Emancipation, insubordination, insurrection

  • Articles
  • Dossier : Gaspésie - Forces (...)

    Dossier : Gaspésie - Forces vives

    Les utopistes en action

    René Lévesque compara un jour le Québec à une main riche d’un duvet de forêt ouverte sur le monde et dont le pouce serait sa Gaspésie. Félix Leclerc décrivit la Gaspésie comme notre pays intérieur, patient, silencieux, inconnu, mystérieux d’où viendra le cri qui fera peur à tout le monde…

  • Dossier : Changer le monde - (...)

    Présentation du dossier du numéro 66

    Changer le monde - Où allons-nous ?

    Changer le monde pour qu’il soit plus juste, démocratique, égalitaire, libre, inclusif et en équilibre avec l’environnement est un projet naïf et téméraire, qui nécessite une lutte constante marquée par d’incessants reculs et avancées. Les forces du statu quo libéral capitaliste sont si écrasantes qu’il devient facile de renoncer à se mobiliser contre elles. Antonio Gramsci soulignait l’importance de conjuguer « le pessimisme de la raison et l’optimisme du cœur ». D’où ce dossier à la candeur assumée, celle de faire comme si l’on pouvait réussir à faire courber les pouvoirs, sachant que la volonté et les idées sont aussi des moteurs de l’histoire.

  • No 66 - oct. / nov. 2016

    Éditorial du numéro 66

    Changer et rester soi-même

    Depuis la crise financière de 2008, le capitalisme n’a pas eu à produire de nouvelles idées pour assurer sa domination et continuer à approfondir les inégalités à travers le monde. Les politiques d’austérité s’imposent par la force ; les seules idéologies qui plaisent encore à l’oligarchie sont celles qui canalisent le sentiment d’injustice vers la haine de l’autre : la musulmane, le Mexicain, le queer, l’Autochtone, la syndiquée, le réfugié. Pour les forces de gauche, cette stagnation idéologique est paradoxalement une opportunité à saisir pour se faire entendre et mettre de l’avant leurs idéaux. Pour cela, la vitalité de nos espaces médiatiques est un enjeu de première importance. Les idées comptent ; il faut les défendre et les promouvoir.

  • No 61 - oct. / nov. 2015

    À l’origine de Tricofil

    L’occupation de 1972

    Devenue un mythe dans l’imaginaire québécois, l’histoire de Tricofil à Saint-Jérôme (1974-1982) s’inscrit parmi les plus exaltants récits ouvriers de notre histoire. Si les faits saillants de l’aventure autogestionnaire sont passablement connus, rarement aborde-t-on ses conditions d’émergence du point de vue de l’autonomie collective. Cet article s’intéresse ainsi à une étape d’incubation décisive qui mènera au rachat de l’usine textile par les travailleuses et travailleurs : l’occupation de 1972.

  • Dossier : Sexe

    Dossier : Sexe

    Sexe et liberté

    Anne Archet parle de sexe – ça vous étonne ? –, mais pas que. Elle se décrit comme une héroïne sans emploi, une pétroleuse, une nymphomane, une pr0nographe lubrique, anarcho-verbicruciste, poétesse de ses fesses, Gitinoise et menteuse par-dessus le marché. Sur le Web, elle jase politique, faits divers sexualo-macabres/cocasses et raconte des orgies et perversions en tout genre. Dans les librairies, elle fait un carton avec le Carnet écarlate, des fragments érotiques lesbiens publiés par les Éditions remue-ménage. Telle une succube, Anne Archet préfère vivre dans l’ombre, alors on a fait une entrevue toute virtuelle.

  • No 60 - été 2015

    Grève sociale du 1er mai

    Les profs à l’école de la grève

    Après une année d’austérité intensive au Québec, plusieurs appelaient de leurs vœux pour le premier mai 2015 une riposte à la hauteur des attaques. Il est vrai que la mobilisation fut d’une rare ampleur : perturbations et blocages à travers le Québec, plus de 800 organismes communautaires en grève de même qu’un étrange mouvement de débrayage provenant de 30 syndicats de cégeps qui suscite bien des questions.

Rechercher un article, un auteur ou un sujet

Thèmes de recherche

Les auteur.e.s