Education et enseignement

  • Articles
  • No 78 - février / mars 2019

    Chronique Éducation

    Le bourbier suédois du capitalisme scolaire

    Au tournant des années 1960, accusant le modèle scolaire de l’État-providence d’être inefficace et contre-productif, Milton Friedman appelle à la dénationalisation de l’organisation scolaire. Au menu : une dérégulation favorable à la « liberté de choix » soutenue par des bons d’éducation (vouchers). La Suède s’y est employée dès les années 1990 et s’en mord aujourd’hui les doigts.

  • No 77 - déc. 2018 / janv. 2019

    Chronique Éducation

    Voyage au coeur d’une pédagogie anarchiste

    Entrevue avec Sylvain Larose

    La pensée libertaire a marqué l’évolution de la pédagogie et contribué à tracer les contours de l’école telle qu’on la connaît. Elle nourrit toujours une réflexion pratique sur la manière de faire et de vivre l’école et incite à renégocier les fondements d’une institution qu’on tient peut-être trop pour acquise et figée. J’ai rencontré mon ancien collègue Sylvain Larose, auteur de Être, agir, enseigner en tant qu’anarchiste à l’école secondaire (M Éditeur, 2018), un guide pratique de la pédagogie anarchiste qu’il applique depuis une vingtaine d’années. Propos recueillis par Wilfried Cordeau.

  • Mini-dossier : Action communautaire

    Mini-dossier : Action communautaire autonome

    Comment se vit l’éducation populaire autonome ?

    Pour illustrer concrètement une démarche d’éducation populaire portée par la base, À bâbord ! a sollicité l’organisme communautaire Atout-Lire. Ce groupe populaire œuvre en alphabétisation depuis 1982 et il est né des besoins exprimés par des membres du Comité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur à Québec.

  • No 76 - oct. / nov. 2018

    Sous la loupe

    « Y’a qu’à » - La CAQ et l’éducation

    Peut-être y a-t-il, médiatiquement et politiquement, de salutaires insignifiances, une stratégie visant à ne rien dire de trop marqué, pleine de sous-entendus, qui permettrait d’éviter les vagues et les critiques, tout en fédérant peurs, espoirs et ressentiments de tous poils, par-delà les contradictions. Ainsi en irait-il de la Coalition avenir Québec (CAQ). L’inexistence de ce parti dans la vie des idées au Québec et l’insipidité de son discours ont pour effet que l’intellectuel·le lambda, quel que soit son penchant idéologique, n’a sans doute pas consacré plus de quinze minutes de sa vie à réfléchir à la CAQ, à cette possibilité jadis improbable : un gouvernement Legault.

  • Dossier : Ouvrir l’école

    Présentation du dossier du numéro 76

    Ouvrir l’école

    Dans une prétendue société du savoir, l’accès universel à l’éducation devrait faire l’unanimité. À plus forte raison en ce qui concerne l’école primaire, qui permet d’acquérir les habiletés de base en lecture, en écriture et en mathématiques. Les enfants, nos enfants, vos enfants, doivent aller à l’école. Or, au-delà de la fréquentation et de l’accès à celle-ci, les types d’établissements scolaires, les contenus enseignés, les approches pédagogiques utilisées et les rouages du système scolaire font l’objet de polémiques, voire de luttes constantes entre les différentes actrices et acteurs de l’éducation. L’école primaire, pourtant bien établie en substance, continue de faire l’objet du débat social et politique.

  • Dossier : Ouvrir l’école

    Dossier : Ouvrir l’école

    Points de vue syndicaux sur l’état de l’école primaire

    Propos recueillis par Yannick Delbecque

    Les enseignantes et les enseignants sont les principaux agents qui mettent en œuvre la mission de l’école primaire. Leurs syndicats ont donc un point de vue privilégié sur les enjeux de l’école primaire. Brigitte Bilodeau et Jacques Tondreau, respectivement vice-présidente de la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ) et directeur du Service de l’action professionnelle et sociale de la CSQ, ainsi que Sylvain Mallette, président de la Fédération autonome de l’enseignement (FAE), répondent à nos questions.

  • Dossier : Ouvrir l’école

    Dossier : Ouvrir l’école

    Les commissaires scolaires, qu’ossa donne ?

    Le célèbre numéro « Les unions qu’ossa donne ? » d’Yvon Deschamps mettait en scène un ouvrier aliéné au point de ne plus savoir distinguer entre les forces qui cherchent à l’écraser et celles qui peuvent l’aider à s’émanciper. Cette situation pourrait-elle malheureusement s’appliquer à la façon dont l’imaginaire collectif perçoit aujourd’hui les commissaires scolaires ?

  • Dossier : Ouvrir l’école

    Dossier : Ouvrir l’école

    Le progrès fragile de la scolarisation primaire dans le monde

    Un portrait statistique

    Plusieurs organismes internationaux ont entrepris de promouvoir l’éducation universelle : offrir à tous les enfants une scolarisation de base. Le progrès de l’institution scolaire primaire est indéniable, mais depuis une décennie celui-ci stagne et on craint que les avancées faites de longue haleine ne soient vite effacées dès lors qu’une crise économique ou un conflit militaire survient. Pis encore, le progrès de l’école et le progrès des compétences de base ne sont pas analogues : plusieurs vont à l’école, mais n’y apprennent que trop peu.

Rechercher un article, un auteur ou un sujet

Thèmes de recherche

Les auteur.e.s