Accueil du site > No 54 - avril / mai 2014 > Dossier : Résistances autochtones > Afin de comprendre le monde dans lequel on vit, il est nécessaire de (...)

Dossier : Résistances autochtones

Afin de comprendre le monde dans lequel on vit, il est nécessaire de connaître notre histoire

Gord Hill, Pinote

Gord Hill, Warrior de la nation Kwakwaka’wakw, 2010

« Afin de comprendre le monde dans lequel on vit, il est nécessaire de connaître notre histoire. Malheureusement, l’histoire telle qu’enseignée par le système scolaire et l’industrie du divertissement est mensongère, particulièrement lorsqu’elle dépeint la colonisation européenne comme iné­vitable (ou même justifiée) et les peuples autochtones comme des victimes sans défense (ou même des participant·e·s volontaires). L’histoire de la résistance de nos ancêtres est minimisée, au mieux, ou complètement effacée. Cette stratégie est utilisée pour nous imposer une idéologie capitaliste, pour nous pacifier et pour laisser croire que nos luttes sont vouées à l’échec. […] Il y a plus de 500 ans, plusieurs puissances européennes ont entrepris l’invasion, l’occupation et la colonisation des Amériques, mettant en marche un processus de génocide et de destruction qui se perpétue encore aujourd’hui. Les nations autochtones ont vu leur population réduite de façon drastique, souvent de 90 %, en raison de la guerre et des maladies européennes. […] Aujourd’hui, l’ordre économique mondial et la prédominance culturelle de l’Europe et de ses anciennes colonies de peuplement comme le Canada et les États-Unis sont le résultat de cette histoire coloniale. Une autre conséquence est le fait que partout à travers le monde, ce sont les Autochtones qui souffrent du plus haut taux de pauvreté, de suicide, d’itinérance, de mort violente, de consommation de drogue et d’alcool, de maladie, d’incarcération et de bouleversements. Une réalité qui est la même au Chili, au Canada ou en Australie.Pourtant, notre histoire montre aussi que nos ancêtres se sont battu et ont infligé de nombreuses défaites aux colons. Dans certaines régions des Amériques, il a fallu des centaines d’années avant que les puissances européennes en prennent le contrôle. Aujourd’hui encore, les États coloniaux doivent faire face à la résistance autochtone. Cet héritage peut inspirer nos peuples afin de continuer à défendre nos territoires et nos communautés contre l’agression coloniale qui se perpétue. […] C’est en connaissant et en comprenant l’histoire de l’oppression que nous serons capables de mieux combattre le système qui en résulte. Sans un esprit combatif, nous n’aurons pas la volonté de résister (ni même de survivre) [1]. »

P.-S.

Traduction par Pinote.

NOTES

[1] Extraits de l’introduction. La version française de l’essai est disponible sur le site de Media Recherche Action.

| Liste de diffusion | Plan du site | Visites : 1153593 | Site réalisé avec SPIP | Crédits : [ ZAA.CC ] www.zaa.cc