Le communautaire contre-attaque

No 68 - février / mars 2017

Observatoire des luttes

Le communautaire contre-attaque

Après la grève de l’automne dernier à travers tout le Québec, 2017 sera encore une année de mobilisation pour les organismes d’action communautaire autonome, avec plusieurs actions qui se tiennent au mois de février. 

Tout comme l’ensemble de la population, nous ne recevons que mépris et indifférence dans un contexte d’austérité budgétaire et de compressions tous azimuts de la part du gouvernement actuel. Dans ce contexte, seule la lutte paiera. C’est par la campagne Engagez-vous !, une coalition regroupant des réseaux nationaux d’action communautaire autonome, que s’organise la réplique du milieu.

L’action communautaire est mise à mal par les méthodes de financement actuelles où il est de plus en plus difficile de recevoir des subventions pour réaliser la mission globale d’un organisme. Le financement par projet (souvent non récurrent) ou par entente de services (exigeant une reddition de comptes importante et dont les axes d’intervention sont prédéfinis) prend toujours plus d’importance, mettant à mal l’autonomie des organismes. Ceux-ci doivent désormais répondre à des commandes précises du gouvernement plutôt que d’avoir la marge de manœuvre nécessaire pour expérimenter et faire preuve d’originalité dans les façons d’accompagner les personnes qui fréquentent nos espaces. En mode survie, plusieurs milieux n’ont d’autre choix que de répondre à ces demandes pour continuer d’exister. Il s’ensuit que les aspects de transformations sociales des missions des organismes sont relégués en arrière-plan. Il n’y a plus le temps de réfléchir avec les membres sur le type d’action collective qu’ils et elles désireraient porter et les organismes se limitent de plus en plus à offrir de simples services à travers ces types de financement.

Ces services à la population devraient pourtant être du ressort de l’État, qui nous perçoit comme des sous-traitants. Nous ne sommes pas des fournisseurs de services ! Les milieux d’action communautaire autonome sont des espaces citoyens démocratiques dont les activités ne sont pas une fin en soi, mais des moyens pour provoquer des changements sociaux et l’émancipation des collectivités à travers l’éducation populaire et la mobilisation. C’est pour préserver ces espaces essentiels à la démocratie québécoise et à la participation sociale des populations marginalisées que le communautaire se mobilise ce mois de février. Notre autonomie est un fondement essentiel à notre action.

Par contre, même ces types de financement gouvernemental ne permettent plus de soutenir adéquatement les milieux communautaires. Le manque de subvention conduit plusieurs organismes à diminuer leurs effectifs et leurs activités. Nous subissons, comme tous les milieux, les « conséquences de l’austérité budgétaire. Or, les demandes d’aide que nous recevons ne cessent d’augmenter, l’accessibilité des services étatiques ayant été mise à mal dans les dernières années.

Dans ce contexte, c’est la capacité de mobilisation de la société pour une plus grande justice sociale qui s’effrite. Si les groupes communautaires doivent assurer les services qu’est censé fournir l’État plutôt que de se concentrer sur les axes d’éducation populaire et d’action collective, c’est tout un pan du mouvement social ayant porté l’État-providence qui s’efface. De plus en plus débordés de demandes pressantes, les organismes représentent le dernier rempart de ce filet social qui disparaît. C’est donc autour de ces enjeux que s’organisent les mobilisations : pour le respect de l’autonomie de l’action communautaire et contre l’austérité budgétaire, qui pèse lourdement sur nos milieux et sur les personnes qui les fréquentent.

La campagne Engagez-vous ! est un appel à la solidarité adressé à l’ensemble de la population québécoise. En février se tiendront plusieurs actions à Québec et à Montréal. Rejoignez-nous dans la rue !

Pour en savoir plus sur la campagne, ou pour connaître les façons de soutenir les organismes de votre région, visitez le site web www.engagezvousaca.org

Vous avez aimé cet article?
À bâbord! vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.
Partager sur        

Articlessur le même thème