Accueil du site > No 03 - janvier / février 2004 > Dossier : Réinventer la démocratie > La démocratie participative, mais pourquoi donc ?

Présentation du dossier

La démocratie participative, mais pourquoi donc ?

Un dossier coordonné par Ève Gauthier et Pierre Mouterde

Ève Gauthier, Pierre Mouterde

Crise de la représentativité, déficit démocratique, magouilles politiciennes, corruptions grandissantes : partout dans le monde, les régimes de démocratie libérale vont mal. Au Québec, les récents cris du mouvement social scandant au gouvernement Charest qu’ « on n’a pas voté pour ça », sont là pour nous le rappeler brutalement. Sans même parler du récent recours au bâillon. C’est à une crise de légitimité très profonde, non seulement des politiciens mais également de la politique tout court, que nous assistons. Comment serait-il possible d’y remédier ?

Ce que nous nous proposons d’explorer dans ce dossier, c’est l’idée de démocratie participative, telle qu’elle a été pensée à partir de l’expérience de Porto Alegre au Brésil (voir l’article d’Anne Latendresse). Celle-ci pourrait être, pour la gauche d’aujourd’hui, une piste de solution, mieux une boussole, un horizon de réflexion et de dépassement, en somme un moyen de revaloriser la politique. Il ne s’agit pas de mettre de côté le scrutin proportionnel (voir l’article de Diane Lamoureux), mais de combiner cette nécessaire réforme de la démocratie représentative à quelque chose de plus, à de nouvelles pratiques politiques qui permettraient à ceux et celles qui en sont dépossédés de reprendre le pouvoir ainsi que de construire pas à pas un pouvoir vraiment alternatif (voir l’entrevue de Marcel Sévigny et l’article d’Ève Gauthier sur le deuxième Forum social européen). Une condition toutefois : rester conscients – en cette ère de décentralisation néolibérale – des pièges et des difficultés que cette dernière recèle et de pouvoir l’articuler à un projet politique plus vaste (voir l’article de Pierre Mouterde).

La démocratie participative est plus qu’ « un nouveau truc à la mode », elle est cet instrument qui pourrait permettre à la gauche d’ici de reconstruire des rapports de force sociopolitiques propices à de véritables changements.

Premières explorations, à vous d’en juger !

P.-S.

Ève Gauthier et Pierre Mouterde

| Liste de diffusion | Plan du site | Visites : 1146350 | Site réalisé avec SPIP | Crédits : [ ZAA.CC ] www.zaa.cc