Dossier : Technologies du vivant

Articles

  • Dossier : Technologies du vivant

    Dossier technologies du vivant

    Les biotechnologies au service de quelle société ?

    Un dossier coordonné par Antoine Casgrain et Karine Peschard

    De l’ingénierie génétique aux nanotechnologies, en passant par le clonage et la fécondation in vitro, les biotechnologies créent un malaise. Que ce soit le manque d’éthique de certains chercheurs, l’avidité des entreprises biopharmaceutiques, le danger de déstabiliser des écosystèmes déjà fragilisés par la pollution, les raisons ne manquent pas pour afficher une fin de non-recevoir à la biotechnologie. Pour ces critiques, la science et la technologie ne sont pas un mal en soi. Il s’agit d’activités humaines (...)

  • Dossier : Technologies du vivant

    Controverse autour de la technologie de stérilisation des semences

    Stériliser la vie pour mieux la contrôler

    par Karine Peschard

    Le 3 mars 1998, le Bureau des brevets et marques de commerce des États-Unis octroie un brevet intitulé « contrôle de l’expression des gènes végétaux ». Promptement rebaptisée « Terminator » (ou encore « semences-suicide ») par ses critiques, cette technologie modifie génétiquement les plantes de façon à rendre leurs semences stériles.

  • Dossier : Technologies du vivant

    Le groupe ETC

    ONG de vigilance biologique

    par Karine Peschard

    Le Groupe ETC [1], fondé en Saskatchewan à la fin des années 1970, est à l’époque l’une des premières organisations non-gouvernementales à s’intéresser aux biotechnologies, plus particulièrement à la question de la modification génétique des semences et de ses implications socioéconomiques et environnementales. C’est alors un véritable pionnier, puisqu’il faut attendre plus de quinze ans pour que cette question émerge finalement sur la scène publique, avec les premières récoltes commerciales d’organismes génétiquement modifiés (OGM) en 1996.

  • Dossier : Technologies du vivant

    La science et la fraude

    La communauté scientifique aux prises avec ses tricheurs

    par Antoine Casgrain

    L’année 2005 a plongé la communauté scientifique dans l’embarras. Un scientifique sud-coréen, ayant affirmé avoir réussi à cloner un être humain, a été contraint d’avouer avoir falsifié ses résultats. Cet événement place la communauté scientifique devant une dure réalité : les cas de fraude et les rétractations sont de plus en plus courants.
    Les travaux du docteur Hwang Woo-suk avaient été salués comme une avancée majeure dans le domaine du clonage. En 2004, la publication de ses résultats laissaient entendre (...)

  • Dossier : Technologies du vivant

    Contrôle du corps des femmes

    La médicalisation de la reproduction

    par Manon Sabourin

    Au Canada, près d’un couple sur huit connaîtrait des problèmes de fertilité . Parmi ces couples, certains opteront pour l’adoption, d’autres vont préférer mener une vie sans enfant ou attendre sans traitement. Pour d’autres, les nouvelles technologies de la reproduction (NTR) représentent l’espoir de réaliser leur rêve le plus cher, celui d’avoir un enfant. En effet, la multitude des techniques offertes renouvelle constamment cet espoir, et ce, malgré le taux d’échec important de ces dernières qui frôle (...)

  • Dossier : Technologies du vivant

    L’alchimie moderne

    par Karine Peschard

    Logique productiviste et marchandisation du vivant, laxisme des gouvernements et manque cruel de recherches indépendantes – voilà quelques-unes des problématiques communes aux nouvelles technologies du vivant, que ce soit dans les champs biomédical, agricole ou industriel. Ainsi, il n’est pas rare qu’une agence gouvernementale soit à la fois responsable de réglementer et de promouvoir une nouvelle technologie, ou encore qu’une technologie soit approuvée sur la base de résultats d’études menées par la (...)

La revue

dans votre poche

Depuis 2013, la revue est disponible au format numérique. Que vous utilisiez un téléphone, une tablette, une liseuse Kindle ou un ordinateur, vous pourrez lire la revue sur le support qui vous convient.

Téléchargez gratuitement une application pour lire la revue À bâbord !

Le module EPUBReader permet de lire les fichiers ePub dans le navigateur Firefox (MAC, PC)

Le logiciel FBReader (MAC, PC, Linux, Android, Blackberry)

Le logiciel Calibre (MAC, PC, Linux)

Le logiciel Adobe Digital Editions (MAC, PC)

Le site Google Play Livres permet de téléverser la revue dans l’onglet "Mes livres". Vous pourrez ensuite lire la revue sur tous les navigateurs (Chrome, Firefox, Internet Explorer, Safari) ou sur votre téléphone intelligent via l'application Google Play Livres (MAC, PC, iPad/iPhone, Android).

Le site Google Play Livres permet de téléverser la revue dans l’onglet "Mes livres". Vous pourrez ensuite lire la revue sur tous les navigateurs (Chrome, Firefox, Internet Explorer, Safari) ou sur votre téléphone intelligent via l'application:
Google Play Livres pour Android
Google Play Livre pour iPhone/iPad

Kindle pour liseuse Kindle

iBooks pour iPhone/iPad

Le logiciel FBReader pour Blackberry