Dossier : L’eau, c’est politique

Présentation du dossier

L’eau, c’est politique

Un dossier coordonné par Gaétan Breton

« L’eau c’est politique » : plus que jamais la formule apparaît juste. Comme source de vie, bien essentiel, ressource stratégique, l’eau représente un enjeu politique de premier ordre. Et il n’y a pas meilleur exemple à prendre pour faire apprécier à tout un chacun ce qu’il en est des ravages du néolibéralisme, ainsi que pour stigmatiser l’aveuglement de nos décideurs politiques et mettre en lumière comment la gauche pourrait être d’ores et déjà porteuse d’alternatives décisives en la matière.

On ne le dira jamais assez : avec l’eau, il est question de vie ou de mort ! Déjà pour les milliers d’humains qui au « sud » en manquent cruellement, mais aussi dans l’avenir pour les millions d’autres qui risquent de faire les frais de sa marchandisation sauvage, à l’échelle du monde.

Ici au Québec, le gouvernement Charest semble vouloir entrer tête baissée dans cette logique marchande, appelant notamment à sa gestion privée ou envisageant l’installation de compteurs d’eau résidentiels. On comprendra l’importance d’en démasquer les aberrations et les non-dits, d’en bloquer les premières décisions concrètes. Mais le phénomène est beaucoup plus général : en Angleterre, en Bolivie, en France, partout on retrouve les mêmes logiques destructrices à l’œuvre, et les mêmes désirs d’y mettre un holà décidé. Au nom de la vie, tout simplement !

Thèmes de recherche Ecologie et environnement
Vous avez aimé cet article?
À bâbord! vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.
Partager sur        

Articlessur le même thème