Regards croisés sur le système public de santé

Articles

  • Regards croisés sur le système (...)

    Privatisation de la santé au Québec

    Non aux évangélistes du marché

    par Nicole de Sève

    Depuis la signature de l’ALÉNA, les pressions se font de plus en plus fortes afin de libéraliser les services de santé. Ainsi, en 1996 le président du Conseil du trésor de l’époque, Jacques Léonard, invitait à une plus grande participation des « partenaires non-gouvernementaux », notamment « le troisième secteur, dit communautaire, qui pourrait jouer un rôle actif dans la prestation des services sociaux ». Du Comité Arpin (1998) qui recommandait la création de cliniques affiliées aux hôpitaux et des (...)

  • Regards croisés sur le système (...)

    Privatisation de la santé au Québec

    La fausse impasse

    par Claude Saint-Georges

    Les chantres de la libéralisation des services de santé et des services sociaux au Québec nous assènent régulièrement des statistiques présentant l’impasse budgétaire du gouvernement québécois en matière de dépenses gouvernementales dans ce réseau. Pourtant, un examen attentif des données fournies par les gouvernements provinciaux à l’Institut canadien d’information sur la santé permet de contredire ce scénario catastrophique.
    Premier constat : Le Québec est l’une des provinces consacrant la plus faible (...)

  • Regards croisés sur le système (...)

    Cimité de travail sur la pérennité du système de santé et de services sociaux

    Les raisons de notre dissidence

    par Louise Chabot

    Le Comité de travail sur la pérennité du système de santé et de services sociaux du Québec, lequel a accouché du rapport Ménard, a été mis sur pied par le premier ministre Charest à la suite du Forum des générations de décembre 2004. Son mandat général était de poursuivre les réflexions et d’explorer les pistes de solution au regard de l’organisation des services et du financement de la santé et des services sociaux.
    À la fin de juillet 2005, Louis-Jacques Ménard, président de la Banque de Montréal Groupe (...)

  • Regards croisés sur le système (...)

    Un système public de santé

    Pourquoi s’en priver ?

    par Marie Pelchat

    Le rapport Ménard pave la voie à une rupture sociale. En effet, si les jeunes n’ont plus à payer pour les services de santé des vieux, pourquoi les vieux paieraient-ils alors des impôts pour financer les garderies et des taxes scolaires pour financer le système d’éducation ? Dans la même veine, pourquoi financer des services publics quand les groupes communautaires ou d’économie sociale peuvent prendre le relais à rabais ?
    Les groupes communautaires sont nés de la volonté des citoyens et des citoyennes (...)

  • Regards croisés sur le système (...)

    Le droit à la santé, un droit fondamental

    par Nicole Filion

    Le Québec doit indiquer à la Cour suprême, d’ici juin 2006, les mesures qu’il entend adopter en réaction au jugement Chaoulli, lequel rend inconstitutionnelles les dispositions législatives interdisant le recours à des assurances privées afin d’accéder à des services de santé privés. Dans sa requête pour demande de sursis, il a annoncé qu’il devait procéder à une analyse de toutes les solutions disponibles et de leurs effets sur le système juridique, social, organisationnel et budgétaire du système de santé (...)

  • Regards croisés sur le système (...)

    Décision Chaoulli et AGCS

    Menaces majeures au système public de santé

    par Lucie Mercier

    L’arrêt Chaoulli et la levée de l’interdiction de l’assurance privée qu’il impose risque d’avoir des conséquences importantes si on l’analyse à la lumière de l’Accord général sur le commerce des services (AGCS). En vertu de cet accord obligatoire pour les pays membres de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), le Canada s’est engagé à ouvrir graduellement le commerce des services au marché. Pour ce faire, il a soumis la liste de ses engagements, laquelle ne comprend pas la santé et les services sociaux. (...)

La revue

dans votre poche

Depuis 2013, la revue est disponible au format numérique. Que vous utilisiez un téléphone, une tablette, une liseuse Kindle ou un ordinateur, vous pourrez lire la revue sur le support qui vous convient.

Téléchargez gratuitement une application pour lire la revue À bâbord !

Le module EPUBReader permet de lire les fichiers ePub dans le navigateur Firefox (MAC, PC)

Le logiciel FBReader (MAC, PC, Linux, Android, Blackberry)

Le logiciel Calibre (MAC, PC, Linux)

Le logiciel Adobe Digital Editions (MAC, PC)

Le site Google Play Livres permet de téléverser la revue dans l’onglet "Mes livres". Vous pourrez ensuite lire la revue sur tous les navigateurs (Chrome, Firefox, Internet Explorer, Safari) ou sur votre téléphone intelligent via l'application Google Play Livres (MAC, PC, iPad/iPhone, Android).

Le site Google Play Livres permet de téléverser la revue dans l’onglet "Mes livres". Vous pourrez ensuite lire la revue sur tous les navigateurs (Chrome, Firefox, Internet Explorer, Safari) ou sur votre téléphone intelligent via l'application:
Google Play Livres pour Android
Google Play Livre pour iPhone/iPad

Kindle pour liseuse Kindle

iBooks pour iPhone/iPad

Le logiciel FBReader pour Blackberry