Afrique sub-saharienne

  • Articles
  • No 66 - oct. / nov. 2016

    International

    Julienne Lusenge, pour la dignité des Congolaises

    Julienne Lusenge est originaire du Nord-Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC). Elle est présidente de Solidarité féminine pour la paix et le développement intégral (SOFEPADI), une organisation congolaise offrant des services holistiques aux femmes victimes de violences sexuelles. Elle est aussi cofondatrice du Fonds pour les femmes congolaises qui soutient les petites organisations travaillant dans les communautés pour changer la situation des femmes, changer les mentalités et travailler pour le retour de la paix. Entretien avec une femme « née activiste ».

    Propos recueillis par Gérald McKenzie.

  • No 58 - février / mars 2015

    Afrique

    L’autonomie au féminin

    Le 1er novembre 2014, l’Afrique célébrait la Journée de la jeunesse africaine. Alors que la problématique de l’égalité des sexes occupe une place prépondérante dans les préoccupations exprimées par diverses organisations, des voix de plus en plus nombreuses s’élèvent en Afrique pour réclamer l’amélioration de la condition féminine.

  • No 54 - avril / mai 2014

    Entre fatalité et mal gouvernance

    Les famines dans la Corne de l’Afrique

    International

    La famine, la malnutrition, le déplacement de personnes et la sécheresse… telles sont les expressions qui inondent périodiquement les premières pages des journaux et des écrans de télévision tant dans les pays du Nord que ceux du Sud en provenance des pays de la Corne de l’Afrique (Djibouti, Éthiopie, Érythrée, Somalie) ; une corne du sang suivant l’expression de l’écrivain djiboutien Abdourahman Waberi. C’est une région africaine soumise à la violence et aux affrontements entre États ; tous les pays ont connu et traversent actuellement des crises politiques et des conflits armés.

  • No 46 - oct. / nov. 2012

    Joyce Banda

    Deuxième femme présidente en Afrique

    International

    Quelle est la place de la femme sur la scène politique africaine ? Cette question occupe une place majeure dans les débats qu’entretiennent les acteurs sociaux sur toute l’étendue du continent africain. Rappelons qu’en Afrique, les femmes représentent plus de la moitié de la population. Il est donc tout à fait légitime de se préoccuper du rôle qu’il faut assigner à la gent féminine au sein des instances dirigeantes.

  • No 43 - février / mars 2012

    International

    Des Africaines nobélisées

    vers une reconnaissance du rôle des femmes dans le développement ?

    Il y a des événements qui marquent l’Histoire d’un sceau indélébile. Outre le fait qu’ils font l’actualité du moment, ceux-ci rallongent la liste des célébrations historiques dont l’humanité se souviendra. C’est le cas de la nouvelle diffusée en boucle le 7 octobre 2011 par les télévisions du monde.

  • No 42 - déc. 2011 / jan. 2012

    International

    Entretien avec Jooneed Khan

    L’impérialisme néolibéral et la grande mutation géopolitique

    Originaire de Maurice, Jooneed Khan a œuvré pendant trente-cinq ans au quotidien La Presse comme journaliste de politique internationale. Il nous livre ici ses réflexions sur la nature perfide d’un système mondial qui confine de nombreux pays du tiers-monde – à l’instar de Maurice – à l’inégalité et à la dépendance.

  • No 36 - oct. / nov. 2010

    International

    Le défi de l’immigration féminine africaine

    Partir ou rester ? Tel est le dilemme auquel sont confrontées plusieurs millions de personnes dans les pays où règne l’insécurité. Du coup, la question suivante s’impose : pourquoi les migrants quittent-ils leur environnement ? Bien évidemment on peut se poser d’autres questions et d’abord celle-ci : quelle serait LA solution idéale pour freiner ces départs massifs vers de nouveaux horizons ? L’exil est-il forcément le sésame qui ouvre les portes de la « quiétude » ?

  • No 36 - oct. / nov. 2010

    International

    Expansion du cellulaire et redéfinition sociale

    Au Mozambique

    Depuis quelques années, l’expansion du téléphone cellulaire dépasse les confins du monde occidental. En effet, beaucoup de choses ont changé depuis que Manuel Castells décrivait l’Afrique comme en proie à « l’apartheid technologique [1] ». Divers observateurs estiment même que la diffusion des tech- nologies de la communication promet d’accélérer le développement socioéconomique des régions marginalisées dont l’infrastructure demeure rudimentaire,en facilitant la circulation d’ « information utile [2] ». Dans le cadre d’un projet de doctorat en anthropologie à la School of Oriental and African (Université de Londres), j’ai passé 18 mois au Mozambique – ex-colonie portugaise tristement célèbre pour sa brutale guerre civile (1977- 1992) – à étudier les impacts sociaux de l’usage du cellulaire. Mes conclusions dressent un portrait plus nuancé et, sans doute, moins gai de la révolution des communications.

Rechercher un article, un auteur ou un sujet

Thèmes de recherche

Les auteur.e.s