Colonialisme et impérialisme

  • Articles
  • Dossier : Les nouveaux habits (...)

    Présentation du dossier

    Les nouveaux habits de l’impéralisme

    Dans l’imaginaire collectif, le colonialisme et l’impérialisme sont des concepts dépassés. Ayant pris fin avec les victoires des mouvements de décolonisation victorieux dans le tiers-monde, l’anti-impérialisme ne serait plus que l’apanage de quelques nostalgiques d’extrême gauche voyant la main d’un Empire imaginaire dans tous les conflits nationaux. Le retour, dans les années 1990, de l’idée de décolonisation des esprits est bien souvent taxé, par les courants néoconservateurs, de démonisation de la culture des populations majoritaires opérant une rupture historique qui menacerait « nos » traditions. Les appels à reconnaître la perpétuation des relations coloniales et impérialistes à l’époque contemporaine font naître de funestes passions au sein de populations blanches qui se sentent blâmées injustement. Le discours décolonial est perçu comme du « racisme antiblanc » moralisateur visant à étouffer les voix des majoritaires.

  • Dossier : Saguenay - Lac-St-Jean.

    Dossier : Saguenay - Lac-St-Jean. Chroniques d’un royaume

    Vivre et mourir dans l’ombre des monuments

    Les mythes porteurs du récit national contribuent à la machine à oublier en gommant les multiples antagonismes de classes qui se sont institués dans l’histoire. Puisqu’ils participent à la fabrique du consentement, plusieurs sont à déconstruire pour saisir les enjeux populaires de la période de la consolidation industrielle au Saguenay–Lac-Saint-Jean (1888-1929).

  • No 67 - déc. 2016 / janv. 2017

    La longue marche vers l’autonomie

    De toutes parts, les gouvernements provinciaux et fédéral prétendent qu’une relation nouvelle se développe avec les peuples autochtones. Pourtant, malgré l’éloquence de leurs discours, ceux-ci ne se sont jamais engagés de leur propre gré à reconnaître les aspirations des Premières Nations à l’autonomie. Encore aujourd’hui, les gouvernements poursuivent l’entreprise coloniale visant à éteindre le statut d’autochtone.

  • Dossier : Racisme au Québec. (...)

    Dossier. Racisme au Québec : Au-delà du déni

    Onickakw !

    En 2008, Sipi Flamand conduit des recherches par ses propres moyens sur les habitudes de consommation de sa communauté. Il se déplace au dépotoir, documente le gaspillage et l’accumulation de déchets qui détruisent la nature. Il se questionne sur les causes de cette surconsommation et de la pollution alors qu’il considère les peuples autochtones comme étant de grands défenseurs de l’environnement et de grands écologistes.

    En 2012, le mouvement Idle no More se lève, mais il a l’impression que sa communauté ne suit pas l’appel, qu’elle accepte ce qui se passe sans réagir. Il décide alors d’écrire ce manifeste afin de « réveiller les jeunes et les gens en général quant à leur responsabilité face au territoire » (« onickakw ! » signifie « réveillez-vous ! » en atikamekw). Il croit que cette nouvelle génération est plus ouverte et consciente des causes historiques des maux de sa communauté – les réserves, les pensionnats, le changement forcé de mode de vie, la Loi sur les Indiens – et que ce sont eux qui doivent transformer leur communauté et sensibiliser les générations précédentes. « Pour changer sa vision des choses, il est nécessaire de reconnaître son passé. »

    Sipi Flamand prépare actuellement un court métrage avec la Wapikoni mobile qui sera diffusé en 2017.

  • Dossier : Racisme au Québec. (...)

    Décoloniser nos relations

    En 2004, en territoire mohawk à Kanawake, la Fédération des femmes du Québec (FFQ) et Femmes autochtones du Québec (FAQ) signaient un protocole de solidarité qui inspire toujours les relations entre les deux organisations. Pour mieux comprendre les origines de ce processus et les leçons à en tirer, À bâbord ! a rencontré Michèle Asselin, présidente de la FFQ à cette époque.

  • No 67 - déc. 2016 / janv. 2017

    François Saillant en cinq temps

    François Saillant est un militant important et influent de l’histoire du Québec. Alors qu’il est à l’aube de sa retraite en tant que coordonnateur du FRAPRU (depuis 1979 !), la revue À bâbord ! a souhaité revenir sur son parcours extrêmement riche. Nous lui avons demandé de présenter, à partir de photos qu’il a lui-même choisies, cinq moments charnières de sa propre histoire.

    Propos recueillis par Isabelle Bouchard.

  • Dossier : Europe - Peuples en (...)

    Dossier : Europe - Peuples en mouvement

    L’Écosse debout !

    Le référendum sur l’indépendance de l’Écosse a eu lieu le 18 septembre 2014. Le Non l’a remporté avec 55,3 % des voix. Malgré la défaite, l’humeur est loin d’être morose dans le camp des forces vives de la gauche radicale indépendantiste, comme nous le raconte ici la militante Cat Boyd.

Rechercher un article, un auteur ou un sujet

Thèmes de recherche

Les auteur.e.s