Une histoire politique du cinéma

No 28 - février / mars 2009

Régis Dubois

Une histoire politique du cinéma

Lu par Christian Brouillard

Régis Dubois, Une histoire politique du cinéma, Arles, Sulliver 2007, 216 p.

C’est un survol qui peut sembler acrobatique que nous propose Régis Dubois dans son ouvrage intitulé Une histoire politique du cinéma, puisqu’il s’agit, rien de moins, que de nous offrir une histoire globale du 7e art en lien avec les principaux événements idéologiques et politiques du xxe siècle. Certes, les puristes et pointilleux de tous poils pourront souligner les nombreuses lacunes de ce livre mais, comme le souligne l’auteur dès le départ, il s’agit moins d’analyser en profondeur les œuvres et courants cinématographiques que « d’ouvrir des perspectives globales avec un souci de pédagogie et de concision ». À cet égard, le pari est magnifiquement relevé.

Par ailleurs, certainEs pourraient « tiquer », au nom du mythe de l’objectivité, face aux positions idéologiques de l’auteur, positions situées pleinement à gauche. Il ne s’en cache d’ailleurs pas et les revendique pleinement en soulignant, à partir de l’exemple des travaux d’historiens du cinéma comme George Sadoul et Robert Brasillach, que toute lecture du cinéma est idéologique. Cette prise de parti explique ainsi le fait que Régis Dubois nous livre, non pas l’histoire du cinéma, mais une histoire politique de la pratique cinématographique. À partir de ce constat subjectif, l’auteur ne se contente pas seulement d’analyser des films « politiques » mais touche d’autres œuvres, car « tout film est vecteur d’idéologie, même, et surtout l’œuvre la plus “neutre” et apolitique qui soit. » C’est donc un livre fort utile pour ceux et celles qui tentent de penser politiquement un art qui imprègne largement notre quotidien.

Thèmes de recherche Cinéma, Livres, Histoire
Vous avez aimé cet article?
À bâbord! vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.
Partager sur        

Articlessur le même thème