Logement, transports et écologie urbaine

  • Articles
  • No 66 - oct. / nov. 2016

    Actualité

    Centre-Sud. Une histoire de quartier

    L’Institut économique de Montréal (IEDM) a provoqué tout un débat cet été en publiant une note vantant les mérites de la gentrification dans des quartiers comme Hochelaga-Maisonneuve. C’est à se demander ce que dénoncent les voleurs de saucisses et autres barbouilleurs de vitrines.

  • No 70 - été 2017

    Entretien avec Gabriel Nadeau-Dubois – Deuxième partie

    Le pragmatisme radical d’un « matérialiste historique »

    Propos recueillis par Ricardo Peñafiel et Marc-Olivier Vallée. Photos : Gérald McKenzie

    Quelques jours après le congrès de Québec solidaire et l’élection de Gabriel Nadeau-Dubois comme député de Gouin, À bâbord ! rencontrait le nouveau co-porte-parole de QS pour l’interroger sur une série d’enjeux entourant l’avenir du parti.

    Dans cette seconde partie de l’entretien, le nouveau représentant de QS à l’Assemblée nationale détaille une stratégie pour faire des percées dans les différentes régions du Québec et souligne l’importance pour le parti de gauche de formuler des propositions économiques concrètes pour le développement régional. L’ancien leader étudiant se prononce également sur des questions d’éducation, de politique municipale et de communication politique.

    Pour (re)lire la première partie, cliquez ici.

  • No 67 - déc. 2016 / janv. 2017

    François Saillant en cinq temps

    François Saillant est un militant important et influent de l’histoire du Québec. Alors qu’il est à l’aube de sa retraite en tant que coordonnateur du FRAPRU (depuis 1979 !), la revue À bâbord ! a souhaité revenir sur son parcours extrêmement riche. Nous lui avons demandé de présenter, à partir de photos qu’il a lui-même choisies, cinq moments charnières de sa propre histoire.

    Propos recueillis par Isabelle Bouchard.

  • Dossier : Repenser l’alimentation

    Dossier : Repenser l’alimentation

    Consommer coûte que coûte ?

    Né dans la baie de San Francisco il y a une dizaine d’années, le mouvement locavore encourage les consommateurs·trices à acheter des produits frais et de saison sur les marchés et auprès d’agriculteurs locaux. Mais au Québec, pays nordique où l’hiver dure plus longtemps que l’été, peut-on être locavore à plein temps ? Entretien avec Pascal Thériault, économiste, directeur des rela­tions communautaires pour la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’environnement de l’Université McGill.

  • Dossier - Autocratie municipale

    Mégaprojets à Gatineau

    De Wrightville à Brigilville ?

    Dossier : Autocratie municipale

    Depuis quelques mois, l’actualité municipale gatinoise est accaparée par l’annonce de mégaprojets dans le quartier patrimonial du centre-ville. Parmi ceux-ci, le projet des « twin towers » de la firme Brigil remporte la palme du gigantisme avec une hauteur projetée de 35 et 55 étages.

  • Dossier : Europe - Peuples en (...)

    Espagne

    Du mouvement social aux bureaux municipaux

    Dossier : Europe - Peuples en mouvement

    En Espagne, les élections municipales de mai 2015 ont été celles du changement. Elles se sont traduites par l’arrivée à la tête de Barcelone et de Madrid (parmi d’autres villes) de candidatures citoyennes. Ce nouveau municipalisme est porté par des figures de proue des mobilisations liées aux Indigné·e·s (mouvement du 15M). Avec la perspective que nous donnent les six mois écoulés depuis l’investiture des nouvelles équipes municipales en juin, il est possible de se demander comment ces équipes vont affecter le devenir des mouvements sociaux dont elles sont issues.

  • No 62 - déc. 2015 / janv. 2016

    Entre l’anonymat et l’expression

    Le graffiti comme mode de vie

    Dossier : Le graffiti

    Art ou vandalisme ? Avec Meor (UN) [1], un graffeur montréalais qui pratique depuis 15 ans, cette question est vite réglée : « Le graffiti, c’est quelque chose qui se fait de manière illé­gale. Tu te fais ton nom de la manière la plus authentique et c’est en le faisant dans la rue de manière illégale. » Art et vandalisme, donc.

  • No 62 - déc. 2015 / janv. 2016

    Dossier : Le graffiti

    Le graffiti comme élément paysager identitaire

    L’espace urbain et l’environnement bâti sont au cœur de la démarche artistique des graffeurs·euses. Dans leur quête de nouveaux espaces à travailler, ces artistes ciblent souvent des lieux qui présentent des caractéristiques physiques spécifiques. Parmi ceux-ci, les friches et les terrains vagues constituent des lieux de prédilection. Pourquoi ? Et quel est l’apport des graffitis dans ces lieux et plus globalement dans la ville contemporaine ? Voici quelques éléments de réponse.

  • No 59 - avril / mai 2015

    Société

    L’austérité s’immisce à la Régie du logement

    Les mouvements sociaux au Québec se mobilisent massivement contre le paquet de politiques d’austérité introduit au cours de la dernière année par le Parti libéral de Philippe Couillard. Journées de débrayage, manifestations, éducation populaire : on se sert d’une panoplie de moyens afin de contrer la logique du fameux « déficit zéro » et maintenir nos programmes sociaux.

  • No 61 - oct. / nov. 2015

    Prendre... le temps d’une soupe

    Place Émilie-Gamelin du 15 au 18 octobre

    Depuis sa première intervention La banque à bas en 1997, l’ATSA crée tous les ans un événement artistique et solidaire qui sensibilise le grand public à la réalité des gens de la rue. Intitulé État d’urgence entre 1998 et 2010, puis Fin novembre de 2011 à 2013, il s’agit cette année de la 18e édition de cet effort créatif et citoyen unique avec les personnes de la rue. L’événement a lieu du 15 au 18 octobre prochains à la place Émilie-Gamelin à Montréal.

Rechercher un article, un auteur ou un sujet

Thèmes de recherche

Les auteur.e.s