Médias et journalisme

  • Articles
  • No 66 - oct. / nov. 2016

    Éditorial du numéro 66

    Changer et rester soi-même

    Depuis la crise financière de 2008, le capitalisme n’a pas eu à produire de nouvelles idées pour assurer sa domination et continuer à approfondir les inégalités à travers le monde. Les politiques d’austérité s’imposent par la force ; les seules idéologies qui plaisent encore à l’oligarchie sont celles qui canalisent le sentiment d’injustice vers la haine de l’autre : la musulmane, le Mexicain, le queer, l’Autochtone, la syndiquée, le réfugié. Pour les forces de gauche, cette stagnation idéologique est paradoxalement une opportunité à saisir pour se faire entendre et mettre de l’avant leurs idéaux. Pour cela, la vitalité de nos espaces médiatiques est un enjeu de première importance. Les idées comptent ; il faut les défendre et les promouvoir.

  • Dossier en ligne : AB ! au (...)

    Dossier en ligne : AB ! au Forum social mondial 2016

    Les médias libres face aux intérêts commerciaux

    Compte-rendu du panel « Défis des médias libres dans un environnement multi-plateforme et numérique » (Forum mondial des médias libres)

    Le thème central abordé lors de ce panel était la lutte pour les médias libres
    dans un contexte où les moyens de communication sont essentiellement
    contrôlés par les géants des télécommunications et d’Internet. Les panélistes étaient Peter Bloom (Rhizomatica, USA/Mexico), Anja Kovacs
    (Internet Democracy Project, Inde), Vladimir Garay–Derechos (Digitales,
    Creative Commons Chili, Chili) et Mallory Knobel (Association for Progressive Communications, Canada/Kenya).

  • Dossier en ligne : AB ! au (...)

    Dossier en ligne : AB ! au Forum social mondial 2016

    Quelle sécurité ? La criminalisation et l’impact de la violence sociale et étatique sur la liberté d’expression

    Panel au Forum mondial des médias libres

    Depuis quelques années, le Forum mondial des médias libres (FMML) a lieu en marge du Forum social mondial. Les ateliers et tables rondes portent sur les « médias libres », terme assez large qui regroupe les organisations et personnes qui considèrent qu’il existe un droit fondamental à la communication et qui œuvrent à rendre l’accès à la communication le plus large possible. Les médias libres sont inclusifs, non orientés vers des objectifs économiques et abordent les thèmes mis en avant par les mouvements sociaux, syndicaux, universitaires ou culturels. Pour en savoir plus sur ce mouvement, on peut consulter la Charte mondiale des médias libres, élaborée et adoptée lors des éditions précédentes du FMML.

  • No 61 - oct. / nov. 2015

    Médias

    La pratique de l’attention

    J’avais cinq ans quand la guerre du Golfe a eu lieu, sept quand le siège de Sarajevo a commencé, neuf lors du génocide des Tutsis au Rwanda. La première chose que j’ai apprise à propos de ces horreurs que je discernais mal, c’est qu’elles ne me concernaient pas puisqu’elles appartenaient à une autre réalité, lointaine et inaccessible.

  • No 58 - février / mars 2015

    Médias

    Les nouveaux gatekeepers

    Jusqu’à récemment, la question « faut-il publier ou pas ? » relevait du groupe relativement circonscrit des professionnel·le·s de l’univers de la diffusion médiatique. La donne s’est grandement complexifiée ces dernières années puisque la parole publique est accessible à un nombre beaucoup plus grand de gens, alors même qu’elle est encadrée, filtrée et exploitée avec une intensité inégalée par les plateformes corporatives que sont Facebook, Google, Amazon et Apple. Cette bouleversante irruption de nouveaux « gatekeepers » (ou « portiers des médias ») dans l’écosystème médiatique est un phénomène d’une portée politique déterminante. Parce que publier, c’est justement rendre public ce qui relevait jusqu’alors du privé.

  • No 57 - déc. 2014 / janv. 2015

    Le Parti libéral au pouvoir

    Plan de communication 2.0

    C’est avec une assurance tranquille que le Parti libéral a pris le pouvoir le printemps dernier. Notre premier ministre serait un bon docteur, qui nous éloignerait des éclats causés par la charte des valeurs et un éventuel référendum sur l’indépendance du Québec. Profitant d’une belle majorité au Parlement, il gouvernerait en appliquant ses principes très chers de démantèlement progressif de l’État auquel il n’a jamais cessé de croire. Mais il apprendrait des erreurs du passé. Avec un bon plan de communication, la population ne pourrait pas s’empêcher de le suivre.

  • No 57 - déc. 2014 / janv. 2015

    Féminisme

    À qui appartiennent les femmes ?

    « Le corps de Jennifer Lawrence est devenu celui de toutes les femmes. » Cet extrait du titre d’un article de Tracy Clark-Flory sur le site Salon saisit en quelques mots le sens du « celebgate » du mois de septembre dernier. La diffusion, sur le web, de nus volés d’actrices et de chanteuses populaires a fait couler beaucoup d’encre au cours des semaines qui ont suivi. Ces photos, selfies ou autres, étaient la propriété privée des stars, piquées à même leur stockage informatique.

  • No 54 - avril / mai 2014

    Médias

    Le journalisme à l’ère Snowden

    Les documents fournis par Edward Snowden sur les activités de surveillance de la National Security Agency (NSA) américaine et de son allié britannique, le Government Communications Headquarters (GCHQ), ont suscité de nombreux questionnements sur les activités de nos États comme sur notre usage du réseau Internet. On a beaucoup souligné, à juste titre, le courage de Snowden devant les sacrifices qu’il a dû accomplir. Or, le tumulte provoqué par ces divulgations a aussi gagné le milieu journalistique, particulièrement aux États-Unis et en Grande-Bretagne. C’est ici qu’il faut saluer le travail des journalistes à qui Snowden a, non sans raison, choisi de faire confiance.

Rechercher un article, un auteur ou un sujet

Thèmes de recherche

Les auteur.e.s