Dossier : Repenser l’alimentation

Dossier : Repenser l’alimentation

Se nourrir au Soylent ?

Quel avenir pour la nourriture ? La technologie nous promet – et nous propose déjà – des aliments génétiquement modifiés. Une toute récente et révolutionnaire technologie de génie génétique appelée CRISPR-cas 9 va très certai­nement encore accen­tuer ce mouvement, avec tout ce qu’on imagine de brevets déposés et contestés, de luttes économiques et politiques, et aussi de craintes, fondées ou non, devant des aliments ou des animaux « Frankenstein ». En attendant, voici une bien curieuse proposition qui nous vient des États-Unis : se nourrir au Soylent.

Une rumeur persistante, mais fausse, voudrait que ce mot ait été choisi en référence à ce que mangeaient les gens dans un film de science-fiction de 1973, Soylent Green. Dans la dystopie qu’il décrit, nos descendants, qui vivent sur une planète devenue à peu près infer­tile, se nourrissent de ce Soleil vert (selon le nom français du film), un aliment vendu par la multinationale Soylent et dont on appren­dra qu’il est fabriqué à partir… d’humains qui servent de bétail.

Le Soylent actuellement en vente tire plutôt son nom du roman de science-fiction Make Room ! Make Room ! (1966) ; il s’agit d’un mot-valise combinant soya et lentils (lentilles).

Lancé en 2013 par Rob Rhinehart, le Soylent se présente soit sous la forme d’un liquide, soit comme une poudre à dissoudre dans de l’eau. Il promet de fournir, en quatre verres avalés par jour, tous les éléments nutritifs dont un adulte moyen a besoin quotidiennement, tout en vous garantissant un régime équilibre, sans excès d’aucun genre.

Le produit est désormais disponible au Canada. Il vous en coûtera environ 12 $ par jour pour combler de cette manière tous (?) vos besoins nutri­tionnels… à défaut de satisfaire votre palais.

Je n’ai pas goûté à la chose. Je peux seulement rapporter que les avis diffèrent énormément sur le sujet : certains trouvent le Soylent exquis, d’autres le trouvent exécrable.

Si vous tenez à vous faire votre propre idée, voici le site de ce qui est désormais, après avoir été lancé par financement participatif, une immen­se entreprise : www.soylent.com.

Vous avez aimé cet article?
À bâbord! vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.
Partager sur        

Articlessur le même thème