Accueil du site > No 51 - oct. / nov. 2013 > Chili : 40 ans de lutte pour la démocratie

Colloque 11 septembre 1973-2013

Chili : 40 ans de lutte pour la démocratie

Colloque 11 septembre 1973-2013

Chili : 40 ans de lutte pour la démocratie

12-13 septembre 2013, Université du Québec à Montréal, Salle des Boiseries, J-2805

JEUDI 12 SEPTEMBRE, 9h45

Mot d’ouverture par Ricardo Peñafiel, chercheur au Groupe de recherche sur les imaginaires politiques en Amérique Latine (GRIPAL) et co-organisateur du colloque.

PANEL 1, 10h : Mapuches et luttes contre le modèle extractif

Sous la présidence de Claude Morin, professeur honoraire, Département d’histoire, Université de Montréal.

Ximena Cuadra, candidate à la maîtrise en science politique, Université du Québec à Montréal. « L’émergence des conflits socio-environnementaux dans le Chili de la post-dictature »

Bastien Sepúlveda, docteur en géographie, Université de Rouen. « Entre criminalisation et multiculturalisme néoliberal : la demande territoriale mapuche dans le Chili contemporain »

Isabel Orellana, professeure, Département de didactique, Université du Québec à Montréal. « Mobilisation sociale, résistances, équité socioécologique et écocitoyenneté dans le Chili contemporain »

PANEL 2, 13h30 : Arts, résistances et historiographie

Sous la présidence de Cynthia Milton, professeure agrégée, Département d’histoire, Université de Montréal.

Carolina Ferrer, professeure, Département d’études littéraires, Université du Québec à Montréal. « Devoir de mémoire, devoir de justice : que peut la littérature ? »

José del Pozo, professeur, Département d’histoire, Université du Québec à Montréal. « Allende : comment son histoire a été relatée. Un exercice historiographique »

Laura Francisca Jordán González, candidate au doctorat en musicologie, Université Laval. « Musique et clandestinité en dictature (Chili, 1973-1989) »

Mot de fermeture de la journée par Rémi Bachand, professeur au Département des sciences juridiques de l’UQAM, directeur du Centre d’études sur le droit international et la mondialisation et co-organisateur du colloque.

* * *

Nous invitons les participant-e-s du colloque à assister au cycle de projections Chili 73-13, à la Cinémathèque québécoise.

À partir de 18h30 : Le dernier combat de Salvador Allende suivi de Images d’une dictature, du réalisateur Patricio Henriquez.

* * *

VENDREDI 13 SEPTEMBRE, 9h45

Mot d’ouverture de la journée par Rémi Bachand, professeur au Département des sciences juridiques de l’UQAM, directeur du Centre d’études sur le droit international et la mondialisation et co-organisateur du colloque.

PANEL 3, 10h : Éducation : la grève est étudiante, la lutte est populaire

Sous la présidence de Marcos Ancelovici, professeur, Département de sociologie, Université du Québec à Montréal.

Carolyne Ménard, maîtrise en histoire, Université du Québec à Montréal. « Réduits au silence : les enseignants et la démocratie au Chili (1973-2010) »

Lorena Perez-Roa, candidate au doctorat en sciences humaines appliquées, Université de Montréal. « Quand la dette sort dans la rue. L’endettement privé comme catalysateur de mouvement social : le cas de jeunes escroqués par le financement du système d’éducation universitaire ‘‘CORFO’’ »

Douglas Kristopher Smith, chercheur invité, Université d’Ottawa. « Démocratie dictatoriale et l’affirmation de sa crise au sein du mouvement étudiant »

PANEL 4, 14h : Les noms de la démocratie : mémoire, justice et participation insurgeante

Sous la présidence de Bernard Duhaime, professeur, Département des sciences juridiques, Université du Québec à Montréal.

Marie-Christine Doran, professeure, École d’études politiques, Université d’Ottawa. « Repenser la démocratie « par le bas » : de la réhabilitation de la mémoire de l’Unité populaire à l’exigence d’une Assemblée constituante »

Ricardo Peñafiel, chercheur au Groupe sur les imaginaires politiques en Amérique Latine (GRIPAL) et chargé de cours à l’Université du Québec à Montréal et en Outaouais. « Démocratie autoritaire et participation insurgeante : l’élargissement de la démocratie par les actions contestataires transgressives »

Mot de fermeture par José del Pozo, professeur au Département d’histoire de l’UQAM, co-organisateur du colloque.

Suivi d’un cocktail de départ, 16h.

* * *

Nous invitons les participant-e-s du colloque à assister au cycle de projections Chili 73-13 à la Cinémathèque québécoise.

À partir de 18h30 : Chili en transition, des réalisateurs Frank Diamand et Gaston Ancelovici suivi de Le soldat qu’il n’était pas du réalisateur Leopoldo Gutiérrez.

ARTICLE ÉCRIT PAR
| Liste de diffusion | Plan du site | Visites : 1150734 | Site réalisé avec SPIP | Crédits : [ ZAA.CC ] www.zaa.cc