour faire la route dans l’autre sens. Alors il faut qu’on avance ».

  • No 11 - oct. / nov. 2005

    De la bouillie même pas pour les chats

    Surexposition et copinage dans les médias

    par Claude Rioux

    Infotainment. L’expression fait gerber, mais faudra s’habituer... ou tout foutre en l’air. La boîte-à-con se remplit de vedettes bien campées à droite apportant leur « petite touche personnelle » à « l’information ».
    Isabelle Maréchal est « commentatrice de nouvelles » à TQS, en attendant d’animer la deuxième mouture de Loft Story sur la même chaîne. Pas de danger que le chef d’antenne du Grand Journal, Marius Brisson, y voit un quelconque problème d’éthique : l’ancien attaché de presse du ministre libéral (...)

  • No 11 - oct. / nov. 2005

    Journalisme de marché

    Christian Rioux (encore)

    par Claude Rioux

    Christian Rioux, le correspondant néo-con, toujours aussi gros-con, continue son valeureux combat pour la défense des États-Unis : « Au lieu de condamner la civilisation américaine, je crois que si j’étais en Louisiane ces jours-ci, j’aurais surtout peur qu’après avoir perdu un temps précieux, le gouvernement américain en fasse trop afin de ne plus être critiqué. » [Le Devoir, 9 septembre, souligné par nous] Répartir « trop » de couvertures, « trop » de nourriture, « trop » d’eau » ? Recevoir « trop » de (...)

  • No 11 - oct. / nov. 2005

    Éditorial No. 11

    La santé à l’urgence, le privé impatient d’en découdre

    En pleine canicule, le Comité consultatif sur la pérennité du réseau de santé et des services sociaux du Québec publiait son rapport Pour sortir de l’impasse : la solidarité entre nos générations. Le titre même de ce rapport donne le ton : l’avenir du réseau est menacé à cause de la hausse des coûts liés au vieillissement de la population. Pour contrer ces menaces, il « faut » notamment contrôler la dette, avoir recours à de nouvelles sources de financement dont des hausses de tarification et de taxes, créer (...)

  • No 11 - oct. / nov. 2005

    L’excès

    Entrevue cybernétique avec le poète Martin Codron

    Il peut sembler futile et dérisoire, à une époque où les défis sociaux et écologiques posés par la mondialisation capitaliste interpellent plus que jamais ceux et celles engagées dans le combat pour changer l’ordre des choses, d’écrire un poème ou de pratiquer un art. Pourtant, dans cette société où la marchandisation de plus en plus poussée réduit tous les moments de la vie à n’être plus que de simples opérations comptables, la poésie constitue une aberration « non rentable », un excès dans la banalité (...)

  • No 11 - oct. / nov. 2005

    Publications scientifiques et blocus

    Les sciences cubaines occultées

    par Débora Pinheiro

    À ceux et celles ayant l’habitude de jeter un coup d’œil dans les capsules de science et techniques des journaux, de parcourir la page d’actualités médicales des hebdomadaires ou de feuilleter les mensuels de culture scientifique, le défi est lancé : cherchez des nouvelles sur Cuba dans les archives de vos publications les plus familières. Nada ? Allez donc sur Internet, dans les sites journalistiques spécialisés en culture scientifique. Todavia nada  ?

  • No 11 - oct. / nov. 2005

    Ras-le-bol en Égypte

    Le mouvement Kifaya

    par Abdirahman Ahmed

    Les Égyptiennes sont allées aux urnes le 7 septembre dernier pour la première élection présidentielle multi candidats de leur pays. Mais même si la réélection d’Hosni Moubarak est assurée, le mouvement Kifaya (Assez !) a semé les germes d’un mouvement populaire qui a le potentiel de mettre fin au blocage politique et à la tyrannie en Égypte en autant que ce mouvement puisse éviter les pièges de la division.

  • No 11 - oct. / nov. 2005

    Un autre point de vue

    L’impunité de l’homme Blanc en Haïti

    par Emmanuel Dupont

    Le 17 juin 2005, lors de la Conférence internationale de Montréal sur Haïti, un militant a renversé de la gouache rouge sur les mains du ministre des Affaires internationales Pierre Pettigrew en lui assénant cette vérité bien sentie : « Vous mentez, le peuple haïtien se meurt et vous avez du sang sur les mains ! ». Un incident similaire est survenu le 1er juillet alors que le même ministre tentait de parader dans les rues de Parc Extension.

  • No 11 - oct. / nov. 2005

    Haïti : le débat qui divise

    par François L’Écuyer

    En chassant le président Aristide du pouvoir le 29 février 2004, les États-Unis, la France et le Canada ont perpétré un double coup d’État aux conséquences explosives : d’abord envers un gouvernement Lavalas « légitimement » élu – malgré un taux de participation inférieur à 15 %… – mais également envers un mouvement populaire et démocratique qui, en prenant la rue de façon quotidienne dès l’automne 2003, demandait la démission du gouvernement Aristide et une démocratisation en profondeur de la société haïtienne. En occupant militairement le pays l’an dernier, c’est à l’ensemble de ce mouvement populaire qu’on a coupé l’herbe sous le pied.

  • No 11 - oct. / nov. 2005

    Le nouvel énoncé de politique étrangère canadienne

    En avant pour la guerre !

    par Raymond Legault

    La première moitié de l’année 2005 est particulièrement révélatrice quant à l’orientation que les responsables militaires et politiques canadiens veulent dorénavant imprimer à la « défense » du pays. En effet, le budget 2005 annonce d’abord une hausse des dépenses militaires de 12,8 milliards de dollars en cinq ans, ce qui les fera pratiquement doubler. Puis, en avril, paraît le nouvel Énoncé de politique internationale (EPI) du Canada, Fierté et influence : notre rôle dans le monde. Le volet « défense » de cet énoncé vient ouvertement sceller un partenariat militaire beaucoup plus étroit avec les États-Unis, dont on ne saurait minimiser la gravité.

  • No 11 - oct. / nov. 2005

    Chronique éducation

    Pour une école laïque. La confession n’a pas sa place à l’école

    par Normand Baillargeon

    Cet été, le gouvernement a décidé qu’il mettra fin, le 1er juillet 2008, à la clause dérogatoire à la Charte canadienne des droits et libertés qui permet un enseignement religieux confessionnel (catholique ou protestant) à l’école publique québécoise. Pour le moment, tout indique qu’on proposera plutôt, dans nos écoles publiques, un enseignement culturel de la religion. De son côté, la Commission des droits de la personne (CDP) a rendu un avis très attendu qui soutient que les écoles privées du Québec sont (...)

  • No 11 - oct. / nov. 2005

    Chronique de l’émancipation créatrice

    L’idée de Liberté

    par Ricardo Peñafiel

    Il n’est pas aisé de parler d’émancipation aujourd’hui. Jadis thème central des Lumières structurant la lutte de la science contre les mythes, de la bourgeoisie contre la féodalité, du citoyen contre l’absolutisme, de la classe ouvrière contre le capital, de la femme contre le patriarcat…, l’émancipation est aujourd’hui soupçonnée de dangereuse métaphysique, de mystification portant en elle les germes du totalitarisme. Les positions dites « pragmatiques » de concertation d’intérêts, de revendications (...)

  • No 11 - oct. / nov. 2005

    La psychiatrisation des problèmes sociaux

    Au printemps dernier une soirée-conférence sur le thème de la psychiatrisation des problèmes sociaux était organisée par Action Autonomie, un organisme communautaire en défense et revendications de droits pour des personnes psychiatrisées. Action Autonomie constate combien certains problèmes sociaux tels que la pauvreté, les problèmes d’adaptation au système scolaire, la difficulté de trouver un logement, le manque de support aux familles monoparentales et la surcharge de travail entre autres, glissent plus souvent qu’autrement vers des interprétations médicales et psychologisantes.

  • No 11 - oct. / nov. 2005

    Jugement Chaouilli

    Cour suprême contre santé publique

    par Claude Rioux

    Le jugement du 9 juin 2005 statue que les Québécoises devraient pouvoir souscrire à une assurance privée pour obtenir dans le secteur privé les soins que le système public n’arrive pas à leur prodiguer dans des délais raisonnables. La décision a été emportée par quatre juges contre trois. La juge Marie Deschamps, qui a rédigé les motifs pour la majorité, a rejeté l’analyse des juges dissidents ayant trait aux dangers des soins privés, affirmant que ces derniers ont été « entraînés dans une qualification (...)

Dossier : Transports, écologie et changement social

  • 31 juillet 2008

    Présentation du dossier

    Transports, écologie et changement social

    Un dossier coordonné par Antoine Casgrain et Claude Rioux, illustré par Shrü

    On reste affligé, sans être surpris, devant l’inconscience des gouvernements et des entreprises face à la catastrophe permanente que constitue la détérioration des écosystèmes. Les hausses récentes du prix du pétrole et le réchauffement planétaire annoncent une crise énergétique et écologique profonde que l’on ne fait que repousser à plus tard. Cela ne semble pas perturber nos élites qui – à la veille de la tenue à Montréal de la Convention des Nations unies sur les changements climatiques (du 28 novembre au (...)

  • 30 juillet 2008

    La grande convergence

    Quand le rouge s’allie au vert

    par Christian Brouillard

    En jetant un regard sur l’état de la planète, nous ne pouvons que dresser un constat des plus accablants : déforestation accélérée, épuisement des sols, « effet de serre », destruction de la couche d’ozone et changement climatique, multiplication des catastrophes « naturelles », accumulation des déchets dont ceux d’origine nucléaire (avec une durée de vie de quelques milliers d’années…), pollution génétique et ogm. Ce constat sur l’état alarmant des écosystèmes est largement partagé, de l’Organisation des Nations unies jusqu’aux simples citoyens et citoyennes.

  • 29 juillet 2008

    Un précurseur

    Ivan Illich

    par Normand Baillargeon

    En quelques années à peine, au début des années 70, Ivan Illich (1926-2002), prêtre catholique, a produit une série d’ouvrages qui ont connu un énorme succès et dans lesquels il développait une forte et originale critique des sociétés industrielles avancées. Illich s’y penche tour à tour sur la médecine, sur le travail et le chômage, sur l’éducation sans, bien entendu, oublier les transports et l’énergie.
    Les analyses qu’il met de l’avant prennent pour cible les notions de progrès et de croissance des (...)

  • 28 juillet 2008

    Transport des personnes

    On s’assoit dans le siège arrière et on mange un char...

    par Débora Pinheiro

    Comme le rappelle Quentin Wilson, le célèbre chroniqueur automobile britannique, parmi tous les symboles matériels de la société industrielle fixant notre valeur et notre statut, l’automobile demeure le plus puissant. Maître de soi-même, on peut apparemment aller là où on veut, quand on veut, avec qui on veut, en empruntant les sentiers battus que l’on veut. Née sous le signe de la liberté et de l’autonomie, l’automobile s’est greffée, tel un périphérique, à un nouveau modèle d’homme (excusez, mesdames, mais le féminin n’est pas utilisé ici exprès).

  • 27 juillet 2008

    Transports, écologie et changement social

    Marques de voitures, modèles de chaînes

    par Claude Rioux

    « Le communisme, c’est l’uniformisation de tout ». Qui ne serait découragé devant ce triste constat ? Et pourtant. Évaluation non scientifique, quoique logique : admettons qu’il existe une vingtaine de grands constructeurs automobiles (Fiat, Peugeot, Renault, Volvo, Saab, Jaguar, les Allemands – Audi, BMW, Mercedes, Volkswagen –, les Coréens, les géants japonais, les majors étatsuniennes, etc.). Admettons ensuite que chacun de ces constructeurs offre au minimum une trentaine de modèles (et que des (...)

  • 25 juillet 2008

    L’appropriation directe des moyens de transport

    Les grèves de la Fiat (Italie, 1969)

    par Ricardo Peñafiel

    De mai à décembre 1969, en Italie, des grèves partielles des employés de la Fiat se sont transformées en un véritable mouvement de communes qui s’est prolongé dans des pratiques non seulement de grèves « sauvages » ou autonomes de l’appareil syndical mais également d’occupations d’universités, d’auto-réductions des loyers et d’appropriation directe de marchandises et de services, notamment des transports en commun.
    Dans La classe ouvrière contre l’État (1978), Antonio Negri analyse les grèves de la Fiat (...)

  • 24 juillet 2008

    Le fleuve Saint-Laurent

    Une voie navigable

    par Antoine Casgrain

    Malgré la hausse des échanges commerciaux causée par la mondialisation, la quantité de marchandises transbordées sur le Saint-Laurent est passée de 130 millions de tonnes (Mt) en 1980 à 100 Mt en 1990, puis s’est stabilisée autour de 105 Mt. L’Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA) a fait augmenter les quantités de marchandises échangées entre le Québec et ses voisins du sud. En contrepartie, l’ALÉNA et la dérèglementation du secteur des transports ont donné au camionnage la priorité sur d’autres (...)

  • 22 juillet 2008

    Transports, écologie et changement social

    Les veines ouvertes de l’Amérique latine

    par Claude Rioux

    L’observation des réseaux de transports peut servir de révélateur pour une analyse historique ou géostratégique d’un pays ou d’un continent.
    Si une photo satellite du continent sud-américain avait pu être prise au XIXe siècle, on y aurait vu un réseau routier et ferroviaire évoquant des nervures partant de l’intérieur du continent pour irradier vers les océans et les principales voies navigables. Eduardo Galeano parlait des « veines ouvertes » d’un continent dont la seule « utilité » était de fournir (...)

  • 20 juillet 2008

    Transports, écologie et changement social

    Rien ne sert de courir...

    par Antoine Casgrain

    Observer notre société à travers le prisme des transports, comme nous l’avons fait dans ce dossier, nous fait prendre conscience (une fois de plus) des inconséquences du développement. Le gaspillage des ressources qui est relié au transport ne peut être supporté par notre planète. Mais plus encore, la manière dont nous avons organisé la vie sociale dépend beaucoup de nos réseaux de transports, les infrastructures de transport comptant pour près de 50 % de l’espace urbain. Questionner nos modes de (...)

  • 19 juillet 2008

    Transports, écologie et changement social

    Pour en savoir plus

    Des livres et des publications
    • Richard Bergeron, Le livre noir de l’automobile, Hypothèses (1998)
    • Murray Bookchin, Une société à refaire, Écosociété (1993)
    • Collectif, Objectif décroissance, vers une société viable, Écosociété (2003)
    • Ivan Illich, Une société sans école (1971) ; Énergie et équité (1973) ; La convivialité (1973) ; Némésis médicale (1975) ; tous parus au Seuil
    • Hosea Jaffe, Automobile, pétrole, impérialisme, Ed. Parangon (2005)
    • Michaël Löwy et al, Écologie et socialisme, Ed. Syllepse (...)

La revue

dans votre poche

Depuis 2013, la revue est disponible au format numérique. Que vous utilisiez un téléphone, une tablette, une liseuse Kindle ou un ordinateur, vous pourrez lire la revue sur le support qui vous convient.

Téléchargez gratuitement une application pour lire la revue À bâbord !

Le module EPUBReader permet de lire les fichiers ePub dans le navigateur Firefox (MAC, PC)

Le logiciel FBReader (MAC, PC, Linux, Android, Blackberry)

Le logiciel Calibre (MAC, PC, Linux)

Le logiciel Adobe Digital Editions (MAC, PC)

Le site Google Play Livres permet de téléverser la revue dans l’onglet "Mes livres". Vous pourrez ensuite lire la revue sur tous les navigateurs (Chrome, Firefox, Internet Explorer, Safari) ou sur votre téléphone intelligent via l'application Google Play Livres (MAC, PC, iPad/iPhone, Android).

Le site Google Play Livres permet de téléverser la revue dans l’onglet "Mes livres". Vous pourrez ensuite lire la revue sur tous les navigateurs (Chrome, Firefox, Internet Explorer, Safari) ou sur votre téléphone intelligent via l'application:
Google Play Livres pour Android
Google Play Livre pour iPhone/iPad

Kindle pour liseuse Kindle

iBooks pour iPhone/iPad

Le logiciel FBReader pour Blackberry