Articles

  • No 48 - février / mars 2013

    Observatoire des luttes

    Les réseaux d’échange locaux

    Pour une économie équitable

    L’économie est l’activité humaine qui consiste en la production, la distribution, l’échange et la consommation de biens et de services. L’économie ne se résume pas aux opérations commerciales ni aux transactions financières, mais couvre les mécanismes utilisés pour accéder à un bien ou un service, que la monnaie serve à faciliter l’échange ou non. Or, il est plus que temps de redonner un sens éthique à l’économie pour en extraire la cupidité et le droit d’exploiter autrui.

  • No 48 - février / mars 2013

    Malala Yousafzai

    L’accès à l’éducation des filles

    En octobre 2012, un événement a défrayé la chronique : Malala Yousafzai, une jeune Pakistanaise militante des droits des femmes, a été victime d’un attentat. Des talibans ont revendiqué cette tentative d’assassinat. Cet événement a suscité beaucoup d’indignation dans le monde. Cela s’est traduit concrètement par des réactions de protestations. Plusieurs voix se sont élevées pour dénoncer cet acte. Pourquoi donc cette adolescente s’est-elle retrouvée dans le viseur des talibans ?

  • No 48 - février / mars 2013

    Mexique

    Résistance populaire face aux minières canadiennes

    La demande pour les métaux et minéraux non métalliques a monté en flèche depuis 2000, sous l’effet conjugué de la croissance asiatique et de la crise financière occidentale, qui fait rechercher des valeurs sûres comme l’or. Dans leur dernier ouvrage [1], Alain Deneault et Wiliam Sacher soulignent comment le laxisme de la législation canadienne et les conditions particulièrement favorables de la Bourse de Toronto ont stimulé la croissance des entreprises minières au Canada, pour le plus grand bénéfice des spéculateurs. Non seulement le Canada est-il un paradis fiscal pour les entreprises minières, mais le gouvernement « couvre » les opérations de ces entreprises à l’étranger, rendant toute poursuite pratiquement impossible.

  • No 48 - février / mars 2013

    International

    Forum social mondial - Palestine libre !

    Pour notre commune dignité

    Le Brésil a eu le courage d’accueillir du 28 novembre au 1er décembre derniers le Forum social mondial – Palestine libre ! Trois mille personnes y ont participé dont une centaine de Palestiniennes de Cisjordanie, Gaza et Jérusalem-Est et plusieurs centaines de réfu­giéEs ou de descendantEs palestinienNEs. Trente-sept pays y étaient représentés.

  • No 48 - février / mars 2013

    Premières Nations

    Idle No More

    Un mouvement de base

    Le mouvement Idle No More est né à l’automne 2012, initié en Saskatchewan par deux femmes autochtones et deux citoyennes canadiennes. Sans politicienNEs élues, sans chef national ni salariéEs, Idle No More coordonne des actions stratégiques en mobilisant des leaders autochtones de la base et des Canadiennes de toutes origines contre le projet de loi C-45, dont ses impacts sur les droits à l’eau et au territoire prévus par la Loi sur les Indiens. Le mouvement s’en prend aux politiques visant à couper (...)

  • No 48 - février / mars 2013

    Le Parti Québécois au pouvoir

    Avancez en arrière !

    Les volte-face du Parti québécois depuis l’élection de l’automne ont été largement commentées. Elles ont rassuré le milieu de la finance, déçu ceux et celles qui avaient cru à un véritable changement, inspiré les caricaturistes, confirmé le point de vue des cyniques et ramené la politique à sa triste routine. Le gouvernement péquiste s’est plié sans résistance à la nécessité de rentrer dans le rang. Il a perdu une occasion de plus de se montrer audacieux.

  • No 48 - février / mars 2013

    Affaires publiques

    L’intérêt public ou l’enveloppe ?

    Posez-vous la question : si vous étiez absolument certain de pouvoir accepter une grosse enveloppe brune pleine de billets de cent dollars sans que personne ne le sache jamais, l’accepteriez-vous en échange d’un service contraire aux règles ? J’ai posé la question en classe à mes étudiantEs du niveau collégial et la très grande majorité a avoué qu’elle serait prête à se laisser corrompre sans hésiter. C’est là un triste constat, mais c’est peut-être un signe que la croyance en la capacité de l’être humain d’être désintéressé relève de la chimère.

  • No 48 - février / mars 2013

    Syndicalisation des Couche-Tard

    On avance, on avance, on ne recule pas !

    Travail

    Une campagne de syndicalisation intensive se déroule dans les établissements Couche-Tard depuis environ deux ans. Les travailleuses et travailleurs se serrent les coudes afin d’avoir plus de poids dans le rapport de force les opposant au patron, Alain Bernard. La CSN déploie de nombreuses tactiques et répond systématiquement aux stratégies patronales.

  • No 48 - février / mars 2013

    Éducation

    Tableaux interactifs, iPad et autres passions technophiles

    En novembre 2012, le gouvernement Marois a annoncé qu’il mettait fin au programme d’achat de tableaux blancs interactifs (TBI) qui avait été lancé l’année précédente par le gouvernement Charest. Cet ambitieux programme, au parfum de scandale et de favoritisme (le fournisseur quasi unique de tous les TBI était Smart Technologies, dont le lobbyiste est un ancien membre du cabinet Charest), prévoyait, sur cinq ans, l’achat de plus de 40 000 de ces tableaux, à un coût estimé de… 240 millions $ !

  • No 48 - février / mars 2013

    Le premier budget Marceau

    La continuité libérale

    Économie

    Le premier budget Marceau, déposé le 20 novembre dernier est tout aussi surprenant que platement prévisible. Après une campagne électorale où le Parti québécois a clairement tenté de séduire une part de l’électorat située plus à gauche en promettant d’abolir la taxe santé, de revoir le régime de redevances minières et d’augmenter les impôts des plus fortunéEs ; le budget, tant par son contenu que par l’exercice de relations publiques qui l’a entouré, s’avère en fait être un bel exemple de réalignement des orientations économiques du gouvernement.

  • No 48 - février / mars 2013

    International

    Chomsky sur les récentes élections aux États-Unis

    Avant, pendant et après les dernières élections présidentielles aux États-Unis, Noam Chomsky a accordé plusieurs entretiens dans lesquels il a abordé l’état présent de la société américaine, la nature de ces consultations et ce qui pourrait justifier d’y participer. En voici quelques éléments qui me paraissent mériter réflexion – j’aurais pu en rappeler de nombreux autres, comme on le constatera en consultant les références fournies à la fin de cet article.

  • No 48 - février / mars 2013

    Attaques contre le droit à l’avortement

    Le 28 janvier 2013 a marqué les 25 ans du jugement Morgentaler, qui a permis la décriminalisation de l’avortement au Canada. Il importe de le célébrer, tout en restant sur nos gardes. En effet, au cours des 25 dernières années, plus de 45 motions et projets de loi ont été déposés au fédéral afin de tenter de limiter ou d’interdire l’avortement… Et ça continue encore aujourd’hui.

  • No 48 - février / mars 2013

    Contestation du statut légal de la prostitution au Canada

    Les errances du cas Bedford c. Canada

    Au Canada, la prostitution n’est pas illégale. Cependant, la plupart des activités qui entourent « son exercice » le sont : vivre des fruits de la prostitution d’autrui ou amener une tierce personne à se prostituer (article ss. 212), posséder, exploiter, occuper ou transporter quelqu’un vers une maison de débauche (articles ss. 210 et 211) ainsi que communiquer dans des lieux publics à des fins de prostitution (article ss. 213). Cet état de fait est actuellement remis en question par différentes personnes et organisations, dont certaines ont décidé de porter leur cause devant les tribunaux. C’est le cas de Terri-Jean Bedford.

  • No 48 - février / mars 2013

    Le Prince de Machiavel

    Toujours actuel

    La maison d’édition CEC et Yves Vaillancourt ont eu l’heureuse initiative de nous proposer un nouvel ouvrage consacré au Prince de Machiavel. Ce livre, dont nous célébrons cette année son cinquième centenaire, mérite d’être lu et relu tant, comme l’écrit Yves Vaillancourt, il « nous permet de mieux comprendre notre monde contemporain ». L’ouvrage comporte trois sections. Dans un premier temps, une présentation d’Yves Vaillancourt en six parties : « Éléments de bibliographie », « Repères historiques et culturels », notes sur « Le contexte politique et culturel du Prince », une analyse des quatre grands thèmes de l’ouvrage, « La résonance actuelle du Prince » et finalement des « Questions d’analyse et de synthèse ». Ensuite, Le Prince de Machiavel et, enfin, L’oraison funèbre de Périclès selon l’historien Thucydide.

  • No 48 - février / mars 2013

    Culture

    Tout ce que tu possèdes, un film de Bernard Émond

    Une mise en scène de haut vol

    Au cours des années 1990, Bernard Émond s’est illustré dans le domaine du documentaire québécois en réalisant quelques moyens métrages engagés portant sur des laissés-pour-compte de notre univers modernisé. Parmi les œuvres les plus appréciables du cinéaste qui s’inscrivent dans cette tendance, citons simplement : Ceux qui ont le pas léger meurent sans laisser de traces (1992) et L’épreuve du feu (1997). Après la réussite de Le temps et le lieu (2000), un documentaire traitant de la vie des agriculteurs du Québec, Bernard Émond cherche à approfondir sa réflexion artistique et humaine en réalisant un long métrage de fiction intitulé La femme qui boit (2001).

  • No 48 - février / mars 2013

    Culture

    Coupes à blanc dans la culture

    Depuis l’arrivée au pouvoir du gouvernement conservateur, nous assistons à diverses coupes budgétaires qui visent à transformer ou à mettre fin au financement de nombreux organismes de la société civile. Ces coupes se succèdent à un rythme si rapide, et affectent tellement de domaines, qu’il est difficile de bien comprendre les transformations inévitables que cela provoquera sur l’expression même de la démocratie au Canada. Dans le but de cerner les effets directs des récentes coupes fédérales, dans le milieu de la culture plus particulièrement, nous avons choisi de nous concentrer sur l’abolition du seul et unique programme de financement voué aux arts et à la diversité culturelle au Canada.

  • No 48 - février / mars 2013

    Jim Standford

    Petit cours d’autodéfense en économie : L’abc du capitalisme

    Ne faites jamais confiance à un économiste. Ainsi commence ce bouquin qui vise à démystifier ce vaste champ d’analyse qui paraît si complexe que le commun des mortels se sent incompétent en la matière. Conséquence : chacun s’en remet à l’opinion d’experts en finance, en fiscalité, etc. Jim Stanford s’est imposé le défi d’asseoir les bases d’une compréhension tangible de l’économie, telle que chacun la vit en se levant le matin. Sa prémisse : nous sommes tous à même de saisir les grands principes de l’économie, (...)

  • No 48 - février / mars 2013

    Sommaire du no 48

    Actualité
    Idle No More / Gérald McKenzie
    PQ au pouvoir - Avancez en arrière ! / Claude Vaillancourt
    L’intérêt public ou l’enveloppe ? / François Doyon
    Syndicalisation des Couche-Tard / Léa Fontaine
    Le premier budget Marceau / Philippe Hurteau
    Les passions technophiles / Normand Baillargeon
    Contestation du statut légal de la prostitution / Éliane Legault-Roy
    Attaques contre le droit à l’avortement / Collectif FPQN
    Être sans-papiers et enceinte / Collectif ERIT
    Protection des personnes (...)

  • No 48 - février / mars 2013

    Éditorial du no. 48

    Plume rouge !

    Après Occupy Wall street, les indignéEs en Europe, les Printemps arabe et érable, c’est au tour des Autochtones de prendre la rue pour faire entendre leurs revendications. Idle no more a mis le feu à la prairie. Partout au pays, des actions sont menées en dehors des cadres traditionnels de revendications.
    Retour en arrière. Au mois d’octobre 2012, en Saskatchewan, quatre femmes s’insurgent contre le projet de loi C-45 du gouvernement fédéral et initient le mouvement Idle No More. Rappelons, pour (...)

Dossier : Démocratiser l’économie

  • 27 août 2013

    Dossier : Démocratiser l’économie

    Travail et démocratie : un autre modèle

    Le milieu de travail est, pour la plupart des gens, hiérarchique et autoritaire. Nous prétendons vivre en démocratie, mais le quotidien de la majorité est composé de directives, d’ordre, d’obéissance et d’humiliation. Prise de décision en commun ? Discussion ? Consensus ? Ces mots sont étrangers à la réalité vécue « à la job ». Traditionnellement, la démocratisation des milieux de travail qui a été proposée à gauche se présentait sous trois visages : la syndicalisation, la création de coopératives de travail, la socialisation de l’ensemble des moyens de production. Il est cependant possible de réunir et dépasser ces approches.

  • 27 août 2013

    Dossier : Démocratiser l’économie

    La taxe sur les transactions financières

    Difficiles avancées

    Les marchés financiers occupent une place plus que considérable dans l’économie contemporaine. Les gouvernements abdiquent de leur autonomie afin de prendre les décisions qui les rassureront le mieux possible. Leurs excès rendent les populations victimes des débâcles qu’ils provoquent. Ils échappent à toute réglementation, à toute reddition de compte. Les sommes faramineuses qu’ils accumulent ne sont pas redistribuées. Aucun secteur de l’économie ne s’émancipe si aisément de toute forme de contrôle.

  • 27 août 2013

    Dossier : Démocratiser l’économie

    La vérification citoyenne de la dette

    Pour ne pas se laisser berner

    Rien ne vaut une bonne dette souveraine pour restreindre la démocratie. Un pays endetté n’est plus maître de ses choix. Il doit appliquer des mesures qui satisfont d’abord et avant tout les créanciers. Il se plie aux critères d’évaluation des agences de notation, fortement imprégnées de l’idéologie néolibérale, afin d’éviter une décote qui entraîne une hausse du taux d’intérêt. Et tous assistent au spectacle d’élus humiliés et soumis, incapables de gouverner pour le bien de la population.

  • 27 août 2013

    Dossier : Démocratiser l’économie

    Budgets au féminin

    The Fawcett Society est le leader anglais dans la campagne pour l’égalité entre les hommes et les femmes. Cette organisation a publié en mars 2012, avec la collaboration du Women Budget Group, une étude sur l’impact des budgets d’austérité sur les femmes .
    La pauvreté, constate-t-on, est plus répandue chez les femmes, qui accusent sur le plan économique un retard qui n’a pas encore été comblé. Pire : dans certains cas, cet écart continue de s’accroître, et ce, malgré des lois telle que la Equality Act (...)

  • 27 août 2013

    Dossier : Démocratiser l’économie

    Externalités et économie de l’environnement

    Le marché est, selon son modèle théorique, un mécanisme efficient qui permet d’optimiser l’utilisation des ressources limitées d’une société – ressources naturelles, main-d’œuvre, capital et technologies – afin de satisfaire en biens et en services les besoins des consommateurs. Pour les tenants du tout au marché, ce dernier incarne la forme la plus achevée de la démocratie.

  • 27 août 2013

    Dossier : Démocratiser l’économie

    Le budget participatif

    Un moyen de réformer et consolider nos institutions

    À la suite des révélations quant à l’existence de la corruption dans les municipalités au Québec, comment expliquer qu’il n’y ait pas eu un plus grand nombre de citoyennes et de citoyens réclamant des comptes à leurs éluEs ? Depuis quelques années déjà, plusieurs faits permettaient pourtant de présumer qu’un certain nombre de nos représentantEs et fonctionnaires « s’en mettent plein les poches », ou à tout le moins abusent du système. Une question s’impose donc : comment éviter que cela ne se reproduise ?

  • 27 août 2013

    Dossier : Démocratiser l’économie

    À chacun son budget !

    Les budgets gouvernementaux ne sont pas des documents à la portée de tout le monde. Il s’agit de textes arides, denses et pour tout dire, plutôt ennuyeux ! Pourtant, ce dont il est question devrait intéresser la vaste majorité d’entre nous. Dans un budget, le gouvernement décide des services qu’il compte rendre disponibles à la population et la manière adéquate de les financer. Bref, on y parle, dans le doux langage soporifique de la comptabilité, un peu beaucoup de nos destinées collectives.

  • 27 août 2013

    Dossier : Démocratiser l’économie

    Un exercice budgétaire pour contrer le néolibéralisme

    Les politiques néolibérales d’austérité fiscale font des ravages au Canada et au Québec depuis un quart de siècle. Elles ont visé et effectué une redistribution de la richesse vers les entreprises et les plus nantis. Faire accepter l’austérité a toutefois exigé un travail idéologique intense et constant. D’où une propagande soutenue, axée sur la peur de la dette publique.

  • 27 août 2013

    Dossier : Démocratiser l’économie

    La valeur du temps humain

    Réflexion sur la crise du travail

    Les gens travaillent aujourd’hui plus que jamais. Au Canada, en 1991, un travailleur sur dix trimait plus de cinquante heures par semaine. En 2001, leur nombre avait augmenté à un sur quatre. Pourtant, dans notre société, la production de la valeur et de richesse dépend de moins en moins du travail humain. Étonnant paradoxe des sociétés capitalistes avancées : le travail est devenu superflu, mais on ne s’y est jamais accroché avec autant de force.

  • 9 février 2013

    Présentation du dossier du no. 48

    Démocratiser l’économie

    Un moyen incontournable pour combattre l’injustice et les inégalités

    Deux constats sont à l’origine de ce dossier. Le premier devrait être une évidence pour chacunE de nous : les institutions économiques telles que nous les connaissons ne favorisent pas le développement de la démocratie. Elles génèrent des inégalités effarantes, distribuent injustement les fardeaux et les bénéfices de la production de biens et de services, mettent en concurrence les individus et les groupes et asservissent les institutions politiques aux classes dominantes.
    Pour que la (...)

La revue

dans votre poche

Depuis 2013, la revue est disponible au format numérique. Que vous utilisiez un téléphone, une tablette, une liseuse Kindle ou un ordinateur, vous pourrez lire la revue sur le support qui vous convient.

Téléchargez gratuitement une application pour lire la revue À bâbord !

Le module EPUBReader permet de lire les fichiers ePub dans le navigateur Firefox (MAC, PC)

Le logiciel FBReader (MAC, PC, Linux, Android, Blackberry)

Le logiciel Calibre (MAC, PC, Linux)

Le logiciel Adobe Digital Editions (MAC, PC)

Le site Google Play Livres permet de téléverser la revue dans l’onglet "Mes livres". Vous pourrez ensuite lire la revue sur tous les navigateurs (Chrome, Firefox, Internet Explorer, Safari) ou sur votre téléphone intelligent via l'application Google Play Livres (MAC, PC, iPad/iPhone, Android).

Le site Google Play Livres permet de téléverser la revue dans l’onglet "Mes livres". Vous pourrez ensuite lire la revue sur tous les navigateurs (Chrome, Firefox, Internet Explorer, Safari) ou sur votre téléphone intelligent via l'application:
Google Play Livres pour Android
Google Play Livre pour iPhone/iPad

Kindle pour liseuse Kindle

iBooks pour iPhone/iPad

Le logiciel FBReader pour Blackberry