Accueil du site > No 62 - déc. 2015 / janv. 2016 > Statuts des graffeurs·euses, types de graffiti

Dossier : Le graffiti

Statuts des graffeurs·euses, types de graffiti

Valérie Beauchamp

Statuts des graffeurs·euses

Writer : qui pratique le graffiti.

All City : statut du graffeur qui a laissé sa marque dans tous les quartiers de la ville.

Biter : qui copie le style d’un meilleur graffeur que lui.

Dick rider : graffeur sans envergure qui recherche de façon insistante et non sollicitée la compagnie de graffeurs plus talentueux dans le but de partager une partie de leur notoriété.

Crew : bande de graffeurs.

Types de graffiti

Handstyle (tag) : C’est l’essence du graffiti. Il s’agit de la signature du graffeur. Il implique un style fluide. Les formes plus élaborées du graffiti découlent toutes du handstyle.

(Photo : wall2wallmtl.com)

Throw-up (fill-in, flop) : graffiti avec des lettres en forme de bulles, pour plus de rapidité. Le graffeur effectue d’abord le remplissage, puis le contour des lettres avec une couleur qui contraste.

Outline : throw-up sans remplissage.

Crack-fill  : throw-up dont le remplissage laisse transparaître les marques de va-et-vient de la bombonne dans le remplissage.

(Photo : wall2wallmtl.com)

Piece  : (de « master-piece », chef-d’œuvre), graffiti complexe et qui nécessite plusieurs heures ou jours de travail.

(Photo : meor)

Burner  : piece élaboré, qui cartonne.

Etch  : graffiti permanent effectué avec un acide sur les vitres.

Roller  : graffiti géant, visible de loin, dont le remplissage est appliqué au rouleau. Le contour des lettres peut également être effectué au rouleau ou à la canette pour plus de précision.

Rooftop  : graffiti réalisé sur un toit.

| Liste de diffusion | Plan du site | Visites : 1153453 | Site réalisé avec SPIP | Crédits : [ ZAA.CC ] www.zaa.cc