Accueil du site > No 62 - déc. 2015 / janv. 2016 > La société punitive. Cours au Collège de France. 1972-1973

Michel Foucault

La société punitive. Cours au Collège de France. 1972-1973

Normand Baillargeon

La société punitive. Cours au Collège de France. 1972-1973, Michel Foucault, Paris, EHESS, Seuil, Gallimard, 2013, 368 p.

Michel Foucault est décédé en 1984, il y a donc plus de 30 ans. On a, depuis ce temps, publié plusieurs des nombreux cours qu’il a professés au Collège de France. Ce livre est le onzième volume consacré à ces cours.

Cette fois, les leçons portent sur la prison et elles annoncent les idées désormais bien connues que Foucault exposera deux ans plus tard dans Surveiller et punir (1975).

Il s’agit ici « de retrouver quels sont les rapports de pouvoir qui ont rendu possible l’émergence historique de quelque chose comme la prison  ». Foucault décrit donc comment on passe d’un régime de châtiments et de supplices, parfois même administrés en public, à un autre mode de conception et de gestion de l’illégalisme : la prison.

Trop de thèses sont développées ici pour pouvoir ne serait-ce que les nommer. Notons simplement, en vrac : l’idée discutable et au demeurant peu développée que la guerre civile est la matrice des luttes de pouvoir ; un stimulant rapprochement entre le temps du salaire et celui de l’enfermement carcéral ; l’examen de l’avènement de la représentation du criminel comme ennemi social ; ainsi que la référence aux Quakers dans la généalogie du modèle actuel de la prison. Les exégètes de Foucault, mais aussi toutes les personnes qui cherchent à comprendre le monde dans lequel nous vivons, trouveront là de nombreuses pistes de réflexion.

À cet égard, rappelons qu’en 1979, Foucault consacrera son cours à une certaine idéologie dont il aperçoit le déploiement, le néolibéralisme, qu’il décria comme une « technique de gouvernement » instaurant un « système disciplinaire mondial ».

Pas mal vu, non ?

| Liste de diffusion | Plan du site | Visites : 1150995 | Site réalisé avec SPIP | Crédits : [ ZAA.CC ] www.zaa.cc