Dossier : En plein corps

Articles

  • Dossier : En plein corps

    Dossier : En plein corps

    Ceci (n’)est (pas) mon corps

    Le corps a toujours constitué un enjeu féministe, d’autant plus que durant des siècles, les « politiques sur notre ventre » se sont longtemps faites sur notre dos. Si des hommes pratiquent de longue date (et encore aujourd’hui) l’échange de femmes en raison des capacités productives et reproductives de leur corps, il n’est pas étonnant que les mouvements et les réflexions féministes aient fait du corps des femmes un enjeu. Cela est d’autant plus important que les mouvements féministes se sont développés à une époque où, si l’on en croit Foucault, les mécanismes de domination passent largement par le biopouvoir.

  • Dossier : En plein corps

    Néomédicalisation

    La marchandisation de la santé

    Dossier : En plein corps

    La médicalisation est le processus qui consiste à transformer des expériences normales de la vie en « maladies » pour lesquelles un traitement médical est alors proposé. De la naissance à la mort, des menstruations au vieillissement, de l’humeur au désir sexuel, ce qui était auparavant considéré comme normal devient de plus en plus souvent un « problème » qui doit être soigné. Et on demande à celles et ceux qui sont lésés de changer au lieu de chercher à modifier le contexte social qui crée ces problèmes. Bref, on utilise des traitements médicaux et des pilules comme des modes ou des instruments de contrôle social.

  • Dossier : En plein corps

    Dossier : En plein corps

    L’arme du corps

    Faut-il vraiment en arriver là ?

    Le corps est un espace dans lequel s’inscrivent notre condition sociale, notre travail, les violences et les discriminations subies. Tout cela a un impact sur son apparence, sa longévité, sa bonne ou mauvaise santé. Mais c’est aussi un espace de liberté, de jouissance, de transgression, d’émancipation et de revendication. Le corps peut devenir outil politique.
    Outil d’affirmation, dans le cas où des corps discrédités et socialement invisibles s’affichent dans l’espace public : marche des salopes, (...)

  • Dossier : En plein corps

    Dossier : En plein corps

    Masculinité et féminité imposées

    Le corps trans, au Québec, est pathologisé, médicalisé, normalisé, stérilisé. Ce dernier ainsi que l’être qui l’habite subissent les impacts extrêmes de la normalisation genrée, sans pour autant être les seul·e·s. C’est pourquoi nous souhaitons ici ouvrir le dialogue et mettre de l’avant l’importance d’aborder l’enjeu de leur stérilisation forcée comme exemple vécu d’une normalisation extrême de nos corps. Cette normalisation et cette légalisation du corps trans passent par l’imposition d’une féminité et d’une masculinité standardisées. De celles dont nous souhaitons nous éloigner ou de celles dont nous souhaitons nous rapprocher.

  • Dossier : En plein corps

    Dossier : En plein corps

    La reine et le saumon

    Résistance innue à la colonisation

    Mani-Utenam, octobre 2012. Nous sommes sur la route 138 qui mène au chantier de La Romaine, le dernier grand projet hydro-électrique québécois qui consiste à harnacher une rivière à saumon du territoire traditionnel innu, le Nitassinan. Un groupe de militant·e·s bloque le passage des camions en direction du chantier d’Hydro-Québec, poursuivant les actions politiques menées à l’encontre de ce projet par les Innu·e·s depuis 2008. Des enfants, des dames âgées, des adolescent·e·s, quelques hommes ont établi un (...)

  • Dossier : En plein corps

    Dossier : En plein corps

    Le corps des femmes de couleur

    Lieu de lutte pour un nouveau féminisme

    L’instrumentalisation du corps des femmes comme symbole politique par les systèmes patriarcaux a rapidement été repérée par les féministes comme un enjeu majeur dans la lutte pour l’émancipation des femmes. Les féministes ont rappelé comment l’appropriation du corps des femmes par le système patriarcal constitue un enjeu central pour comprendre la domination des femmes, mais aussi pour mieux penser la résistance. En d’autres mots, le corps est conçu comme lieu de pouvoir, en tant qu’objet mais aussi sujet de pouvoir. Aujourd’hui, au sein même du mouvement féministe, le corps des femmes immigrantes et racisées devient objet de débat et sujet de résistance.

  • Dossier : En plein corps

    Dossier : En plein corps

    Peut-on consentir à la prostitution ?

    La question de la prostitution est complexe, car elle implique un ensemble de considérations économiques, sociales, politiques et éthiques. Elle est marquée par des rapports sociaux de pouvoir liés à la classe sociale, à l’appartenance ethnique et, bien entendu, au sexe ; les femmes constituant la très forte majorité des personnes prostituées et les hommes, des clients.

  • Dossier : En plein corps

    Dossier : En plein corps

    Quand le corps des femmes donne chair au conflit

    Corps voilé, dévoilé, marchandé ; corps conspué, vendu, réclamé ; corps auto­déterminé... Le corps des femmes, au sein même des féminismes, demeure un outil et un terrain de tensions, de conflits et de résistances. Les enjeux entourant le port du voile et la prostitution/travail du sexe en sont les illustrations les plus actuelles et les plus déchirantes. Mais au-delà de l’enjeu fondamental qui divise les différentes approches féministes – à savoir : est-il possible qu’une femme qui porte le hijab ou le (...)

  • Dossier : En plein corps

    Dossier : En plein corps

    Prêter le flanc

    Que penser du nu militant féminin ? Et comment le penser en tant que féministe ?

    Les exemples de nudité militante sont nombreux. Dans certains cas ils sont mixtes, dans d’autres cas ils sont spécifiquement le fait de femmes militantes. Toutefois, dans tous les cas, c’est le corps nu de la femme qu’il faut interroger, à cause de l’histoire qui lui colle à la peau, parce qu’un corps féminin dénudé sur la place publique, ça ne va pas de soi.

  • Dossier : En plein corps

    Présentation du dossier du no 51

    En plein corps

    En kiosque le 11 octobre

    Dans sa chronique féministe en nos pages, Martine Delvaux traite du filibuster de Wendy Davis, représentante au Sénat du Texas qui a occupé le plancher du Sénat pendant plus de dix heures consécutives, debout, sans pause ni repas. En livrant un long discours visant à bloquer l’adoption d’un projet de loi menaçant les possiblités d’avorter au Texas, elle infligeait une épreuve à son propre corps, dans le but de stopper une atteinte aux droits des femmes de disposer du leur. Nous ne pouvions trouver meilleure illustration des questions que nous avons cherché à soulever dans ce dossier, à savoir que le corps est non seulement l’enjeu de plusieurs batailles actuelles, mais est aussi directement mobilisé dans le cadre de luttes sociales.

La revue

dans votre poche

Depuis 2013, la revue est disponible au format numérique. Que vous utilisiez un téléphone, une tablette, une liseuse Kindle ou un ordinateur, vous pourrez lire la revue sur le support qui vous convient.

Téléchargez gratuitement une application pour lire la revue À bâbord !

Le module EPUBReader permet de lire les fichiers ePub dans le navigateur Firefox (MAC, PC)

Le logiciel FBReader (MAC, PC, Linux, Android, Blackberry)

Le logiciel Calibre (MAC, PC, Linux)

Le logiciel Adobe Digital Editions (MAC, PC)

Le site Google Play Livres permet de téléverser la revue dans l’onglet "Mes livres". Vous pourrez ensuite lire la revue sur tous les navigateurs (Chrome, Firefox, Internet Explorer, Safari) ou sur votre téléphone intelligent via l'application Google Play Livres (MAC, PC, iPad/iPhone, Android).

Le site Google Play Livres permet de téléverser la revue dans l’onglet "Mes livres". Vous pourrez ensuite lire la revue sur tous les navigateurs (Chrome, Firefox, Internet Explorer, Safari) ou sur votre téléphone intelligent via l'application:
Google Play Livres pour Android
Google Play Livre pour iPhone/iPad

Kindle pour liseuse Kindle

iBooks pour iPhone/iPad

Le logiciel FBReader pour Blackberry