Leur crise !

No 35 - été 2010

Nouveaux cahiers du socialisme

Leur crise !

Collectif, Nouveaux Cahiers du socialisme, #2, Leur crise !, Automne 2009, 349 p.

Après un premier numéro portant sur les classes sociales, nos compatriotes des NCS reviennent avec un numéro fourni sur cette fameuse crise multidimensionnelle (financière, économique, agro-alimentaire, écologique...) qui nous assaille. Cette dernière parution se démarque de la première, dont le dossier sur les classes sociales représentait un lourd défi, étant donné qu’il s’agissait à la fois de ramener à l’avant-plan un concept négligé depuis plus de 20 ans et d’esquisser la structure actuelle des classes sociales. Avec le numéro 2, la réflexion des auteures est plus avancée et plus profonde : n’en déplaisent aux chroniqueurs cravatés de nos grands médias, il est ridicule de prétendre que « personne n’avait vu venir cette crise ». À la lecture des textes, on sent souvent une réflexion mûrie par des décennies de financiarisation et de mondialisation du capital. Par ailleurs, les limites des solutions keynésiennes (par le biais de la stimulation du pouvoir d’achat par exemple), sont justement évoquées, dans un contexte où une crise écologique majeure nous pend au bout du nez.

À la fin du dossier, et plus d’un an après la débâcle financière de l’automne 2008, une question émerge cependant : où la colère se cache-t-elle, et pourquoi ? Tellement de vies détruites, et si peu de banques assaillies... On aborde indirectement ces questions dans la section Bilan de luttes, riche de plusieurs articles captivants relatant conflits syndicaux ou débats animant le mouvement syndical dans un contexte de crise. Cependant, la réponse reste partielle et la question demeure. À sa manière, cette interrogation interpelle le projet de Socialisme du XXIe siècle en général, et l’aventure des Nouveaux Cahiers du socialisme en particulier : sommes-nous bien certains d’avoir entre nos mains les armes théoriques et politiques qui conviennent à notre époque ? L’utopie socialiste contemporaine peut-elle se limiter à une réactualisation/épuration de l’expérience du siècle dernier ? Je rêve d’un numéro qui déplacerait le « nouveau » du titre : on aurait droit aux Cahiers du Nouveau socialisme... D’ici là, lisez le numéro 2 des Cahiers pour mieux comprendre ces temps difficiles et prometteurs.

Vous avez aimé cet article?
À bâbord! vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.
Partager sur        

Articlessur le même thème