Accueil du site > No 18 - février / mars 2007 > Dossier : Médias, journalisme et critique sociale > Medias autonomes. Nourrir la dissidence et la résistance

Andréa Langlois et Frédéric Dubois (dir.)

Medias autonomes. Nourrir la dissidence et la résistance

lu par Sophie Toupin

Sophie Toupin

Andréa Langlois et Frédéric Dubois (dir.), Medias autonomes. Nourrir la dissidence et la résistance, postface de Fabien Granjon, Montréal, Lux Éditeur, 2006

La communication à deux sens, celle qui émancipe, déconstruit et reconstruit, informe autrement et vise à faire fleurir le fruit du changement social, voilà ce que l’on retrouve au sein même des médias autonomes, indépendants, citoyens ou participatifs. Cette communication qui est pensée autrement sous-tend tout projet de média « alternatif ».

Les médias autonomes s’inscrivent dans la mouvance des droits de la communication, concept qui insiste sur le fait qu’une série de droits internationaux visant à défendre la communication existent déjà, mais que bon nombre d’entre eux sont souvent bafoués et exigent ainsi une mobilisation et une affirmation actives (Campagne CRIS). La revendication des droits de la communication, qu’elle soit faite sous forme de plaidoyer, d’engagement dans les médias « autonomes » ou autre, devrait être au centre de toute lutte militante.

Le livre Médias Autonomes, coordonné par Andréa Langlois et Frédéric Dubois, tous deux des « médias-activistes », s’ancre bien dans la perspective d’appropriation, de défense et de célébration de la diversité des droits de la communication. En effet, le livre nous propose un riche éventail de dix cas qui se veut à la fois un recueil de textes analytiques sur les communications et une boîte à outils militante. Le livre nous fait naviguer, entre autres, sur les eaux d’un projet de radio autonome temporaire, explorer les liens entre les « médias-activistes » et les mouvements sociaux, nous permet de sillonner les jalons de la publication ouverte et de nous interroger sur les prémisses du journalisme comme outil de solidarité internationale. Mais, le livre ne s’arrête pas là. Il va plus loin : les valeurs et les idéaux qui y sont véhiculés ont également été mis en œuvre lors de la conception de l’ouvrage. Les éléments clés étant la participation de la base, de praticienNEs en tant que source crédible de connaissance et de production de savoir, d’un effort collectif qui laisse la place à l’individu et le respect de l’équilibre des genres (soit 5 collaborateurs, 5 collaboratrices et 1 coordonnateur, 1 coordonnatrice). En d’autres mots, le livre Médias Autonomes est en lui-même un projet de média autonome.

La version anglaise de ce livre parue en 2005 est rapidement devenue une référence dans le milieu. L’édition française est revue et améliorée : tous les chapitres ont été bonifiés et quelques nouveaux textes rehaussent le recueil. Comme le soulignent les deux coordonnateurs dans l’introduction : « En braquant les projecteurs sur ces projets médiatiques de la marge, nous espérons les démystifier afin d’attirer les gens vers eux, comme des papillons vers une lumière, afin de goûter personnellement à l’expérience du pouvoir de s’auto-organiser et de produire les médias. » Alors, qu’attendez-vous ? Soyez, vous aussi, le média !

P.-S.

Sophie Toupin

| Liste de diffusion | Plan du site | Visites : 1150244 | Site réalisé avec SPIP | Crédits : [ ZAA.CC ] www.zaa.cc