L’illusion Obama : Le pouvoir de l’argent aux États-Unis

No 48 - février / mars 2013

John R. MacArthur

L’illusion Obama : Le pouvoir de l’argent aux États-Unis

L’illusion Obama : Le pouvoir de l‘argent aux États-Unis, John R. MacArthur, Montréal, Lux, 2012.

Il s’agit d’un recueil d’articles publiés dans Le Devoir et Harper’s Magazine entre 2008 et 2012. L’auteur y rassemble des critiques de Barack Obama pour en démonter la grande illusion qui a tant suscité d’espoir aux États-Unis et partout dans le monde. Barack Obama n’est pas du tout un homme de gauche. Il n’y a pas de gauche politique aux États-Unis.

Obama avait promis de mettre un terme au désarroi états-unien. Or, il n’a rien changé. Obama l’artisan de la paix dans le monde ? Il a aggravé le conflit en Afghanistan. Obama le protecteur de la classe ouvrière ? Il a pactisé avec Wall Street. Obama le défenseur de l’accès aux soins de santé ? Sa réforme des soins de santé est une façon d’enrichir davantage les assureurs privés.

Bref, l’homme qui apparaissait épris de pacifisme et de justice sociale est, comme dirait Machiavel, un grand simulateur et un grand dissimulateur. Obama le menteur.

Reconnaissant que les grands écrivains sont souvent plus lucides que les journalistes, l’auteur cite souvent Balzac, ce qui est très pertinent. Il est toujours un peu décevant de lire un recueil d’articles, mais celui-ci est intéressant dans la mesure où il constitue la chronique d’une désillusion qui nous fait douloureusement voir que la politique états-unienne n’est qu’une débauche d’intérêts.

Thèmes de recherche Etats-Unis, Livres
Vous avez aimé cet article?
À bâbord! vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.
Partager sur        

Articlessur le même thème