Durand Folco, Jonathan

  • Articles
  • No 70 - été 2017

    Élections municipales montréalaises 2017

    Avec des propositions fortes et le vent dans les voiles, Rafik M. Bentabbel et Giuliana Fumagalli sont deux candidatures à suivre et à soutenir cet automne

    Exclusivité en ligne

    Projet Montréal est surtout connu pour ses politiques d’urbanisme durable et ses projets d’aménagement innovants, favorables aux transports actifs, au verdissement et à l’amélioration de la qualité de vie dans les quartiers centraux de Montréal. Deux nouvelles candidatures, pressenties pour les élections municipales cet automne dans l’arrondissement de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension, veulent sortir des sentiers battus, rejoindre un plus large public et de nouveaux secteurs de la population, en mettant de l’avant des propositions fortes pour améliorer concrètement les conditions de vie des résident-e-s de l’arrondissement.

  • No 70 - été 2017

    Québec solidaire / Parti québécois

    Les innombrables contradictions de la convergence

    Québec solidaire n’a pas fini d’entendre parler de son refus d’une convergence avec le Parti québécois lors des prochaines élections. En plus des reproches de dogmatisme, de fermeture et de favoriser la réélection des libéraux, les solidaires doivent aussi jongler avec le scandale entourant la non-divulgation de la feuille de route de OUI Québec sur une démarche commune d’accession à l’indépendance.

  • No 59 - avril / mai 2015

    Débat politique

    La gauche radicale européenne

    La victoire de Syriza aux élections législatives grecques du 25 janvier 2015 a ouvert une brèche dans l’ordre établi de l’oligarchie financière. Cette « coalition de la gauche radicale », formée en 2004 par l’articulation de nombreuses formations socialistes, eurocommunistes, écologistes, eurosceptiques et anticapitalistes, jouit d’une progression fulgurante au Parlement grec, passant de 4,6 % des voix en octobre 2009 à 26,9 % en juin 2012, pour enfin gagner 149 sièges sur 300 avec 36,3 % en janvier dernier.

  • No 53 - février / mars 2014

    Au Parti Québécois

    Tergiversations écologiques

    Si l’année 2012 fut marquée par la question étudiante qui provoqua la plus grande crise sociale des 30 dernières années, l’année 2013 aura été sans conteste celle des enjeux énergétiques. Pour comprendre cette transformation du débat public qui a complètement basculé en l’espace d’une année, il faut replacer la trajectoire économique, politique et idéologique du Parti québécois à l’intérieur de ce que nous pourrions appeler une « charnière historique » entre la fin d’une période libérale et la consolidation d’un nouveau régime.

Rechercher un article, un auteur ou un sujet

Thèmes de recherche

Les auteur.e.s