Dossier : Vivre en démocratie autoritaire

Articles

  • Dossier : Vivre en démocratie (...)

    Dossier : Vivre en démocratie autoritaire

    Notre démocratie du petit nombre

    Un parlement québécois votant, par une imposante majorité d’élu·e·s, l’adoption d’une loi d’exception restreignant les droits fondamentaux d’association, d’expression et de réunion. Un gouvernement péquiste appuyant l’application d’un règlement municipal brimant tout autant ces mêmes droits, sur un territoire plus restreint, mais à perpétuité. Un gouvernement canadien bâillonnant la recherche scientifique autant que l’expression de la critique au sein de tout ce que pouvait subventionner l’État auparavant. Un gouvernement états-unien se dotant du pouvoir d’épier toutes les communications dans le monde et poursuivant, telle une police politique internationale, le courageux dénonciateur de cette situation inacceptable. Un peu partout sur la planète, une criminalisation de l’action collective et une banalisation de lois d’exception décrétées par des gouvernements « démocratiquement » élus (ou non).

  • Dossier : Vivre en démocratie (...)

    Dossier : Vivre en démocratie autoritaire

    L’austérité comme stratégie de classe

    Néolibéralisme tardif

    Alors qu’elle est de plus en plus contestée comme orientation générale des politiques économiques et fiscales, l’austérité demeure l’orientation principale du gouvernement du Québec. L’objectif de la Commission permanente de révision des programmes présidée par Lucienne Robillard est de réduire de manière durable et permanente la taille de l’État et le poids des dépenses publiques dans l’économie québécoise.

  • Dossier : Vivre en démocratie (...)

    Dossier : Vivre en démocratie autoritaire

    Les sorcières ont toujours soif

    Ces dernières années, en Occident, on remarque une plus grande visibilité des idées féministes dans les grands médias, l’espace public, la culture, les actions des mouvements sociaux, etc. À titre d’exemple, pour la première fois depuis des décennies, la pièce de théâtre Les fées ont soif de Denise Boucher, qui avait fait tant scandale au Québec en 1978, était de retour sur les planches cet automne au théâtre La Bordée à Québec. Nous émettons ici l’hypothèse que ces idées, et ces féministes, plus visibles et plus présentes, sont une directe conséquence de l’imposition de l’austérité budgétaire en Occident, de la montée des conservatismes et des fondamentalismes tous azimuts et surtout de la « moralisation » du rôle et de la place que les femmes devraient occuper.

  • Dossier : Vivre en démocratie (...)

    Dossier : Vivre en démocratie autoritaire

    Extractivisme et criminalisation

    La criminalisation de la protestation sociale est un mécanisme de répression parmi d’autres, telles les pratiques de surveillance ou les interventions musclées. La criminalisation de l’opposition à l’extractivisme fait référence au fait que, très souvent, les personnes et mouvements qui protestent contre l’exploitation de ressources naturelles et pour défendre leur économie, leur mode de vie, leur culture, leur existence sont poursuivies devant les tribunaux, voire amenées en prison à la suite d’accusations criminelles. En outre, dans le contexte de conflits armés, les personnes visées par des accusations criminelles sont plus susceptibles d’être victimes d’autres violations des droits humains qui peuvent aller jusqu’à leur assassinat, et ce, en toute impunité.

  • Dossier : Vivre en démocratie (...)

    Dossier : Vivre en démocratie autoritaire

    Démocratie policière

    « Notre boulot, à la police, c’est la répression. Nous n’avons pas besoin d’un agent sociocommunautaire comme directeur, mais d’un général. Après tout, la police est un organisme paramilitaire, ne l’oublion pas. » – Yves Francoeur, président de la Fraternité des policiers de Montréal, en 2009

    À la suite de l’arrestation de masse lors du Sommet du G20 à Toronto, en 2010, un étudiant en théâtre de l’Université de Toronto pris dans le coup de filet s’insurgeait, à la télévision : « Je n’en reviens pas que cela puisse arriver au Canada !  » À le voir, on le savait de descendance européenne et probablement de classe moyenne. Ce qui expliquait son étonnement devant des policiers le traitant sans respect et bafouant ses droits. Plusieurs ont eu la même réaction lors des arrestations de masse pendant le Printemps de la matraque en 2012.

  • Dossier : Vivre en démocratie (...)

    Dossier : Vivre en démocratie autoritaire

    Le spectre de la peste brune

    Lors des élections européennes du 25 mai 2014, l’incroyable poussée de l’extrême droite a déstabilisé l’équilibre politique de plusieurs pays. Celle-ci est pour la première fois arrivée en tête en France, au Danemark et au Royaume-Uni, où elle a obtenu respectivement 24,85 % (Front national, FN), 26,7 % (Parti du peuple danois, DF) et 27,5 % (Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni, UKIP) des suffrages. Plusieurs autres pays ne sont pas en reste puisque, par exemple, le Parti de la liberté d’Autriche (FPÖ) a obtenu 20,5 %, tandis que le Mouvement pour une meilleure Hongrie a raflé 14,7 %.

  • Dossier : Vivre en démocratie (...)

    Dossier : Vivre en démocratie autoritaire

    Repérer les angles morts

    Démocratie restreinte et autoritarisme arabe

    L’histoire maghrébine et proche-orientale des 20 dernières années regorge d’exemples historiques nous donnant à voir l’irruption du peuple dans l’arène politique dans des sociétés où le politique a toujours été une affaire de rapports de force bruts que les possédants et dominants faisaient subir à des masses qu’ils méprisaient largement. Les récentes révoltes, à appréhender sous un temps long et discontinu, donnaient à voir une appropriation des espaces publics et des formes de mobilisation inédites. C’est le politique qui se libère et s’autonomise dans des sociétés où nous avons tendance à penser que c’est face au seul pôle religieux qu’il faut s’affranchir. Autonomie du politique face au religieux, mais aussi et surtout face au militaire, au policier et à l’arbitraire de l’injustice des possédants.

  • Dossier : Vivre en démocratie (...)

    Dossier : Vivre en démocratie autoritaire

    Pour ne pas conclure...

    « What we loved was not enough. Kiss it quick and rise again », Silver Mt. Zion
    Le portrait d’ensemble qui émerge de ce dossier est indéniablement sombre. Néanmoins, les grotesques démons­trations de puissance, dont on retrouve quelques exemples au fil des pages qui précèdent, masquent bien mal la rapide perte de légitimité du système. Si le capitalisme prend un tel virage autoritaire, c’est aussi parce que sa reproduction est de plus en plus difficile. Les inégalités sociales croissantes et le bilan (...)

  • Dossier : Vivre en démocratie (...)

    Présentation du dossier du no 57

    Vivre en démocratie autoritaire

    Au Québec, tout comme au Canada et ailleurs dans le monde, la démocratie est de plus en plus réduite à ses formes les plus rudimentaires ou à ses pratiques procédurales dont le sens a été systématiquement vidé de tout contenu significatif. Pendant que subsiste un squelette d’État de droit que la doctrine libérale s’entête à vouloir confondre avec la démocratie, les différents mouvements de dissidence et de résistance sont férocement attaqués, révélant du même coup la brutalité d’un virage autoritaire et répressif de moins en moins subtil.

La revue

dans votre poche

Depuis 2013, la revue est disponible au format numérique. Que vous utilisiez un téléphone, une tablette, une liseuse Kindle ou un ordinateur, vous pourrez lire la revue sur le support qui vous convient.

Téléchargez gratuitement une application pour lire la revue À bâbord !

Le module EPUBReader permet de lire les fichiers ePub dans le navigateur Firefox (MAC, PC)

Le logiciel FBReader (MAC, PC, Linux, Android, Blackberry)

Le logiciel Calibre (MAC, PC, Linux)

Le logiciel Adobe Digital Editions (MAC, PC)

Le site Google Play Livres permet de téléverser la revue dans l’onglet "Mes livres". Vous pourrez ensuite lire la revue sur tous les navigateurs (Chrome, Firefox, Internet Explorer, Safari) ou sur votre téléphone intelligent via l'application Google Play Livres (MAC, PC, iPad/iPhone, Android).

Le site Google Play Livres permet de téléverser la revue dans l’onglet "Mes livres". Vous pourrez ensuite lire la revue sur tous les navigateurs (Chrome, Firefox, Internet Explorer, Safari) ou sur votre téléphone intelligent via l'application:
Google Play Livres pour Android
Google Play Livre pour iPhone/iPad

Kindle pour liseuse Kindle

iBooks pour iPhone/iPad

Le logiciel FBReader pour Blackberry