Accueil du site > No 48 - février / mars 2013 > Petit cours d’autodéfense en économie : L’abc du capitalisme

Jim Standford

Petit cours d’autodéfense en économie : L’abc du capitalisme

Ne faites jamais confiance à un économiste. Ainsi commence ce bouquin qui vise à démystifier ce vaste champ d’analyse qui paraît si complexe que le commun des mortels se sent incompétent en la matière. Conséquence : chacun s’en remet à l’opinion d’experts en finance, en fiscalité, etc. Jim Stanford s’est imposé le défi d’asseoir les bases d’une compréhension tangible de l’économie, telle que chacun la vit en se levant le matin. Sa prémisse : nous sommes tous à même de saisir les grands principes de l’économie, une fois extirpés les termes spécialisés. À partir de notions préliminaires très simples et intuitives, il expose les piliers sur lesquels repose le capitalisme, comment celui-ci a été érigé en système et surtout, comment le tout s’est complexifié dès lors que l’économie réelle (qui produit des biens et des services) a perdu du terrain au profit de l’économie virtuelle et spéculative.

L’ouvrage représente un réel effort de pédagogie à travers «  la petite boucle de l’économie  », un schéma qui débute très simplement en première partie avec les notions primaires de consommation, salaire, capital, intérêt, investissement et profit. Au fur et à mesure qu’on avance dans la lecture, des éléments de raffinement (et de complexité !) s’y ajoutent tels que les transferts sociaux, impôts et taxes. Et enfin, les exportations et importations, pour arriver à saisir les enjeux de l’économie mondiale.

S’il ne remet pas en cause le capitalisme comme système dominant, ce cours d’autodéfense propose des objectifs (évidemment hors du sacro-saint indicateur PIB) qui devraient guider les politiques économiques pour une amélioration de la condition humaine : prospérité, sécurité, innovation, liberté de choix, égalité, environnement et démocratie.

ARTICLE ÉCRIT PAR
| Liste de diffusion | Plan du site | Visites : 1151895 | Site réalisé avec SPIP | Crédits : [ ZAA.CC ] www.zaa.cc