Dossier : Mutations de l’univers médiatique

Articles

  • Dossier : Mutations de l’univers

    Journalismes : institutionnel vs citoyen

    Quelles collaborations possibles ?

    Il m’est avis que le Web social marque la fin du monopole des journalistes institutionnels (formés aux écoles de journalistes, accrédités, etc.) sur l’information. Cela ne signifie pas qu’ils sont appelés à disparaître, mais plutôt à voir des transformations dans leur rôle, dans leurs pratiques et dans leur manière d’interagir avec les citoyennes, qu’on ne peut plus simplement appeler « public ».

  • Dossier : Mutations de l’univers

    Journalisme et relations publiques

    Qui raconte quelle histoire sur quelle plateforme ?

    La journaliste souhaite raconter chaque jour une histoire d’intérêt public. Une histoire qu’elle a développée elle-même. Pour réaliser cette aspiration : fabriquer des reportages originaux d’intérêt public, la journaliste doit surmonter plusieurs obstacles. Celui qui nous préoccupe ici est l’industrie des relations publiques.

  • Dossier : Mutations de l’univers

    Les nouveaux médias

    Promesses et périls

    Ce qu’on appelle les « nouveaux médias », ce ne sont pas tant des nouveaux outils ou encore une nouvelle manière de diffusion, rendus possibles par l’agencement de textes, photos et vidéos qui circulent via diverses plateformes sur le Web. Ces outils auraient très bien pu se développer sans que nous ayons à parler de nouveaux médias. Il aurait été simplement question d’extensions de la presse écrite, de la photo, de l’audio ou de la vidéo sur de nouvelles plateformes.

  • Dossier : Mutations de l’univers

    Critique, censure et riposte

    À l’ère des médias participatifs

    Cette ère n’est pas toute jeune. Cela fait bientôt quinze ans que le Web héberge des médias citoyens alternatifs, autogérés. Les formes de censure qui lui sont propres non plus. Elles se reproduisent, se globalisent, prennent des boucs émissaires. Les pouvoirs menacés par ces formes médiatiques comprennent de plus en plus les risques associés à ces fuites, ces inscriptions, ces circulations, ces prises de parole, mais ils comprennent rarement leur mode de fonctionnement. Au contraire, les réponses et la riposte à ces formes de censure se renouvellent et s’organisent en un réseau de solidarités de plus en plus souple et conscient de ses forces.

  • Dossier : Mutations de l’univers

    Les nouveaux médias

    Aliénation ou émancipation ?

    D’Émilie-Gamelin à Tahrir, les réseaux se sont invités partout où l’actualité s’est faite brûlante. Prenons le conflit étudiant et la campagne électorale dans la foulée. Ils ont servi de moult façons. Un événement Facebook pour organiser une manifestation, le mot-clic #manifencours pour la suivre en direct sur Twitter et Instagram pour la revivre façon rétro. On a aussi pu voir des personnalités publiques croiser le fer sur Twitter – ce qu’on appelle un « tweet-fight » –, par exemple celui entre Martine Desjardins et François Legault sur le financement des universités.

  • Dossier : Mutations de l’univers

    Médias, politique et objectivité

    Quand le « quatrième pouvoir » est pris à partie

    Le « Printemps érable » a entraîné une sérieuse remise en question des institutions au Québec, et les médias de masse n’y ont pas échappé. Sur la ligne de front des manifestations étudiantes, le « quatrième pouvoir » a été perçu bien naïvement comme le complice du pouvoir politique. Les raccourcis idéologiques pris par une frange de ce mouvement social, au demeurant pacifique et exemplaire dans son ensemble, ont ouvert la porte à des dérives inattendues dans une société pourtant démocratique.

  • Dossier : Mutations de l’univers

    Journalisme, militantisme et impartialité

    De nos jours, dans les codes d’éthique ou de déontologie qui balisent modérément les activités professionnelles liées aux métiers de l’information, il n’est plus tant question d’objectivité journalistique que d’autres valeurs, telles l’exactitude, l’équité, la rigueur, la vérité et l’impartialité, dont on ne manquera pas de préciser ici qu’elle reste encore et toujours synonyme d’objectivité. Ces mêmes qualités déterminent a contrario ce que la journaliste Colette Beauchamp nomme « la tare de la subjectivité » des militantes, laquelle renvoie à de moins nobles vocables – tels idée reçue, parti pris, partialité – et dote ces acteurs du monopole de l’idéologie.

  • Dossier : Mutations de l’univers

    GAPPA

    Un média citoyen amateur, militant et collaboratif

    Actif depuis juillet 2012, GAPPA (Guet des activités paralogiques propagandistes et anti­démocratiques) s’inscrit parmi les nombreuses initiatives médiatiques citoyennes ayant émergé récemment au Québec. À l’instar des autres médias citoyens, GAPPA s’approprie les nouvelles technologies de l’information et de la communication afin de produire et diffuser du contenu médiatique original, une possibilité jusqu’à tout récemment presque exclusivement réservée à des corporations et à l’État.

  • Dossier : Mutations de l’univers

    Présentation du dossier du no 50

    Mutations de l’univers médiatique

    La plupart des gens ont probablement eu conscience de l’existence d’Internet il y a une quinzaine d’années environ, souvent sans savoir que ce formidable outil avait été développé depuis deux décennies au moins avec des fonds publics, mais en y voyant, non sans raison, de grandes promesses de démocratisation, de liberté et d’enrichissement de notre conversation collective.
    Les choses ont bien changé, et cette fois encore sans que trop de gens en prennent pleinement conscience. Internet est en (...)

La revue

dans votre poche

Depuis 2013, la revue est disponible au format numérique. Que vous utilisiez un téléphone, une tablette, une liseuse Kindle ou un ordinateur, vous pourrez lire la revue sur le support qui vous convient.

Téléchargez gratuitement une application pour lire la revue À bâbord !

Le module EPUBReader permet de lire les fichiers ePub dans le navigateur Firefox (MAC, PC)

Le logiciel FBReader (MAC, PC, Linux, Android, Blackberry)

Le logiciel Calibre (MAC, PC, Linux)

Le logiciel Adobe Digital Editions (MAC, PC)

Le site Google Play Livres permet de téléverser la revue dans l’onglet "Mes livres". Vous pourrez ensuite lire la revue sur tous les navigateurs (Chrome, Firefox, Internet Explorer, Safari) ou sur votre téléphone intelligent via l'application Google Play Livres (MAC, PC, iPad/iPhone, Android).

Le site Google Play Livres permet de téléverser la revue dans l’onglet "Mes livres". Vous pourrez ensuite lire la revue sur tous les navigateurs (Chrome, Firefox, Internet Explorer, Safari) ou sur votre téléphone intelligent via l'application:
Google Play Livres pour Android
Google Play Livre pour iPhone/iPad

Kindle pour liseuse Kindle

iBooks pour iPhone/iPad

Le logiciel FBReader pour Blackberry