Dossier : Changer le monde - (...)

Présentation du dossier du numéro 66

Changer le monde - Où allons-nous ?

Changer le monde pour qu’il soit plus juste, démocratique, égalitaire, libre, inclusif et en équilibre avec l’environnement est un projet naïf et téméraire, qui nécessite une lutte constante marquée par d’incessants reculs et avancées. Les forces du statu quo libéral capitaliste sont si écrasantes qu’il devient facile de renoncer à se mobiliser contre elles. Antonio Gramsci soulignait l’importance de conjuguer « le pessimisme de la raison et l’optimisme du cœur ». D’où ce dossier à la candeur assumée, celle de faire comme si l’on pouvait réussir à faire courber les pouvoirs, sachant que la volonté et les idées sont aussi des moteurs de l’histoire.

Ce dossier s’intéresse à celles et ceux qui consacrent tant d’énergie à vouloir transformer ce qui est justement si rébarbatif aux changements, ce qui semble être dirigé par des forces tellement grandes et incontrôlables. C’est à tous ces Don Quichotte que nous devons d’évoluer dans un monde qui résiste à la déshumanisation et garde encore espoir. Alors que la revue À bâbord ! se donne une apparence nouvelle, nous avons jugé essentiel de revenir à nos sources tout en nous plongeant dans l’avenir.

Nous sommes actuellement riches d’une belle diversité des luttes, et unis « négativement » dans une opposition commune à la privatisation du public. Mais il nous faut chercher ce qui pourrait davantage nous servir d’horizon commun. Au-delà d’un simple réinvestissement étatique, qui ne ferait que reproduire les rapports de dépendance et de domination qui ont rendu possible tant de reculs des droits sociaux et civiques, ne faudrait-il pas penser à un projet de société qui permette à cette myriade de résistances et de projets alternatifs de dépasser la domination (marchande, coloniale, de genre, de classe, etc.) étatiquement régulée ? L’actuel dossier vise à esquisser un tableau de l’état des lieux des luttes actuelles pour le changement social, dans le but ultime, bien que très exigeant, d’unir nos forces dans les combats qui sont les nôtres.

Ont collaboré au dossier : Alain Savard, Alexa Conradi, Bochra Manaï, Christian Nadeau, Geneviève Azam, Hubert Forcier, Jean-Marc Piotte, Natasha Kanapé Fontaine, Philippe Crevier, Ronald Cameron et Samuel Trépanier.

Vous avez aimé cet article?
À bâbord! vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.
Partager sur        

Articlessur le même thème