Dossier : L’institut économique de Montréal, repaire de la droite

Articles

  • Dossier : L’institut économique (...)

    L’Institut Économique de Montréal

    Repaire de la droite

    Un dossier coordonné par Normand Baillargeon

    Le cerveau des dominés est une composante majeure de l’arsenal des dominants. Ils l’ont d’ailleurs depuis longtemps compris et déploient énormément d’argent, d’énergie et de ressources à le façonner. Il s’agit de faire en sorte que les dominés soient persuadés de vivre dans une société juste et de n’avoir qu’à s’en prendre à eux-mêmes pour leur situation, de faire en sorte que les pauvres votent pour les riches, les exclus pour ceux qui les excluent, les malades contre des soins de santé universels, les étudiants (...)

  • Dossier : L’institut économique (...)

    Petite histoire

    Réseaux d’affaires et think tanks archéolibéraux

    par Benoit Perron

    Lors de son allocution au Congrès américain à la suite de son retour de la conférence de Yalta pour le partage du vieux continent en février 1945, le président Frank Delano Roosevelt déclare que « Le monde est désormais dominé par des sphères d’influence ». Deux idéologies économiques opposent l’Est et l’Ouest : le communisme et l’économie planifiée versus le capitalisme et l’économie de marché. C’est le début de la Guerre froide. Une guerre psychologique sur fond d’idéologies. Roosevelt, père du New Deal et (...)

  • Dossier : L’institut économique (...)

    IEDM et partis politiques

    Rencontre du troisième type

    par Christian Brouillard

    L’Institut économique de Montréal (IEDM) se présente explicitement comme une organisation indépendante, vouée à la recherche et à l’éducation économique, non partisane et sans but lucratif. Elle est d’ailleurs enregistrée comme « organisme charitable » par Revenu Canada. Charité bien ordonnée commençant par soi-même, on ne sait pas avec exactitude qui finance cet Institut et dans quelle proportion. Dans un document fort éclairant publié en octobre 2003 [1], la Coalition Solidarité Santé soulignait que comme l’Institut Fraser, son frère jumeau basé en Colombie-Britannique, « il est légitime de présumer que (...), l’IEDM est financé par de grandes compagnies qui ont tout à gagner de la privatisation et de la déréglementation ».

  • Dossier : L’institut économique (...)

    L’Institut économique de Montréal se penche sur...

    L’avenir du système de santé québécois

    par Rachel Sarrasin

    Selon Antonio Gramsci, il faut comprendre le rôle des intellectuels dans l’organisation de la vie collective non pas à partir de la définition du type de travail que ces acteurs effectuent, mais plutôt selon la fonction qu’ils occupent au sein de la société. Ainsi, en tant que composante de la société civile, ces intellectuels contribuent par la production des idées à la création d’un bloc culturel hégémonique qui alimente la pensée dominante et assure la légitimité du discours des autorités politiques. (...)

  • Dossier : L’institut économique (...)

    Lexique à l’usage des lecteurs ne parlant pas l’économique

    L’art des superstitions économiques

    par Gaétan Breton

    Le principe de base du discours économique actuel est de déformer systématiquement le sens des mots et des concepts. Quand un terme est employé, il veut dire autre chose que ce qu’il signifiait dans la théorie classique. L’IEDM étant spécialisé dans la récitation des mantras économiques de la classe dominante, son discours est toujours en porte-à-faux par rapport à la théorie à laquelle il prétend pourtant continuer de se référer. Nous avons donc voulu donner ici quelques clefs pour la compréhension du nouveau sens qui se cache derrière les vieux concepts.

  • Dossier : L’institut économique (...)

    IEDM

    La rhétorique comme méthodologie

    par Gaétan Breton

    L’Institut économique de Montréal propose régulièrement des opinions et des « notes économiques » destinées au commun des lecteurs. On cherche en vain une méthodologie dans ces documents qui affirment leur scientificité sans jamais en faire la démonstration. On peut alors dire que la rhétorique remplace la rigueur et que les résultats sont des pamphlets politiques destinés à promouvoir une certaine vision de la société. L’analyse de la méthodologie que je me proposais de faire doit donc se transformer en analyse du discours.

  • Dossier : L’institut économique (...)

    Le chant de sirènes de l’IEDM

    par Claude Vaillancourt

    L’Institut économique de Montréal a une mission ingrate : convaincre les éluEs et la population d’adopter des mesures néfastes pour la majorité, notamment en privatisant les services publics. Pour exécuter ce travail délicat, l’Institut bénéficie de beaucoup d’argent, de puissants alliés et de contacts privilégiés avec plusieurs élus. Ce qui ne lui garantit pas d’arriver à ses fins. Afin de détourner l’opinion publique en sa faveur, il lui faut jouer le jeu, débattre, argumenter. L’IEDM doit donc prendre le contrôle du langage, user avec habilité de la rhétorique, organiser soigneusement les discours, comme on met au pas une assemblée d’actionnaires. Peu importe si l’on doit faire, à quelques moments, de légères entorses à la vérité.

  • Dossier : L’institut économique (...)

    Les dîners-causeries de l’IEDM ne font pas dans la dentelle

    Des hot dogs intellectuels

    par Claude Rioux

    Mercredi 16 mai 2007. Nous sommes à quelques jours du dépôt du budget provincial, en plein psychodrame parlementaire et médiatique. Ici, à l’hôtel Delta, point de nervosité, comme si l’issue de la crise, de toutes façons, était déjà connue. Lors du dépôt du budget, le 24 mai, la ministre des Finances du Québec annoncera la nomination de M. Castonguay à la tête d’un comité qui doit produire, cet automne, un « rapport » sur la réforme du financement du système de santé. Or, Claude Castonguay est justement (...)

La revue

dans votre poche

Depuis 2013, la revue est disponible au format numérique. Que vous utilisiez un téléphone, une tablette, une liseuse Kindle ou un ordinateur, vous pourrez lire la revue sur le support qui vous convient.

Téléchargez gratuitement une application pour lire la revue À bâbord !

Le module EPUBReader permet de lire les fichiers ePub dans le navigateur Firefox (MAC, PC)

Le logiciel FBReader (MAC, PC, Linux, Android, Blackberry)

Le logiciel Calibre (MAC, PC, Linux)

Le logiciel Adobe Digital Editions (MAC, PC)

Le site Google Play Livres permet de téléverser la revue dans l’onglet "Mes livres". Vous pourrez ensuite lire la revue sur tous les navigateurs (Chrome, Firefox, Internet Explorer, Safari) ou sur votre téléphone intelligent via l'application Google Play Livres (MAC, PC, iPad/iPhone, Android).

Le site Google Play Livres permet de téléverser la revue dans l’onglet "Mes livres". Vous pourrez ensuite lire la revue sur tous les navigateurs (Chrome, Firefox, Internet Explorer, Safari) ou sur votre téléphone intelligent via l'application:
Google Play Livres pour Android
Google Play Livre pour iPhone/iPad

Kindle pour liseuse Kindle

iBooks pour iPhone/iPad

Le logiciel FBReader pour Blackberry