Ils ne croqueront plus personne

17 janvier 2015

Ils ne croqueront plus personne

J’ai perdu le Cabu de mon enfance

Cabu

ainsi que le Wolinski de mon adolescence, celui qui traînait avec Cavanna chez Polac.

Wolinski

Je regardais l’émission "Droit de réponse" en cachette, par dessus la commode, sur la pointe des pieds ; je les trouvais bien drôles, tous en train de s’engueuler, même si je n’y comprenais rien. L’érotomane de Wolinski : « J’ai dit à ma femme : tu jetteras les cendres dans les toilettes, comme ça je verrai tes fesses tous les jours. » En 1982, une émission avait été consacrée à la disparition de Charlie.

Charb, dont les dessins sont indissociables de l’autodéfense intellectuelle

Charb

Honoré et Tignous dont je connaissais moins le travail

Honoré
Tignous

À chaque fois que j’allais en France, j’achetais à mon grand-père le Canard et Charlie. Ma grand-mère me balançait sa sempiternelle phrase : « T’as pas honte d’acheter ça à ton grand-père !? » Et mon grand-père se marrait en cachette. C’est vrai que c’était parfois un peu scato’, vulgaire, anti-trop ; et alors ?

Mon grand-père et moi sommes Charlie !

Vous avez aimé cet article?
À bâbord! vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.
Partager sur