Les Sans-cravates et la télélégitime défense

No 22 - déc. 2007 / jan. 2008

Pas vu à la télé

Les Sans-cravates et la télélégitime défense

par Rachel Sarrasin

Deux siècles après la prise de la Bastille par les Sans-culottes, la coordination des Sans-cravates, active depuis 1989 en Europe, se propose de poursuivre le combat contre l’oppression qui subsiste dans le monde actuel. Estimant que les « emperruqués » de la révolution d’hier sont les « encravatés » du système capitaliste d’aujourd’hui, les Sans-cravates entendent s’attaquer aux formes contemporaines d’asservissement et d’aliénation. Au premier rang de celles-ci : la téléphagie collective !

N’est-ce pas le PDG de la chaîne de télévision française TF1, Patrick Le Lay, qui affirmait lui-même que son travail consistait à « vendre du temps de cerveau disponible à Coca-Cola » ? Véhicule privilégié de la publicité et promotrice de la consommation excessive, la télévision habite dorénavant une partie considérable de notre horaire quotidien en envahissant les lieux publics les plus divers. Tannées de vous faire harceler par des émissions insignifiantes et des annonces commerciales intrusives dans les salles d’attentes des cliniques médicales, à la buanderie du coin ou dans les commerces du centre-ville ? Les Sans-cravates vous invitent à libérer le temps de cerveau disponible de vos concitoyennes autrement accaparé par le petit écran en combattant l’omniprésence du média sur une note humoristique.

Pour ce faire, il suffit de se munir d’une arme infaillible conçue par Mitch Allman, un ingénieur électronique de la Silicon Valley. Assez petit pour tenir dans votre poche et fonctionnant selon le principe d’une commande à distance, le TV-B-Gone [1] est un instrument lançant des fréquences infrarouges qui éteignent les téléviseurs lorsqu’elles rencontrent le champ de l’appareil. Plus précis qu’une attaque chirurgicale de l’armée américaine et sans dommages collatéraux, il suffit donc de repérer sa cible et de viser en sa direction : le TV-B-Gone est actif jusqu’à une distance de 15 mètres et même à travers les vitrines ! Discret, il n’émet pas de lumière lorsqu’on appuie sur l’émetteur et il vous permet d’agir en toute impunité en repérant les ondes de plus de 300 marques de téléviseurs. De plus, son utilisation ne requiert aucune formation particulière. Comme nous l’enseignent les Sans-cravates, « c’est en tivibigonant que l’on devient tivibigoneur » !

Aux armes citoyennes : toutes pour la télélégitime défense !

Coordination des Sans-cravates

Vous avez aimé cet article?
À bâbord! vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.
Partager sur        

Articlessur le même thème