Articles

  • No 54 - avril / mai 2014

    La Commission Charbonneau

    Un échec ?

    La commission Charbonneau sera-t-elle un échec ? La question mérite d’être posée puisque quelques semaines avant de finir d’entendre des témoins, elle n’a pas encore abordé le volet qui constitue le cœur de son mandat : l’octroi des contrats de construction par le ministère des Transports et le financement des partis politiques provinciaux.

  • No 54 - avril / mai 2014

    Écologie

    Halte aux oléoducs

    Une lutte citoyenne dédiée aux générations futures

    Les limitations imposées à l’expression de la voix citoyenne par l’Office national de l’énergie (ONÉ) et la Commission parlementaire du gouvernement du Québec n’auront pas réussi à décourager le mouvement d’opposition aux projets destructeurs de l’industrie pétrolière et gazière. Au contraire, cette complicité affichée de nos gouvernements avec l’industrie – sous prétexte d’acceptabilité sociale – aura eu pour effet de galvaniser les troupes.

  • No 54 - avril / mai 2014

    Société

    La Charte : Quel débat public ?

    Depuis le début de l’automne, le gouvernement Marois essaie de faire monter sa cote de popularité en utilisant la Charte que je ne nommerai pas, parce qu’elle est encore susceptible de muer dans son énoncé. Le gouvernement tente également de nous faire croire qu’il mène un vrai débat public sur les enjeux reliés à cette Charte. Jusqu’à présent, il nous a plutôt instruits sur la manière dont on peut noyer un débat.

  • No 54 - avril / mai 2014

    Éducation

    Une laïcité inachevée

    Depuis des mois déjà, le Québec discute âprement de laïcité. Il y a pourtant eu, dans tous ces échanges, un singulier point aveugle – ou du moins un sujet dont il n’a que bien peu été question. Ce thème, qu’on s’est bien gardé d’affronter directement, est celui du financement public des écoles privées confessionnelles.

  • No 54 - avril / mai 2014

    Médias

    Le journalisme à l’ère Snowden

    Les documents fournis par Edward Snowden sur les activités de surveillance de la National Security Agency (NSA) américaine et de son allié britannique, le Government Communications Headquarters (GCHQ), ont suscité de nombreux questionnements sur les activités de nos États comme sur notre usage du réseau Internet. On a beaucoup souligné, à juste titre, le courage de Snowden devant les sacrifices qu’il a dû accomplir. Or, le tumulte provoqué par ces divulgations a aussi gagné le milieu journalistique, particulièrement aux États-Unis et en Grande-Bretagne. C’est ici qu’il faut saluer le travail des journalistes à qui Snowden a, non sans raison, choisi de faire confiance.

  • No 54 - avril / mai 2014

    Budget fédéral 2014

    Pourquoi maquiller l’équilibre budgétaire ?

    Le 11 février dernier, Jim Flaherty a déposé son 10e budget à titre de ministre des Finances. À bien des égards, l’exercice jette les bases de la prochaine campagne électorale du gouvernement conservateur. L’an prochain, Stephen Harper et ses troupes auront le loisir de se présenter, six mois avant l’échéance électorale, devant les Canadiens et les Canadiennes avec un budget bien équilibré. Cela explique en bonne partie la sobriété relative du document déposé cette année, on aura préféré garder le meilleur pour plus tard.

  • No 54 - avril / mai 2014

    Travail

    Le retour au travail des aînés : un geste forcé ?

    Au cours de la dernière décennie, la reprise du travail par les retraité·e·s est chose de plus en plus courante. D’ailleurs, plusieurs sites Internet sont consacrés à leurs recherches d’emploi. Les raisons qui motivent cette décision sont très variées et pas toujours roses. Ce retour au travail n’est pas non plus sans effets sur l’économie, notamment sur le régi­me de retraite peu adapté à ce phénomène.

  • No 54 - avril / mai 2014

    Entre fatalité et mal gouvernance

    Les famines dans la Corne de l’Afrique

    International

    La famine, la malnutrition, le déplacement de personnes et la sécheresse… telles sont les expressions qui inondent périodiquement les premières pages des journaux et des écrans de télévision tant dans les pays du Nord que ceux du Sud en provenance des pays de la Corne de l’Afrique (Djibouti, Éthiopie, Érythrée, Somalie) ; une corne du sang suivant l’expression de l’écrivain djiboutien Abdourahman Waberi. C’est une région africaine soumise à la violence et aux affrontements entre États ; tous les pays ont connu et traversent actuellement des crises politiques et des conflits armés.

  • No 54 - avril / mai 2014

    Culture

    Le peuple de la rivière Kattawapiskak

    Un scandale canadien

    À la fin du mois de novembre 2011, les Québécois, les Canadiens anglais et les membres des nations auto­chtones ont subitement appris que la cheffe du peuple cri de la région d’Attawapiskat, Theresa Spence, avait fait appel à la Croix-Rouge canadienne pour que des agents de cet organisme aident de nombreuses personnes de sa communauté à surmonter les problèmes majeurs de logement qu’elles éprouvaient durant une période de froid polaire (environ - 50 degrés Celsius).

  • No 54 - avril / mai 2014

    International

    La crise politique en Ukraine et le rôle de la Russie

    Le renversement du président ukrainien Viktor Ianoukovitch en février dernier a généré une crise internationale trop souvent ramenée à ses aspects géopolitiques, même s’il faut admettre qu’il s’agit là d’une dimension importante. De même, l’insistance sur la division ethnique et géographique tend à obscurcir une réalité beaucoup plus nuancée. Dans l’analyse qui suit, je vais tâcher de faire ressortir quelques aspects occultés des événements qui secouent l’Ukraine et inquiètent le reste du monde depuis quelque temps.

  • No 54 - avril / mai 2014

    Scandales et corruption en Turquie

    Tapis glissant pour Erdoğan

    Entretien avec Jean Marcou

    Le 17 décembre dernier, une vague d’arrestations a frappé le milieu politique et des affaires en Turquie. Plus de 50 personnes, dont des individus très en vue – fils de ministres, maire d’un arrondissement d’Istanbul, hauts fonctionnaires, directeur de banque, etc. –, ont été arrêtées pour des motifs de malversations, de corruption et de blanchiment d’argent. Le Parti pour la justice et le développement (AKP) du premier ministre Recep Tayyip Erdoğan a été directement touché par cette opération sans précédent. En pleine année électorale et près d’un an après les manifestations de Gezi, qui ont enflammé les grandes villes turques à l’été 2013, À bâbord ! s’est entretenu avec Jean Marcou, professeur à l’Institut d’études politiques de Grenoble et spécialiste de la Turquie, afin de faire le point sur la situation sociale et politique en Turquie.

  • No 54 - avril / mai 2014

    Abane Ramdane

    Le rêve d’une libération algérienne

    Mémoire des luttes

    L’Histoire, comme le dieu romain Janus, est un visage à deux faces : une tournée vers l’avenir à construire, l’autre vers le passé, un passé dont nous ne sommes jamais totalement quittes. Et dans les replis de ce passé, une multitude de vaincu·e·s, tombé·e·s dans les combats pour la libération, attend que nous lui donnions une voix. Abane Ramdane, révolutionnaire algérien dont la voix fut étouffée en 1957, est un de ces vaincus dont la trace reste pourtant toujours présente.

  • No 54 - avril / mai 2014

    Trans avenue

    Faire corps avec le changement

    Ianna Book, une artiste multidisciplinaire en arts visuels basée à Montréal, a lancé cet automne Trans avenue, un recueil d’autoportraits photographiques réalisés à Montréal et à New York de 2011 à 2013, période durant laquelle elle a complété une transition de genre et de sexe. L’artiste présente son œuvre comme étant « une recherche esthétique jumelant transsexualité et urbanité : le corps et la ville comme espaces de transformation et d’émancipation ». Nous l’avons rencontrée afin qu’elle nous fasse part de ses réflexions sur ces thématiques.

  • No 54 - avril / mai 2014

    La littérature et la vie

    Souvenirs ! Souvenirs !

    Le bal au Kremlin, Curzio Malaparte, Paris, Gallimard, Collection L’imaginaire, 2013.

    Vladimir Pozner se souvient, Vladimir Pozner, Montréal, Lux éditeur, 2013.

    Par-delà leurs différences très évidentes tant sur le plan politique que littéraire, Malaparte et Pozner ont en commun d’avoir emprunté une trajectoire singulière, atypique, originale, qui se distingue de celle suivie par la plupart de leurs contemporains.

  • No 54 - avril / mai 2014

    Jean-Baptiste Malet

    Amazon, derrière l’écran

    Jean-Baptiste Malet, En Amazonie – infiltré dans le « meilleur des mondes », Paris, Éditions Fayard, 2013.

    « Work hard, have fun, make history ! » La devise d’Amazon

    Un journaliste français a passé plusieurs semaines infiltré dans l’un des immenses entrepôts logistiques du géant mondial du commerce en ligne Amazon. Il raconte ce qui se passe après le clic de votre souris qui vient de confirmer votre commande de Noël.

  • No 54 - avril / mai 2014

    La culture du viol

    À petit feu

    Féminisme

    Le 22 janvier dernier, la télévision de Radio-Canada diffusait le deuxième épisode de la cinquième saison de la série Trauma. La nouvelle trame « haïtienne » de l’émission est entrecoupée d’un cas de viol : une jeune femme est amenée à l’urgence par son petit ami, inanimée, en hémorragie vaginale, le visage en apparence tuméfié. Les urgentologues soupçonnent un viol, mais la jeune femme ne se souvient de rien. On croit qu’elle a été battue, mais son visage gonfle et dégonfle à quelques reprises comme s’il (...)

  • No 54 - avril / mai 2014

    Le 4 avril 2014 à l’UQÀM

    L’assaut contre les retraites : comprendre, agir

    3è colloque organisé par À bâbord !

    La question des régimes est devenue incontournable au Québec, et c’est même désormais jusqu’aux conditions de la survie de certains d’entre eux dont on est contraint de débattre.

    Après la laïcité et les médias, cette pressante question fera l’objet du troisième colloque organisé par la revue À Bâbord !. On vous donne rendez-vous le 4 avril, 9 h 30, au pavillon Sherbrooke de l’UQÀM (200 Sherbrooke Ouest, local SH-2420).

  • No 54 - avril / mai 2014

    Sommaire du no 54

    Actualité
    La Commission Charbonneau : un échec ? / Paul Cliche
    La Charte : Quel débat public ? / Diane Lamoureux
    Halte aux oléoducs / La Coalition vigilance oléoducs
    La culture du viol. À petit feu / Martine Delvaux
    Budget fédéral : Pourquoi maquiller l’équilibre budgétaire ? / Philippe Hurteau
    Retour au travail des aînés : Un geste forcé ? / Léa Fontaine
    Une laïcité inachevée en éducation / Normand Baillargeon
    Le journalisme à l’ère Snowden / Philippe de Grosbois
    Dossier : (...)

  • No 54 - avril / mai 2014

    Éditorial du no 54

    Vagues d’homophobie

    Depuis les années 1970, les droits des personnes homosexuelles ont fait l’objet de luttes et ont été reconnus par plusieurs pays dans le monde, même s’il reste des progrès énormes à accomplir en ce domaine. La libéralisation des mœurs, la montée de l’individualisme, les luttes menées par les mouvements LGBTQIA (lesbiennes, gais, bisexuel·le·s, trans, queer, intersexe, asexuel·le·s), tout semblait concourir à un changement des mentalités, des lois et des institutions. Même l’ONU a établi une (...)

Dossier : Résistances autochtones

  • 4 novembre 2014

    Un peuple sans territoire n’est pas un peuple

    Entretien avec Michel Thusky

    En décembre 2013, une vingtaine de membres de la communauté algonquine de Lac Barrière, en Outaouais, ont bloqué les activités de l’entreprise Produits forestiers Résolu pour protester contre les coupes à blanc sur leur territoire et deman­der l’application des accords passés. En réponse, le minis­tère des Ressources naturelles du Québec a accepté la mise en place d’un processus de consultation pour protéger les zones sensibles. Celui-ci requiert la visite par les Algonquin·e·s de Lac Barrière des terrains où des coupes sont projetées par les compagnies forestières et « une identification des zones tampons qui serviront à protéger les sites d’importance culturelle ou écologique ». Entretien avec Michel Thusky, l’un des aînés et porte-parole de la communauté, sur les résistances des Mitchikanibikok Inik pour faire valoir leurs droits et protéger leur territoire.

  • 4 novembre 2014

    Mouvements politiques des Inuit*

    Pour l’autodétermination du Nunavik

    En 1975, Lisa Koperqualuk travaillait au Conseil communautaire de Puvirnituq comme étudiante. Cet été-là, on ne parlait que de la Convention de la Baie-James et du Nord québécois (CBJNQ). Mais les Puvirnitumiut, avec les Inuit* de Ivujivik et la moitié du village de Salluit, décidèrent de ne pas signer cette Convention. Cette prise de position était l’expression d’un mouvement d’autodétermination des Inuit initié dans cette région bien avant la Convention. Lisa Koperqualuk revient sur l’historique de ce mouvement, ses protagonistes et les enjeux qu’il a soulevés. Et sur le fait que, 40 ans plus tard, malgré tous les efforts des Inuit du Nunavik, l’autodétermination politique réelle n’est toujours pas une réalité.

  • 4 novembre 2014

    Idle No More Québec, un an plus tard

    Où en sommes-nous ?

    Aujourd’hui, le mouvement étant un peu moins présent dans les médias, on me demande souvent si Idle No More est encore actif. Et ma réponse est positive : malgré le désintérêt médiatique, Idle No More est effectivement toujours actif et je dirais même qu’il est mieux organisé qu’à ses débuts.

  • 4 novembre 2014

    Idle No More

    L’hiver où nous avons dansé

    Depuis des centaines d’années, les peuples autochtones protègent leurs territoires, maintiennent et gardent dynamiques leurs langues, leurs traditions et leurs cultures, et tentent d’avoir des rapports justes et équitables avec les Canadien·ne·s. Or, ces efforts passent souvent inaperçus, et sont même ignorés, jusqu’à ce que se produisent l’étincelle, le point de paroxysme ou la crise

  • 4 novembre 2014

    La honte du Canada

    Femmes autochtones disparues

    824. C’est le nombre de femmes autochtones disparues ou tuées depuis la fin des années 1980 d’après une recherche parue en 2013. Le rapporteur spécial de l’ONU, James Anaya, parle d’une véritable « épidémie ». Au Canada, une femme autochtone court cinq fois plus de risque qu’une femme non-autochtone de mourir de mort violente. Devant l’inertie du gouvernement, de la police et des institutions, des femmes autochtones et leurs allié·e·s s’organisent.

  • 4 novembre 2014

    Voix autochtones

    La pensée, la résistance et l’espoir des Premières Nations dans les trois Amériques

    Voix autochtones est une émission diffusée sur la radio communautaire CKIA FM de Québec portant sur les actualités politiques, sociales, culturelles et artistiques des Premières Nations, le tout accompagné de musique autochtone contemporaine et traditionnelle. Rencontre avec la réalisatrice et animatrice, Donna Larivière, de la nation algonquine.

  • 4 novembre 2014

    Éducation

    Un projet de loi à sens unique

    En dépit de sa volonté affichée de collaboration, le gouvernement Harper a plutôt fait cavalier seul dans l’élaboration de l’avant-projet de loi sur l’éducation des Premières Nations déposé en octobre 2013. Le processus a été vivement critiqué et rejeté par les principales parties intéressées, dont le Conseil en éducation des Premières Nations (CEPN). En entrevue avec À bâbord !, la directrice générale du CEPN, Lise Bastien, ne mâche pas ses mots pour dénoncer la mauvaise foi du gouvernement fédéral dans ce dossier.

  • 4 novembre 2014

    Initiative autonome

    Classe de langue Cri à Montréal

    Il y a plus de 60 langues autochtones au Canada, ce qui représente un des plus hauts taux de diversité linguistique au monde. Plus de la moitié de ces langues sont parlées en Colombie-Britannique, et toutes sont extrêmement menacées. En 2001, Statistique Canada a publié un rapport dans lequel il était mentionné que seules trois langues auto­chtones ne sont pas en voie de disparition : le cri, l’ojibwé et l’inuktitut. Cependant, même ces trois langues sont vulnérables et la capacité à les parler avec (...)

  • 4 novembre 2014

    Contrer l’appropriation culturelle

    Le Kahnawake Youth Forum (KYF) a été créé en 2009 par le Conseil des Mohawks de Kahnawake. En 2013, il est devenu un organisme indépendant avec ses propres statuts et règlements. C’est un espace entièrement géré par de jeunes bénévoles qui s’adresse aux jeunes de la communauté âgés de 15 à 30 ans. À bâbord ! s’est entretenu avec Jessica Deer, la présidente par intérim de l’organisation.

  • 30 mars 2014

    Présentation du dossier du no 54

    Résistances autochtones

    Abénaquis, Cris, Mohawks, Algonquins, Hurons-Wendat, Innus, Atikamekw, Malécites, Naskapis, Micmacs et Inuit. Onze nations sont présentes sur le territoire colonisé qu’on appelle le Québec. Onze nations et autant de langues, de cultures, de traditions et d’histoires. Et pourtant, combien d’entre nous sont capables de les nommer ? Le documentaire Le Peuple invisible de Richard Desjardins et Robert Monderie porte si bien son nom !
    Pourtant, le territoire sur lequel nous vivons appartient aux (...)

  • 3 mars 2014

    Quelques réflexions sur la crise, les crises

    Le numéro 54 d’À Bâbord (date de sortie : avril 2014) portera sur les résistances autochtones.
    En attendant sa parution, nous avons décidé de publier ce texte envoyé par une lectrice, Marie Léger, en version électronique. Il a été présenté à l’événement « Résistance à la crise » de Mots et images de la résistance le 12 novembre dernier.

La revue

dans votre poche

Depuis 2013, la revue est disponible au format numérique. Que vous utilisiez un téléphone, une tablette, une liseuse Kindle ou un ordinateur, vous pourrez lire la revue sur le support qui vous convient.

Téléchargez gratuitement une application pour lire la revue À bâbord !

Le module EPUBReader permet de lire les fichiers ePub dans le navigateur Firefox (MAC, PC)

Le logiciel FBReader (MAC, PC, Linux, Android, Blackberry)

Le logiciel Calibre (MAC, PC, Linux)

Le logiciel Adobe Digital Editions (MAC, PC)

Le site Google Play Livres permet de téléverser la revue dans l’onglet "Mes livres". Vous pourrez ensuite lire la revue sur tous les navigateurs (Chrome, Firefox, Internet Explorer, Safari) ou sur votre téléphone intelligent via l'application Google Play Livres (MAC, PC, iPad/iPhone, Android).

Le site Google Play Livres permet de téléverser la revue dans l’onglet "Mes livres". Vous pourrez ensuite lire la revue sur tous les navigateurs (Chrome, Firefox, Internet Explorer, Safari) ou sur votre téléphone intelligent via l'application:
Google Play Livres pour Android
Google Play Livre pour iPhone/iPad

Kindle pour liseuse Kindle

iBooks pour iPhone/iPad

Le logiciel FBReader pour Blackberry