Articles

  • No 59 - avril / mai 2015

    Société

    L’austérité s’immisce à la Régie du logement

    Les mouvements sociaux au Québec se mobilisent massivement contre le paquet de politiques d’austérité introduit au cours de la dernière année par le Parti libéral de Philippe Couillard. Journées de débrayage, manifestations, éducation populaire : on se sert d’une panoplie de moyens afin de contrer la logique du fameux « déficit zéro » et maintenir nos programmes sociaux.

  • No 59 - avril / mai 2015

    Société

    Un salaire minumum à bonifier

    Pour sortir de la pauvreté

    L’année 2015 marque le 90e anniversaire de l’entrée en vigueur de la première loi fixant un niveau de salaire minimum au Québec : la Loi sur le salaire minimum des femmes. Force est de constater, 90 ans plus tard, que malgré l’évolution législative et les progrès sociaux que le Québec a connus, nous sommes encore aux prises avec plusieurs problèmes de pauvreté, d’exclusion et de discrimination à l’endroit de plusieurs groupes de travailleuses et de travailleurs.

  • No 59 - avril / mai 2015

    Négos 2015

    Assauts répétés contre la fonction publique

    Un débat fait rage en ce moment au Québec. Il s’agit de celui visant à cibler les mesures nécessaires en vue de rétablir, d’ici 2016, l’équilibre budgétaire. Selon les porte-parole gouvernementaux (Philippe Couillard, Martin Coiteux, etc.) et certains de leurs alliés dociles et serviles (André Pratte, Alain Dubuc, le Conseil du patronat), l’exercice entraîne forcément une stricte limitation des dépenses gouvernementales dont, nous répète-t-on à satiété, « 60 % du total est consacré à la rémunération des employés ». Ce débat n’est pas nouveau et comme nous le verrons, il repose sur une manipulation malhonnête de certaines données.

  • No 59 - avril / mai 2015

    La lutte à la chefferie du Parti québécois

    Les angles morts d’une course

    Sept mois. Telle est la durée de la course à la direction du Parti québécois (PQ), entre les premières annonces officielles de candidatures et le premier tour de scrutin de la mi-mai. Cette longue période, normalement propice à de riches échanges et réflexions, aura-t-elle bien servi le parti ? A-t-elle pour effet de le remettre en selle et de le positionner clairement sur les enjeux de l’heure ?

  • No 59 - avril / mai 2015

    « Parti des urnes, parti de la rue »

    Grandeur et misère de QS

    Débat politique

    Québec solidaire aura 10 ans l’an prochain. J’étais à son congrès de fondation en février 2006. J’ai été membre de son comité de coordination jusqu’en 2009. Si d’autres activités m’occupent en ce moment, je suis toujours attentif à ce qu’il advient de ce parti dont les idéaux politiques correspondent aux miens. Alors que des partis similaires – Syriza en Grèce, Podemos en Espagne – connaissent des vagues d’appui populaire sans précédent, comment comprendre l’évolution bien différente de Québec solidaire ?

  • No 59 - avril / mai 2015

    Débat politique

    La gauche radicale européenne

    La victoire de Syriza aux élections législatives grecques du 25 janvier 2015 a ouvert une brèche dans l’ordre établi de l’oligarchie financière. Cette « coalition de la gauche radicale », formée en 2004 par l’articulation de nombreuses formations socialistes, eurocommunistes, écologistes, eurosceptiques et anticapitalistes, jouit d’une progression fulgurante au Parlement grec, passant de 4,6 % des voix en octobre 2009 à 26,9 % en juin 2012, pour enfin gagner 149 sièges sur 300 avec 36,3 % en janvier dernier.

  • No 59 - avril / mai 2015

    Entretien avec Stathis Kouvelakis

    Grèce. Syriza à l’heure des choix

    Propos recueillis par Claude Vaillancourt

    La victoire de Syriza en Grèce a suscité beaucoup d’espoir : pour la première fois, en Europe, on élisait un gouvernement nettement opposé aux politiques d’austérité. Mais les premières semaines au pouvoir ont montré à quel point le parti fait face à une opposition impitoyable des institutions européennes. Nous avons demandé à Stathis Kouvelakis, professeur au King’s College de Londres et membre du comité central de Syriza, de faire « le point sur la situation.

  • No 59 - avril / mai 2015

    Économie

    Les trois faces de l’austérité

    L’austérité n’est pas un phénomène simple à cerner. Pourtant, il importe de se donner certains éléments d’analyse. D’abord replacer l’austérité dans le « temps long » du néolibéralisme ; ensuite, situer les politiques budgétaires actuelles du gouvernement dans le « temps court » des échéances électorales ; pour finir, saisir la participation de l’État québécois dans la tendance à la répression salariale.

  • No 59 - avril / mai 2015

    Homicides aux États-Unis

    L’impunité policière sous la loupe

    Le 9 août 2014, Michael Brown est interpellé par l’agent de police Darren Wilson alors qu’il marche dans une rue de Ferguson, une petite banlieue de Saint-Louis au Missouri. Après une courte altercation initiée à partir de sa voiture, Wilson tue Brown. Le 24 novem­bre, le procureur général du Missouri annonce qu’aucune accusation ne sera portée contre le policier malgré le fait que de nombreux témoins l’aient vu abattre un jeune homme désarmé.

  • No 59 - avril / mai 2015

    Pendant ce temps au Kirghizistan

    Discours et loi homophobes

    À peine 17 ans après l’avoir légalisé, le Kirghizistan s’apprête de nouveau à criminaliser l’homosexualité. Le projet de loi qui prévoit rendre illégal tout commentaire positif envers des « comportements sexuels non traditionnels » en était à sa deuxième lecture au Parlement au moment d’écrire ces lignes. Alors que les groupes anti-gais sont plus visibles que jamais et que leur discours jouit d’une quasi-hégémonie dans les médias kirghiz, qu’en est-il des groupes LGBT qui tentent de contester cette loi qui leur rendra la vie impossible ?

  • No 59 - avril / mai 2015

    Travail

    De grève du travail à grève sociale ?

    Le droit de grève consacré constitutionnellement

    Le 30 janvier 2015, la juge Abella affirmait, au nom de la majorité de la Cour suprême du Canada, que « [l]e droit de grève n’est pas seulement dérivé de la négociation collective, il en constitue une composante indispensable. Le temps me paraît venu de le consacrer constitutionnellement ». La majorité reprend mot à mot les propos du juge Dickson, minoritaire, dans la célèbre Trilogie de 1987.

  • No 59 - avril / mai 2015

    Deux jours, une nuit

    Une lutte sans merci

    Le travail cinématographique auquel se livrent, en collaboration, les frères Jean-Pierre et Luc Dardenne depuis plus de 35 ans est remarquable par son exigence et sa continuité. Au total, les deux cinéastes d’origine wallonne ont coréalisé 16 films qui traitent de sujets leur tenant à cœur. Après avoir œuvré durant quelques années dans le domaine du documentaire en signant des métrages comme Le chant du rossignol (1978) et Leçons d’une université volante (1982), ils mettent en scène des œuvres de fiction intimistes à partir de la deuxième moitié des années 1980.

  • No 59 - avril / mai 2015

    Humour et éducation

    L’humour a-t-il sa place dans l’enseignement ? Peut-on apprendre grâce à lui ? A-t-il des vertus pédagogiques ? La réponse à ces questions est certainement positive et je suis convaincu que les artisans de Charlie Hebdo souhaitaient, tout autant que faire rire, donner à penser et faire réfléchir. En cela, ils et elles s’inscrivaient dans une tradition littéraire appelée satire, très ancienne puisqu’elle remonte à l’Antiquité.

    À Charb, in memoriam

  • No 59 - avril / mai 2015

    Féminisme

    Tombent les filles

    « Why do you hate women ? », demande la détective Stella Gibson au meurtrier en série Paul Spector, dans la télésérie The Fall. La réponse se trouve peut-être dans la bouche de son héroïne, comme une provocation : « The basic human form is female. Maleness is a kind of birth defect. »

  • No 59 - avril / mai 2015

    Au-delà de la survie

    Spiritualité et cosmogonie autochtones

    Au cours des six dernières années, mes travaux de recherche se sont centrés sur la question de la réindigénisation. Mon intérêt pour ce sujet n’a pas été soudain ; il a plutôt été le résultat d’un long processus composé de prises de conscience sur des moments qui ont émaillé mon enfance indienne, de confrontations avec la perpétuelle exploitation coloniale et, enfin, d’un féroce engagement dans la résistance.

  • No 59 - avril / mai 2015

    La littérature et la vie

    Espagne : La guerre civile du camp républicain

    Nourri des Grands cimetières sous la lune de Bernanos, le roman de Salvayre est également inspiré par la lecture de « livres d’histoire », évoqués allusivement, dont la narratrice présente un résumé didactique de quelques pages au milieu du roman. L’ouvrage de Burnett Bolloten, publié récemment sous le titre La guerre d’Espagne, Révolution et contre-révolution 1934-1939 [1], pourrait très bien figurer dans cette liste.

  • No 59 - avril / mai 2015

    La littérature et la vie

    Pas pleurer : l’Espagne en feu

    Après le Nouveau Roman des années 1950-1960, l’écriture expérimentale et formaliste des années 1970, la pratique auto et ego fictionnelle des deux dernières décennies, les romanciers français actuels semblent renou­er avec l’Histoire, et plus particulièrement avec ses moments convulsifs. Patrick Deville, dans Viva, évoque ainsi le Mexique révolutionnaire effervescent des années 1930 pendant qu’Olivier Rolin, dans Le météorologue, décrit les effets de la terreur stalinienne au cours de la même période [2]. Lydie Salvayre prend le relais à sa maniè­re dans Pas pleurer (Seuil, 2014), récit qui dramatise la guerre civile d’Espagne, épisode parti­culièrement tragique de l’épopée révolutionnaire qui traverse et secoue le siècle et les continents durant ces années de feu.

  • No 59 - avril / mai 2015

    Mercredi 22 avril à compter de 17 h 30

    Lancement du no 59

    Nouvelles résistances, nouvelles voies d’émancipation

    À bâbord ! vous invite au lancement du no 59

    Nouvelles résistances, nouvelles voies d’émancipation

    Mercredi 22 avril à compter de 17 h 30

    au Bar Les Pas Sages 951 Rachel Est, Montréal

    Entrée libre, bienvenue à toutes et à tous !

  • No 59 - avril / mai 2015

    Déclaration concernant l’intervention policière à l’UQAM

    ATTENDU que dès avant le début de la grève étudiante, l’administration de l’UQAM a choisi la voie répressive :
    - menace d’expulsion de 9 militantEs, au mépris de ses propres règlements ;
    - installation de caméras de surveillance ;
    - engagement d’un grand nombre de gardes de sécurité.
    ATTENDU qu’il y a eu une accentuation de la voie répressive depuis le début de la grève :
    - injonction pour empêcher le piquetage et les levées de cours ;
    - recours à l’escouade anti-émeute du SPVM ;
    - arrestation (...)

  • No 59 - avril / mai 2015

    Éditorial du no 59

    On a raison de se révolter

    « Nous refusons l’appauvrissement humain, social, politique et intellectuel que l’offensive antisociale appelée austérité fait subir au monde, lui donnant ce visage patibulaire, cynique, servile, tout juste navré, médiocre, un brin sadique. » Tels sont les mots qui ouvrent le manifeste anonyme La guerre qu’on nous fait qui circule sur Internet depuis la fin février. Le choix de l’anonymat n’est pas fortuit. S’il brise avec l’habitude consistant à toujours devoir associer des signatures respectables à des idées contestataires, il reste que ce choix est en phase avec le climat actuel : la criminalisation de
    l’action collective.

  • No 59 - avril / mai 2015

    Sommaire du no 59

    Actualité
    L’austérité s’immisce à la Régie du logement / Comité Régie du lentement
    Un salaire minimum à bonifier / Mélanie Gauvin, Carole Henry
    Négo 2015. Assauts répétés contre la fonction publique / Yvan Perrier
    Les trois faces de l’austérité / Philippe Hurteau
    De la grève du travail à la grève sociale / Léa Fontaine
    Humour et éducation / Normand Baillargeon
    Tombent les filles / Martine Delvaux
    Spiritualité et cosmogonie autochtones / Robert Lovelace
    Dossier : Nouvelles (...)

Dossier : Nouvelles résistances, nouvelles voies d’émancipation

  • 10 décembre 2015

    Mouvements autochtones contemporains en Amérique latine

    La question des alliances

    Dossier : Nouvelles résistances, nouvelles voies d’émancipation

    En ce qui concerne les mouvements autochtones d’Amérique latine, depuis deux décennies, les dynamiques nationales ont pris le pas sur les tendances globales qui avaient caractérisé la période précédente, marquée par les contre-célébrations du cinquième centenaire de la « découverte » (sic) de l’Amérique ; pour la première fois, des représentants des peuples des hauts plateaux purent échanger avec ceux de la forêt amazonienne ou de la prairie canadienne. La question des alliances politiques s’est progressivement imposée comme nous le verrons dans ce survol de la situation en Bolivie.

  • 10 décembre 2015

    Syndicalisme stratégique

    Nouvelles perspectives d’agitation contre l’austérité

    Dossier : Nouvelles résistances, nouvelles voies d’émancipation

    Vraiment, qu’y a-t-il de nouveau dans les formes de mobilisation qui se déploient depuis 2014 ? À partir de Montréal, nous exposerons quelques aventures de réseautage et les espoirs déçus qui s’en sont suivis. Tout en présentant une cartographie éclectique de ce qui bouge, a bougé ou bougera, nous insisterons sur le syndicalisme stratégique, lequel nous paraît un peu nouveau. Nous parlerons surtout du point de vue de l’enseignement supérieur.

  • 10 décembre 2015

    Dossier : Nouvelles résistances, nouvelles voies d’émancipation

    Militantismes et engagement politique à l’ère du numérique

    Le cyberactivisme contemporain [3] s’enracine dans ces mouvements qui, au début des années 1970, cherchèrent à politiser le phénomène des télévisions communautaires afin qu’elles deviennent véritablement citoyennes, de même que dans les initiatives ayant fait émerger des connexions nouvelles entre les dimensions locale et globale des luttes sociopolitiques des activistes s’appuyant sur les médias et les outils numériques.

  • 10 décembre 2015

    Composer de nouvelles solidarités

    Par et pour l’art

    L’exemple de Wajdi Mouawad

    L’art peut participer à créer ou à modifier des liens de solidarité, car il agit sur le plan des perceptions et des expériences, des manières de voir et de sentir, des façons d’habiter et d’exprimer le monde. Des solidarités peuvent avoir lieu par l’art, par exemple lorsqu’un film, une chanson, un graffiti ou une performance publicise une cause ou questionne des pratiques. Des solidarités peuvent aussi avoir lieu pour l’art, par exemple lorsqu’on appelle à lutter contre la limitation de la liberté de création et de diffusion, le plus souvent à l’occasion d’une œuvre particulière. Par ailleurs, il n’est pas exclu que des solidarités pour l’art se tissent par l’art.

  • 10 décembre 2015

    Changer le monde autour de soi

    L’action politique de proximité

    Dossier : Nouvelles résistances, nouvelles voies d’émancipation

    Peut-on réellement, comme le suggère le sociologue Riccardo Petrella, changer le monde en disant bonjour à son voisin ? Dans la première décennie du présent siècle, le mouvement de retour vers l’action locale qui a suivi les mobilisations altermondialistes autour d’enjeux globaux a alimenté la multiplication d’initiatives qui se déploient aujourd’hui dans des espaces de proximité : au cœur des ruelles urbaines, lors d’assemblées de quartier ponctuelles, autour de la réappropriation d’immeubles vacants ou par l’aménagement collectif de terrains abandonnés, entre autres exemples. Or, si ces initiatives contribuent certainement au renouvellement des solidarités sociales, sont-elles pour autant équivalentes dans leurs fondements affinitaires et leurs façons de construire le lien politique ?

  • 10 décembre 2015

    Néolibéralisme

    Quelles voies de sortie ?

    Dossier : Nouvelles résistances, nouvelles voies d’émancipation

    Si la fausseté du mantra néolibéral « there is no alternative » a été démontrée au fil des nombreuses luttes sociales des dernières années, donnant plutôt chair à l’idée qu’« un autre monde est possible », les réflexions théoriques qui cherchent à penser les contours de cet autre monde ne sont pas légion. Deux réflexions me paraissent inspirantes, même si leur portée et leur prétention sont fort différentes : [Commun. Essai sur la révolution au XXIe siècle de Pierre Dardot et Christian Laval, qui nous avaient déjà donné une réflexion fort savante sur le néolibéralisme (La nouvelle raison du monde), et Adieux au capitalisme de Jérôme Baschet.

  • 10 décembre 2015

    Dossier : Nouvelles résistances, nouvelles voies d’émancipation

    Vers un nouveau sujet historique ?

    En introduction du livre Publics rebelles [4], Daniel Drache s’interroge : « Que penser de ces publics en colère, rebelles, qui s’organisent eux-mêmes tout en reconfigurant la sphère de la communication interactive et en modifiant le paysage de la politique électorale ? » Il entend décoder cette nouvelle géographie du pouvoir, c’est-à-dire élucider « pourquoi et comment les gens décident [...] de se constituer en communauté, de modifier la conversation publique, de se mobiliser, puis de se déconnecter pour traiter d’autres questions hors-ligne ».

  • 27 mai 2015

    Chronique de la lutte contre l’austérité en Espagne

    Sous les pavés, l’entraide

    Ce lundi 23 février 2015, un jeune couple d’une trentaine d’années et ses trois enfants sont censés être expulsés du logement qu’ils occupent dans un quartier populaire de Madrid. Il est 7 h du matin lorsque les gens commencent à arriver sur les lieux de l’éviction. D’abord quelques militantes pour le droit au logement et des féministes antifascistes. Ensuite des amis de la famille visée par l’éviction, des voisines et quelques journalistes. Il est toujours conseillé d’arriver tôt sur les lieux, avant que la police ne boucle le périmètre et qu’il soit alors impossible d’empêcher l’éviction.

  • 2 avril 2015

    Présentation du dossier du no 59

    Nouvelles résistances, nouvelles voies d’émancipation

    Comment penser les mouvements en faveur de la justice, de l’égalité, de la liberté, de l’autonomie et de l’émancipation sociale ? Quelles réflexions peuvent outiller les militant·e·s ? Quelles alternatives au capitalisme ne reposant ni sur le primat du marché ni sur l’étatisation de l’économie ?
    Nous avons privilégié l’hypothèse qu’un peu partout sur la planète, les formes que prend la lutte collective évoluent ; que des mobilisations qui, au 20e siècle, avaient été pensées sur des bases (...)

La revue

dans votre poche

Depuis 2013, la revue est disponible au format numérique. Que vous utilisiez un téléphone, une tablette, une liseuse Kindle ou un ordinateur, vous pourrez lire la revue sur le support qui vous convient.

Téléchargez gratuitement une application pour lire la revue À bâbord !

Le module EPUBReader permet de lire les fichiers ePub dans le navigateur Firefox (MAC, PC)

Le logiciel FBReader (MAC, PC, Linux, Android, Blackberry)

Le logiciel Calibre (MAC, PC, Linux)

Le logiciel Adobe Digital Editions (MAC, PC)

Le site Google Play Livres permet de téléverser la revue dans l’onglet "Mes livres". Vous pourrez ensuite lire la revue sur tous les navigateurs (Chrome, Firefox, Internet Explorer, Safari) ou sur votre téléphone intelligent via l'application Google Play Livres (MAC, PC, iPad/iPhone, Android).

Le site Google Play Livres permet de téléverser la revue dans l’onglet "Mes livres". Vous pourrez ensuite lire la revue sur tous les navigateurs (Chrome, Firefox, Internet Explorer, Safari) ou sur votre téléphone intelligent via l'application:
Google Play Livres pour Android
Google Play Livre pour iPhone/iPad

Kindle pour liseuse Kindle

iBooks pour iPhone/iPad

Le logiciel FBReader pour Blackberry