Diversité sexuelle

  • Articles
  • Dossier : Sexe

    Dossier : Sexe

    Une éducation sexuelle pour les jeunes

    L’organisme communautaire Head & Hands/À deux mains existe depuis 1970 et offre une variété de services médicaux, sociaux et juridiques aux jeunes de moins de 25 ans avec une approche holistique, sans jugement et dans une perspective de réduction des risques. Parmi les programmes proposés, il y a notamment du soutien aux jeunes parents et des cliniques de santé sexuelle accessibles à tous et toutes, même sans carte de la RAMQ.

  • Dossier : Sexe

    Dossier : Sexe

    Biologie, sexe et compétitions sportives

    Mâle ou femelle ? Une question en apparence banale, mais qui appelle une réponse infiniment complexe. Qu’est-ce qui définit le sexe ? Les chromosomes ? Les hormones ? L’apparence des organes génitaux ? Que faire lorsque ceux-ci entrent en contradiction ? Depuis le milieu du 20e siècle, les organisations sportives tentent de mettre en place des tests pour déterminer qui est apte à concourir dans la catégorie « femme ». Avec des résultats peu concluants, voire désastreux pour les athlètes. Car si le sexe est socialement construit sur un mode binaire M/F, la biologie, elle, se moque des catégories.

  • Dossier : Sexe

    Dossier : Sexe

    Sexe et liberté

    Anne Archet parle de sexe – ça vous étonne ? –, mais pas que. Elle se décrit comme une héroïne sans emploi, une pétroleuse, une nymphomane, une pr0nographe lubrique, anarcho-verbicruciste, poétesse de ses fesses, Gitinoise et menteuse par-dessus le marché. Sur le Web, elle jase politique, faits divers sexualo-macabres/cocasses et raconte des orgies et perversions en tout genre. Dans les librairies, elle fait un carton avec le Carnet écarlate, des fragments érotiques lesbiens publiés par les Éditions remue-ménage. Telle une succube, Anne Archet préfère vivre dans l’ombre, alors on a fait une entrevue toute virtuelle.

  • Dossier : Sexe

    Dossier : Sexe

    Pourquoi je suis devenue une pornstar

    On imagine souvent que les personnes en situation de handicap sont dans le chemin, qu’elles sont sans importance ou qu’elles ont besoin d’aide. On dit qu’elles sont une « source d’inspiration » quand elles font des choses ordinaires. On les pense moins capables ou pas aussi bonnes que les personnes « normales » (un terme qui est aussi problématique). Ces attitudes renforcent et perpétuent des politiques et des pratiques qui associent handicap et non-désirabilité.

  • Dossier : Sexe

    Dossier : Sexe

    L’asexualité. Redéfinir l’amour et le sexe

    Il y en a qui s’intéressent aux hommes, d’autres qui s’intéressent aux femmes, d’autres qui s’intéressent aux deux et… il y a ceux et celles qui ne s’intéressent à personne. L’asexualité est une orientation sexuelle méconnue qui concerne 1 % de la population. Comment vit-on sans sexe dans une société où la sexualité semble être la chose la plus importante ? [1]

  • No 59 - avril / mai 2015

    Pendant ce temps au Kirghizistan

    Discours et loi homophobes

    À peine 17 ans après l’avoir légalisé, le Kirghizistan s’apprête de nouveau à criminaliser l’homosexualité. Le projet de loi qui prévoit rendre illégal tout commentaire positif envers des « comportements sexuels non traditionnels » en était à sa deuxième lecture au Parlement au moment d’écrire ces lignes. Alors que les groupes anti-gais sont plus visibles que jamais et que leur discours jouit d’une quasi-hégémonie dans les médias kirghiz, qu’en est-il des groupes LGBT qui tentent de contester cette loi qui leur rendra la vie impossible ?

  • No 54 - avril / mai 2014

    Trans avenue

    Faire corps avec le changement

    Ianna Book, une artiste multidisciplinaire en arts visuels basée à Montréal, a lancé cet automne Trans avenue, un recueil d’autoportraits photographiques réalisés à Montréal et à New York de 2011 à 2013, période durant laquelle elle a complété une transition de genre et de sexe. L’artiste présente son œuvre comme étant « une recherche esthétique jumelant transsexualité et urbanité : le corps et la ville comme espaces de transformation et d’émancipation ». Nous l’avons rencontrée afin qu’elle nous fasse part de ses réflexions sur ces thématiques.

  • Dossier : En plein corps

    Dossier : En plein corps

    Masculinité et féminité imposées

    Le corps trans, au Québec, est pathologisé, médicalisé, normalisé, stérilisé. Ce dernier ainsi que l’être qui l’habite subissent les impacts extrêmes de la normalisation genrée, sans pour autant être les seul·e·s. C’est pourquoi nous souhaitons ici ouvrir le dialogue et mettre de l’avant l’importance d’aborder l’enjeu de leur stérilisation forcée comme exemple vécu d’une normalisation extrême de nos corps. Cette normalisation et cette légalisation du corps trans passent par l’imposition d’une féminité et d’une masculinité standardisées. De celles dont nous souhaitons nous éloigner ou de celles dont nous souhaitons nous rapprocher.

Rechercher un article, un auteur ou un sujet

Thèmes de recherche

Les auteur.e.s